•   
  •   

France Maladie d'Alzheimer : les recherches qui donnent l'espoir

02:40  20 septembre  2020
02:40  20 septembre  2020 Source:   lejdd.fr

Maladie d'Alzheimer : où en est la recherche ?

  Maladie d'Alzheimer : où en est la recherche ? Les médicaments contre la maladie d'Alzheimer, qui touche 1,2 million de Français, ne sont plus remboursés en raison de leur manque d'efficacité. Mais la recherche continue de progresser et les stratégies évoluent. Un Français sur deux connaît une personne vivant avec Alzheimer, selon le baromètre de la fondation Médéric. La maladie touche en effet 1,2 million de personnes dans le pays, mais ses traitements ne sont plus remboursés depuis 2018, en raison de leur manque d'efficacité. En parallèle, la recherche continue de progresser. À l'occasion de la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, Europe 1 fait le point.

Alzheimer : les recherches qui donnent l ' espoir . L'interview de Manuel Valls. Pour l'instant, aucun médicament n'a fait ses preuves et il faut se méfier des annonces tonitruantes des laboratoires mais, quand les avancées sont aussi importantes en science, il suffit parfois de peu de temps pour que la

Prenez connaissance des 7 stades de la maladie d ' Alzheimer et de leurs symptômes respectifs. Obtenez des conseils pour prodiguer des soins et des Stade 7: Déficit cognitif très sévère. Les stades décrits ci-dessous donnent un aperçu général de la façon dont les capacités d’une personne

Après plusieurs échecs, une poignée de médicaments suscitent de l'espoir face à la maladie d'Alzheimer. Des résultats sont attendus aux États-Unis en début d'année prochaine. © Sipa

Après plusieurs échecs, une poignée de médicaments suscitent de l'espoir face à la maladie d'Alzheimer. Des résultats sont attendus aux États-Unis en début d'année prochaine.

Il y a donc des progressions "exponentielles" réjouissantes en médecine. On l'avait presque oublié, tant notre vie est désormais hantée par l'avancée, galopante, du coronavirus. Quand on lui demande si la pilule miracle est pour après-demain, Marie Sarazin, cheffe de service en neurologie à l'hôpital Sainte-Anne à Paris, fait une réponse prudente : "Sur le plan de la recherche fondamentale, on progresse tellement vite que c'est devenu difficile à suivre, même pour les spécialistes. L'accumulation de connaissances nouvelles est explosive. Pour l'instant, aucun médicament n'a fait ses preuves et il faut se méfier des annonces tonitruantes des laboratoires mais, quand les avancées sont aussi importantes en science, il suffit parfois de peu de temps pour que la recherche clinique suive, pourquoi pas de façon exponentielle."

Alzheimer. La journaliste Amandine Plougoulm primée par le Club de la presse à Rennes

  Alzheimer. La journaliste Amandine Plougoulm primée par le Club de la presse à Rennes Amandine Plougoulm a été distinguée parmi treize candidats pour son article Alzheimer, le péril jeune, un article publié dans Paris Match. Elle est aujourd’hui journaliste à la rédaction Ouest-France de Fontenay-le-Comte, en Vendée. Profil23 août 1992. Naissance à Ergué-Gabéric près de Quimper.Années 2010. Études de lettres et d’histoire, mémoire sur la place des femmes dans les mouvements révolutionnaires.Juin 2019. Master de journalisme à Sciences Po.Novembre 2019. « Alzheimer, le péril jeune » publié dans Paris Match.

La maladie d ’ Alzheimer n’a pas livré tous ses secrets et les chercheurs se penchent sur tous les Ils savent désormais que la maladie est associée à des lésions cérébrales causées par une Parmi les recherches en cours, le professeur Harald Hampel et son équipe à la Pitié-Salpêtrière planchent sur

Mardi, 10 décembre 2019 Maladies neurodégénératives : les pistes qui donnent de l ’ espoir | Sky Suisse Health De très nombreuses recherches portent sur les

À la veille de la Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, ils sont nombreux, dans ce champ de la médecine longtemps infertile, à considérer qu'il y a enfin des raisons d'espérer. Certes, il n'existe toujours pas de traitement efficace contre une pathologie neurodégénérative très fréquente qui frapperait chaque année 225.000 nouveaux malades en France. Mais, en décembre 2019, une lueur est née : le laboratoire Biogen a assuré, lors d'un congrès, que sa molécule aducanumab était capable de réduire le déclin cognitif chez une partie des patients inclus dans l'essai clinique, et ce dans la phase initiale de la maladie.

Une multitude d'équipes qui travaillent pour une même cause

Si les résultats définitifs de l'étude n'ont pas été publiés, ce qui incite à la réserve, tout comme le fait que les données présentées l'aient été en pourcentage, un dossier de demande d'autorisation de mise sur le marché a bien été déposé aux États-Unis par l'entreprise américaine. "La FDA [gendarme américain du médicament] est en train de l'examiner, précise une source bien informée. Le Covid n'a pas interrompu le processus, et la réponse est attendue pour mars 2021." Alors, faut-il vraiment se réjouir? "Oui, car c'est la première fois qu'une piste thérapeutique pourrait être validée", éclaire Patrick Dallemagne, professeur en chimie médicinale à l'université de Caen et directeur du Centre d'études et de recherche sur le médicament de Normandie.

Masques, rassemblements, Ehpad… les nouvelles règles contre le Covid à Lyon et dans le Rhône

  Masques, rassemblements, Ehpad… les nouvelles règles contre le Covid à Lyon et dans le Rhône Le préfet du Rhône a annoncé ce lundi plusieurs mesures pour enrayer le rebond épidémique dans la région lyonnaise.A ses côtés, le directeur général de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a évoqué une « dégradation rapide »de la situation sanitaire locale. Il a souligné que 111 patients Covid sont actuellement hospitalisés en réanimation dans la région, contre 16 personnes seulement un mois plus tôt.

Les résultats de l'équipe du Professeur Bruno Dubois, pionner dans la recherche sur la maladie d ' Alzheimer , sont prometteurs. Le neurologue a administré à

Alzheimer : les complications. Pourquoi la maladie d ' Alzheimer abîme la mémoire ? Les troubles de la mémoire constituent les premiers signes de la maladie d ' Alzheimer . Cette pathologie neurodégénérative occasionne la mort de certains neurones dans des zones

Lire aussi - Le neurologue Bruno Dubois : "Face à Alzheimer, on tient peut-être le chemin de la solution"

À l'instar de Biogen, d'autres acteurs industriels se sont lancés dans la course au remède miracle. "Cette concurrence est plutôt rassurante car, après l'échec des molécules de Pfizer et Lilly, on a cru que c'était la fin, que l'industrie allait se désengager d'Alzheimer, raconte un neurologue. Certains l'ont fait, comme Pfizer, mais heureusement d'autres compétiteurs sont arrivés." La majorité des quelque 300 médicaments en cours de développement s'attaque aussi aux protéines (plaques amyloïdes ou Tau) qui s'accumulent dans le cerveau des malades. "Certains traitements essaient de réduire leur toxicité, d'autres d'inhiber leur production", décrit la professeure Sarazin.

"

C'est la première fois qu'une piste thérapeutique pourrait être validée

"

Mais d'autres voies sont explorées. Et les chercheurs du public ne sont pas en reste pour proposer des chemins buissonniers et audacieux. "Grâce à l'aide de la Fondation pour la recherche médicale [FRM], nous travaillons sur un traitement qui vise à moduler l'inflammation au niveau des synapses", explique par exemple la professeure Sarazin.

Jadot fustige le « mépris de classe » de certains élus écolos envers le Tour de France

  Jadot fustige le « mépris de classe » de certains élus écolos envers le Tour de France Yannick Jadot s’est dit « fatigué de ces prises de parole » au moment d’évoquer les déclarations de l’écologiste Jacques Boutault.Vendredi soir sur CNews, Jacques Boutault, ex-maire du 2e arrondissement de Paris, aujourd’hui adjoint à la mairie de Paris Centre, avait critiqué le patron du Tour Christian Prudhomme, en l’accusant de « faire regarder le Tour de France et filer des goodies » aux « chômeurs ».

La majorité des malades d ’ Alzheimer débutent leur maladie après 65 ans. Des examens systématiques de la mémoire, généralement accompagnés d’imagerie cérébrale et de prélèvements sanguins, ne sont actuellement réalisés que dans le cadre de travaux de recherche de grande

Découvert en août dernier, le donécopride a fait naître de grands espoirs chez les malades atteints d ' Alzheimer et de leurs familles. Patrick Dallemagne, Sylvie Claeysen et Christophe Rochais ont collaboré à cette recherche , en partie financée par la Fondation Vaincre Alzheimer (anciennement

À Caen, Patrick Dallemagne et ses collègues ont pour projet, depuis une dizaine d'années, de mettre au point une molécule capable d'agir sur "une maladie qui a de multiples causes". "Avec le soutien de la Région Normandie et de la FRM, on cherche un couteau suisse, une multithérapie comme pour le sida, décrit le chimiste. Mais pas administrée en plusieurs pilules. Il s'agit de réunir toutes ces activités dans une seule molécule."

La prudence des chercheurs après vingt ans d'échec

Une part du rêve est déjà devenue réalité : l'équipe normande a démontré l'intérêt de son "couteau suisse" dans les modèles cellulaires et animaux. La voilà sur la ligne de départ du marathon des essais cliniques, dans le sillage d'une équipe lilloise qui, grâce à une start-up, vient d'emmener une molécule en phase 2. "Si nous parvenons à apporter la preuve que notre molécule n'est pas dangereuse, la première phase démarrera fin 2021", détaille le professeur Dallemagne.

Le chercheur défriche en parallèle la piste du repositionnement de médicaments. L'échec probable de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 ne doit pas faire oublier que c'est parfois en débusquant un vieux traitement dans l'armoire à pharmacie et en le testant sur une maladie incurable que la médecine fait des pas de géant. Lui a breveté, dans le domaine d'Alzheimer, un remède ancien utilisé fréquemment pour soigner une pathologie banale. "On a publié nos résultats et on cherche un partenaire industriel", murmure-t-il.

La molécule étant de longue date sur le marché, il ne voudrait pas inciter les patients à se la procurer avant d'avoir la preuve que cela fonctionne. La course contre Alzheimer est certes relancée, mais ses compétiteurs, plus modestes que certains "covidologues", ont appris la prudence. Eux ont été échaudés par vingt ans d'échec.

La cardiopathie rhumatismale a bouleversé la vie de Tenaya Bell .
© Fourni par ABC Health La vie de Tenaya Bell a radicalement changé à la suite de son diagnostic de RHD. (ABC News: Evelyn Manfield) Tenaya Bell n'avait que sept ans lorsqu'elle a été admise aux soins intensifs pour une maladie qui, selon les experts, ne devrait même pas exister dans un pays aussi riche que l'Australie. C'était en décembre 2018, lorsque Tenaya a commencé à se plaindre d'un mal de gorge, de douleurs à l'estomac et d'essoufflement.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!