•   
  •   

France Pourquoi Paris est classée en zone de circulation active du virus… alors que la ville est désertée ?

22:40  14 août  2020
22:40  14 août  2020 Source:   nouvelobs.com

Sur les Champs-Elysées, l’obligation de port du masque est peu respectée

  Sur les Champs-Elysées, l’obligation de port du masque est peu respectée L’avenue fait partie des nombreux quartiers parisiens dans lesquels le port du masque est désormais obligatoire.A côté de la sortie du métro Charles-de-Gaulle Etoile, une famille de huit personnes se positionne face à l’Arc de triomphe, prend la pause et sourit. Une fois prise la traditionnelle photo devant le monument, ils remettent aussitôt leurs masques chirurgicaux. Teyi-Afidegnou Lawson-Helou, le père de famille, se sent « rassuré » par la généralisation du port du masque. « Je suis asthmatique donc il faut que je fasse attention ».

  Pourquoi Paris est classée en zone de circulation active du virus… alors que la ville est désertée ? © Copyright 2020, L'Obs

Paris et le département des Bouches-du-Rhône ont été classés « zones de circulation active du virus », selon un décret paru ce vendredi 14 août au « Journal officiel ». Cela signifie que les préfets de ces deux zones peuvent désormais prendre des mesures plus restrictives, telles que la fermeture provisoire d’établissements recevant du public comme les bars et restaurants, l’interdiction de circuler ou encore l’accès restreint aux moyens de transport collectifs.

Nouvelles mesures drastiques à Paris contre le coronavirus

  Nouvelles mesures drastiques à Paris contre le coronavirus Face à la reprise de l’épidémie dans la capitale, la préfecture de police vient d’annoncer des mesures sur le port du masque et les rassemblements.D’abord, le port obligatoire du masque à Paris sera étendu à partir de samedi 15 août au matin à de nombreuses zones dont une partie des Champs-Elysées, le quartier du Louvre et celui des Batignolles, a annoncé vendredi le préfet de police de Paris. C’était déjà le cas dans de nombreuses rues commerçantes, plusieurs marchés, les quais de Seine, etc.

La France est-elle prête pour une deuxième vague de Covid-19 ?

Cette décision fait suite à une augmentation inquiétante du nombre de cas de coronavirus et donc du taux d’incidence, soit le nombre de malades pour 100 000 habitants, sur lequel se basent les autorités pour déterminer le classement des « zones de circulation du virus ». Selon Santé publique France, sur la semaine du 4 au 10 août, il était de 65,7 à Paris et de 53,7 dans les Bouches-du-Rhône. Le seuil d’alerte étant fixé à 50.

Or touristes et Parisiens ont déserté la capitale. Alors comment est-il alors possible que le taux de circulation du virus soit en augmentation ?

Taux d’incidence biaisé

Tout repose sur un biais de la méthode de calcul utilisée, comme le révèlent nos confrères du « Monde ». En effet, les tests positifs au Covid-19 sont enregistrés au lieu de résidence de l’individu et non à l’endroit où est effectué le dépistage. En clair, si un Parisien en vacances en Charente-Maritime est positif, son cas sera comptabilisé dans la base de données de Paris.

La mairie de Paris et le ministère des Sports s’opposent sur les fan zones à Paris

  La mairie de Paris et le ministère des Sports s’opposent sur les fan zones à Paris Si la ministre a évoqué l’éventualité de fan zones pour que les supporters parisiens puissent suivre le match dimanche, la Mairie de Paris alerte sur un « cluster en préparation ».Aux heurts entre supporters et forces de l’ordre qui ont eu lieu mardi 18 août après la victoire du PSG en demi-finale, et qui pourraient se réitérer dimanche, s’ajoute la crainte d’une contamination au Covid-19 encore plus importante, liée aux rassemblements que risque de provoquer le match.

En Ile-de-France, un « début de rebond épidémique » de Covid-19

Une faille qui peut donc biaiser le taux d’incidence dans certaines régions. Déjà, lors de son point épidémiologique du 6 août dernier, Santé publique France avait évoqué ce problème : « En cette période de vacances, les taux d’incidence par département et région de résidence ne reflètent pas que la transmission dans le département ou la région de résidence », rapportait le « Parisien » dans un article le 11 août. « En effet, les personnes en vacances hors de leur département et qui acquièrent l’infection dans leur lieu de vacances sont comptabilisées dans la base Sidep [le fichier de suivi national où sont consignés les résultats des tests par les laboratoires de biologie médicale, NDLR] selon leur commune de résidence habituelle ».

L’impact est « réel mais néanmoins limité », concède Santé publique France, selon le quotidien régional.

A Paris, l’obligation de port du masque étendue et les rassemblements de plus de dix personnes restreints .
La Préfecture de police a décidé de renforcer les mesures sanitaires dans la capitale, qui a été décrétée « zone de circulation active » du nouveau coronavirus. Le port obligatoire du masque à Paris sera étendu à partir de samedi matin à de nombreuses zones dont une partie des Champs-Elysées, le quartier du Louvre et celui des Batignolles, a annoncé vendredi 14 août le préfet de police de Paris. « Si la situation épidémiologique devait à nouveau se dégrader, le port du masque pourrait devenir obligatoire sur l’ensemble de la capitale », est-il précisé.

usr: 3
C'est intéressant!