•   
  •   

France Tour de France : Pogacar cloue le cercueil de Roglic à la planche des Belles Filles

02:40  20 septembre  2020
02:40  20 septembre  2020 Source:   liberation.fr

À la une: accord Kosovo-Serbie, Jérusalem, un cheveu dans la soupe d'Aleksandar Vučić

  À la une: accord Kosovo-Serbie, Jérusalem, un cheveu dans la soupe d'Aleksandar Vučić Le 4 septembre, la Serbie signait un « accord de normalisation économique » avec le Kosovo à la Maison blanche. Alors que ce texte ne prévoit qu'un rapprochement a minima, la clause la plus commentée a sûrement été le transfert à Jérusalem de son ambassade en Israël d'ici juillet 2021. Le président Aleksandar Vučić a même semblé un peu dérouté à l'image lorsque Donald Trump l'a annoncé triomphalement. En acceptant ce deal, la Serbie a en tout cas mis en colère la majorité des pays du monde arabe, des alliés jusque-là précieux, mais aussi l’Union européenne, la Russie et la Chine...

Plancher - les -Mines ( France ) (AFP). Renversement de situation à J-1: Tadej Pogacar a dépossédé Primoz Roglic du maillot jaune du Tour de France 2020, samedi, après sa victoire écrasante dans le contre-la-montre de La Planche des Belles Filles (Haute-Saône), 20e et avant-dernière étape de

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 19 septembre 2020 et débute à 13:00. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.

Le Slovène Tadej Pogacar vainqueur de la 20e étape du Tour de France, un contre-la-montre entre Lure et la planche des Belles Filles, samedi. © Christophe Ena Le Slovène Tadej Pogacar vainqueur de la 20e étape du Tour de France, un contre-la-montre entre Lure et la planche des Belles Filles, samedi.

Journée historique ce samedi sur la course : le jeune Slovène détrône son compatriote Primoz Roglic pour le maillot jaune, à la veille de l'arrivée à Paris. La passation de pouvoir s'est déroulée dans une atmosphère curieusement glacée à la planche des Belles Filles, alors qu'une partie du peloton se réjouit de ce cruel rebondissement.

Quel bruit fait l’histoire qui passe ? Il n’y avait pas le moindre souffle d’air samedi à l’arrivée du contre-la-montre du Tour de France, pour assister à l’histoire en marche sur deux roues de vélo, le Slovène Tadej Pogacar (Team Emirates-UAE) qui s’empare du maillot jaune à la veille de l’arrivée à Paris, entre Lure et la planche des Belles Filles (Haute-Saône). Renversement monumental, à en ériger des stèles sur le bord de la route. Le vacarme venait des cabines de télé et radio qui avaient fait fondre les câbles de chaleur. Mais une tranquillité funèbre et incrédule avait saisi les lieux.

Pogacar avait averti Roglic

  Pogacar avait averti Roglic Vainqueur renversant ce samedi, lors du contre-la-montre de l’avant-dernière étape du Tour de France 2020, Tadej Pogacar en a profité pour chiper le maillot jaune à Primoz Roglic. Trois mois plus tôt, le Slovène avait pourtant prévenu son compatriote. Peu de monde s’y attendait. Avec cinquante-sept secondes de retard sur le leader, à une journée […]

Coup de tonnerre sur le Tour de France 2020 ! Primoz Roglic a été dépossédé du maillot jaune par Tadej Pogacar lors de la 19e et avant-dernière étape. Sur la ligne d'arrivée à La Planche des Belles Filles , le contraste était saisissant entre un Tadej Pogacar aux anges et un Primoz Roglic

CYCLISME - Renversement de situation à J-1: Tadej Pogacar a dépossédé Primoz Roglic du maillot jaune du Tour de France 2020, ce samedi 19 septembre, après sa victoire écrasante dans le contre-la-montre de La Planche des Belles Filles (Haute-Saône), 20e et avant-dernière étape de l’épreuve.

Sur la ligne d’arrivée, Pogacar lance son vélo en même temps que son corps et il semble à peine capable de s’arrêter, ne stoppe son élan que 50 mètres plus loin. Le vainqueur était sonné, les spectateurs sonnés, le speaker sonné qui appelait à «applaudir par respect, parce qu’il le mérite», l’autre Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) qui venait de tout perdre là où, d’habitude, le Tour ne vacille plus. Les haut-parleurs disaient (à mi-voix) «Primoz Roglic a perdu le Tour de France». Comme les journalistes de télévision l’avaient fait en 1989 après l’ultime contre-la-montre sur les Champs-Elysées : «5, 4, 3, 2, 1, Laurent Fignon a perdu le Tour de France.»

C’est plus tard que vint le bruit. Certains coureurs ont applaudi devant les images de cet exploit inouï et de son corollaire, la chute. C’est «le Roi est mort, vive le Roi». Mais aussi la joie cruelle de voir échouer un cycliste peu aimé et son équipe avec. Les Jumbo ont trop profité de leur force, accéléré loin des arrivées et fait souffrir beaucoup de concurrents pour rien ; ils humiliaient dans la montagne et dictaient leur loi jusque dans les collines, comme vendredi à Champagnole (Jura), où ils avaient entravé toute la largeur de la route et empêché d’attaquer le très inoffensif – pour eux – Anthony Turgis (Total-Direct Energie). Beaucoup de coureurs sont satisfaits de ce coup d’Etat : «Mieux vaut Pogacar.»

Attentats de janvier 2015 : Remous autour du témoignage-surprise d’Anne Hidalgo au procès

  Attentats de janvier 2015 : Remous autour du témoignage-surprise d’Anne Hidalgo au procès La maire de Paris a été citée comme témoin au procès des attentats de janvier 2015. Une convocation à la demande de l’avocat de plusieurs parties civiles, Me Patrick Klugman, qui n’est autre que l’ancien adjoint d’Anne Hidalgo © FRANCOIS GUILLOT/AP/SIPA Anne Hidalgo - ici en train de rendre hommage au policier Ahmed Merabet - sera auditionnée au procès des attentats de janvier 2015 PROCES - La maire de Paris a été citée comme témoin au procès des attentats de janvier 2015.

Le maillot jaune Primoz Roglic survole le Tour de France 2020 avec des performances qui interrogent certains. RFI/Thomas-Sean de Saint-Léger. S’il ne craque pas ce samedi 19 septembre dans le contre-la-montre vers La Planche des Belles Filles , le Slovène Primoz Roglic sera assuré de voir

D'autant que sa victoire a quelque chose de rassérénant. Si Primoz Roglic avait l'allure du lauréat logique Tadej Pogacar ne peut être tenu responsable de deux décennies de grand n'importe quoi, de Parce que la Planche des Belles Filles est passée par là. Jusqu'à ce week-end, le niveau de

Le Chopin du vélo

Les organisateurs du Tour vont eux aussi nager dans le champagne. Leur superproduction connaît le rebondissement parfait. A moins que Roglic pousse son adversaire à la faute dimanche aux Champs-Elysées, sur des pavés que l’on annonce trempés, et reprenne les 59 secondes qui lui manquent pour gagner. Le lieu du film tourné samedi est parfait tout autant : la planche des Belles Filles, une toponymie à imaginer un conte de fées – les belles filles se transforment en serpents et entraînent les princes trop fiers en eaux profondes. Le héros du film ? Parfait. A 21 ans, il devient le plus jeune vainqueur du Tour de France depuis 1904 et Henry Cornet, lauréat à 19 ans. Un enfant aux yeux pâles, les cheveux blonds qui dépassent du casque en épis et qui joue du vélo comme Chopin du piano. Un autre coureur du Tour, féru de matériel, estime qu’il aurait pu s’arroger une avance plus large encore s’il avait disposé d’une meilleure machine sur la partie plate du parcours. Selon notre spécialiste, Pogacar aurait perdu une seconde et demie par kilomètre.

Le numéro 2 de LREM démissionne et accuse le parti de ne plus « produire d’idées neuves »

  Le numéro 2 de LREM démissionne et accuse le parti de ne plus « produire d’idées neuves » En démissionnant, Pierre Person veut créer un « électrochoc » et appelle « ceux qui veulent bâtir les succès de demain à quitter eux aussi leurs fonctions à la tête du parti ».En 2018, j’avais fait le choix de l’unité de ma famille. Aujourd’hui, le parti a besoin d’un nouveau souffle. C’e… https://t.

Incroyable retournement de situation sur le Tour de France ! Le prodige slovène Tadej Pogacar a fait coup double samedi 19 septembre en s'adjugeant le contre-le-montre de la Planche des Belles Filles et en endossant le maillot jaune d'un Primoz Roglic en perdition. Sauf incident extraordinaire lors de

Sur ses chances de gommer le déficit de 57 secondes qui le séparait du maillot jaune à la veille du contre-la-montre décisif de la Planche des Belles Filles Selon lui, la façon de courir très agressive de Pogacar s'est forgée dans les catégories de jeunes. "Comme l'année 1998 était une génération

«J’ai vraiment vécu un jour incroyable. Je suis super heureux, je n’ai pas les mots, déclare le jeune Slovène. Ma tête va exploser. Dans l’ascension, je n’entendais plus l’oreillette, il y avait trop de bruit avec les spectateurs. Je n’ai jamais imaginé porter un jour le maillot jaune. Roglic a bien roulé pendant toute la course, aujourd’hui il y a eu une mauvaise journée, je ne l’aurai jamais cru. C’est un bon ami, je sais que ça doit être difficile pour lui. Mais c’est la course…» Le perdant répond dans une déception aussi minimaliste que sa joie des derniers jours : «Tadej était dans un jour incroyable. Il mérite vraiment sa victoire. Je suis déçu du résultat, mais tout de même fier de cette deuxième place. Dans le chrono, je savais que je perdais encore et encore du temps. J’ai poussé à fond, mais… Je vais devoir analyser tout ça.» Ses équipiers de Jumbo-Visma ont défilé à tour de rôle devant les télés et radio pour témoigner de leur effarement. Trois semaines qu’ils roulent pour rien. Tom Dumoulin : «Je ne savais pas que Pogacar monterait une minute plus vite que moi.» Répété en anglais et néerlandais, traduit en mondovision. Des spectateurs prennent les soldats déconfits en pitié : «On devrait les laisser tranquilles. On leur pose la question une seule fois, et ça suffit.»

Les Tops et les Flops de notre envoyé spécial sur Tour de France

  Les Tops et les Flops de notre envoyé spécial sur Tour de France Le Slovène Tadej Pogacar a, ce dimanche, remporté la 107eGrande Boucle qui restera «le Tour de septembre» en raison de la pandémie de Covid-19. Retour sur les faits marquants d’une épreuve qui restera dans les mémoires. Le parcours. Le départ donne le ton. Bruxelles avait l’an dernier célébré Eddy Merckx et lancé un Tour placé sous le signe de l’audace et de l’attaque, à l’image du champion belge. Nice qui avait, en mars, vu sa «Course au soleil» amputée de sa dernière étape en raison de la pandémie de Covid-19 a relevé le défi de ce grand départ du Tour.

Un grand Tour de France . Nous craignions d’assister à une course cadenassée par les équipes Ineos Grenadier d’Egan Bernal et Jumbo Visma de Primoz Roglic . À l ’aube de la 20ème étape contre-la-montre de 36kms courue entre Lure et la Planche des Belles Filles , tout le monde pensait qu’il était

Du côté de la Jumbo-Visma, équipe de Primoz Roglic et du Belge Wout Van Aert, c'est la douche froide. Le désormais second du Tour de France est apparu abattu et perdu à son arrivée ne semblant pas réaliser ce qu'il venait de se dépasser dans la rampe de la Planche des Belles Filles .

Rituel funéraire

A 200 mètres de l’arrivée, le public a compris au dernier moment ce qui se jouait. Des femmes et des hommes essaient de déchiffrer les chronomètres qui tournent sur un écran géant. Un supporteur, casquette à pois rouge, la visière relevée, crie : «Mais Pogacar va vraiment le bouffer !» Un autre, taquin, interpelle de la main des fans slovènes. Les parents de Roglic, venus en camping-car, ont vu un spectacle d’effroi sous leurs yeux. D’autres partisans de leurs fils, parfois habillés d’un maillot Jumbo-Visma, s’étaient figés au milieu de l’herbe qui sentait encore la pluie du matin. Ils hésitèrent à agiter leur drapeau slovène puisque c’est bien un Slovène qui gagne, puis ils s’immobilisèrent et on lut de la tristesse au-dessus des masques.

Des milliers de spectateurs étaient montés sur cette colline des Vosges pour un rituel funéraire, certains dès la nuit comme le racontait la presse locale, et ils étaient condamnés à rentrer de nuit aussi. A midi, il y avait encore une procession de familles, amis, de tous âges, 5 kilomètres avant le pied de la planche et donc 11 kilomètres avant le sommet. Les spectateurs étaient chargés de glacières et même d’un escabeau en fer comme pour repeindre les plafonds. Un riverain loue 10 euros son parking aux camping-cars mais les véhicules sont interdits d’accès depuis la veille. Une buvette à la sauvette : le café se négocie 50 centimes, le thé 1 euro. Une banderole fuchsia «Jan Ullrich 4 ever» est accrochée en hommage au vainqueur très juvénile du Tour de France 1997, 23 ans à l’époque, qui a sombré dans la dépression et l’alcool. Beaucoup ne savaient pas qu’ils verraient une étape historique. Ils pensaient acclamer Thibaut Pinot, le grimpeur qui habite le village de Mélisey en contrebas. «Je pêche la carpe comme Pinot, raconte Antonin, la vingtaine, monté à 8 heures avec un groupe de copains. Ici, c’est Pinot ou rien. Quand tu es d’ici, tu es obligé de soutenir Thibaut, c’est son pays. Est-ce qu’il y a un autre endroit sur le Tour de France où on peut faire autant la fête pour un coureur français ?» Il plaisante : «Si Pinot jouait le général, on aurait fait tomber Roglic !»

Hospitalisation de l'iranienne Nasrin Sotoudeh : la France "très inquiète" .
L'avocate et opposante iranienne a été transférée la semaine dernière dans un service de cardiologie peu après avoir été admise aux urgences à Téhéran. © afp.com/Behrouz Mehri L'avocate et opposante iranienne Nasrin Sotoudeh le 18 septembre 2013 à Téhéran. Le ministre français des Affaires étrangères a exprimé ce mardi son inquiétude sur l'état de santé de l'avocate et opposante iranienne Nasrin Sotoudeh, hospitalisée suite à une grève de la faim. "Nous sommes très inquiets sur l'état de santé de Nasrin Sotoudeh. Elle a été condamnée (...

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!