•   
  •   

France Coronavirus à Toulouse : Quelle est la situation au CHU à l’amorce de la deuxième vague ?

17:10  20 septembre  2020
17:10  20 septembre  2020 Source:   20minutes.fr

Coronavirus : Plus de 6.000 nouveaux cas en 24 heures en France

  Coronavirus : Plus de 6.000 nouveaux cas en 24 heures en France Les chiffres du lundi marquent un traditionnel coup de frein chaque semaine par rapport aux autres jours © Michel Euler/AP/SIPA Le coronavirus en France, illustration EPIDEMIE - Les chiffres du lundi marquent un traditionnel coup de frein chaque semain La France a enregistré 6.158 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, selon les données publiées ce lundi par Santé publique France. C'est moins que ce week-end, où le pays avait dénombré plus de 10.000 nouveaux cas samedi et plus de 7.000 dimanche.

Le CHU de Toulouse est confronté à une hausse des hospitalisations liées au coronavirus . Si la situation n' est pas critique pour le moment, " la deuxième vague est bien là". Publié le 19 Sep 20 à 8:08.

La deuxième vague de Covid-19 tant redoutée serait - elle en train de frapper la Chine ? Alors que le pays semblait s’ être débarrassé du coronavirus avec la levée Un scénario d’une deuxième vague est largement envisagée par les spécialistes. Dans Ouest France, Matthieu Revest, spécialiste des

Au CHU de Toulouse, l’activité liée au Covid-19, reprend lentement mais sûrement. La deuxième vague pointe et les soignants s’y préparent

Une équipe de réanimation du CHU de Purpan, à Toulouse, au chevet d'un malade du Covid. © F. Scheiber - Sipa Une équipe de réanimation du CHU de Purpan, à Toulouse, au chevet d'un malade du Covid. EPIDEMIE - Au CHU de Toulouse, l’activité liée au Covid-19, reprend lentement mais sûrement. La deuxième vague pointe et les soignants s’y préparent

Avec 54 patients* atteints du Covid-19, dont 13 en réanimation, alors qu’ils n’étaient plus qu’une dizaine au cœur de l’été, « la deuxième vague » monte lentement, mais « clairement », au CHU de Toulouse. « Le rythme est différent de mars, néanmoins je crois que ça va continuer à monter quand on voit l’accélération en termes de taux de positivité », prévient le professeur Pierre Delobel, chef du service des maladies infectieuses. Dans la Ville rose, où le préfet a annoncé vendredi une deuxième salve de mesures restrictives, le taux de positivité est de 10 %, le double de la moyenne nationale.

Toulouse : Un blessé grave dans une nouvelle fusillade aux Izards

  Toulouse : Un blessé grave dans une nouvelle fusillade aux Izards Un homme de 24 ans a été grièvement blessé mercredi soir dans une nouvelle fusillade dans le quartier des Izards, à Toulouse © Boris Horvat AFP Des douilles sur une scène de crime. Illustration. SERIE - Un homme de 24 ans a été grièvement blessé mercredi soir dans une nouvelle fusillade dans le q Le scénario se répète, inlassablement, dans le quartier des Izards à Toulouse. Une nouvelle fusillade a éclaté mercredi soir. Les secours ont été appelés à 23 h 30 pour prendre en charge un jeune homme de 24 ans, gravement blessés par balles.

Plus d’une centaine d’étudiants contaminés au Covid-19 à l ’Institut national des sciences appliquées (Insa), des amphi bondés, un taux d’incidence proche de 300 chez les 20-29 ans à Toulouse , alors La circulaire du gouvernement indique que la distanciation est à appliquer dans la mesure du possible.

A l ’époque, la moyenne de décès du coronavirus à l ’hôpital sur sept jours glissants était de 513,43. Toutes ces données montrent que la situation actuelle est sans commune mesure avec celle qui a pu être observée au plus fort de l ’épidémie au début du printemps dernier.

Et en milieu hospitalier, il y a des signes qui ne trompent pas. La réactivation de la cellule de crise du Samu par exemple. « Le nombre d’appels a bondi de 40 % », indique son responsable Vincent Bounes. Il ne compte plus les appels inquiets liés à des clusters familiaux et souligne le nombre croissant de jeunes, d’étudiants inquiets, « qui se sentent oppressés au niveau respiratoire ».

« Quand on est symptomatique, on ne va pas voir papy et mamie ! »

Des jeunes qui ne viennent pas alourdir les statistiques hospitalières pour l’instant, du moins pas directement. « Mais bon sang quand on est symptomatique, on ne va pas voir papy et mamie ! », s’énerve l’urgentiste. Car ce sont plutôt les grands-parents que l’on retrouve en réanimation. Ces patients ont selon Béatrice Riu-Poulenc, cheffe de la réanimation à Purpan, le « même profil » que ceux de la première vague. Ils ont en général 60-70 ans et d’autres fragilités, à l’exception de deux malades « dans la quarantaine », accueillis la semaine dernière « sans aucun antécédent, ni surpoids ».

Toulouse : L’homme à la machette extorquait de l’argent à ses voisins

  Toulouse : L’homme à la machette extorquait de l’argent à ses voisins Un Toulousain de 33 ans a été condamné mercredi pour avoir extorqué sous la menace d’une machette de l’argent à des voisins âgés © K. Zihnioglu - Sipa Un policier d'une brigade anticriminalité (Bac). Illustration. FAITS DIVERS - Un Toulousain de 33 ans a été condamné mercredi pour avoir extorqué sous la menace d’une machette Avec une machette accrochée au ceinturon, forcément il était plus qu’intimidant. Un homme de 33 ans a été interpellé dimanche à Toulouse dans son immeuble du quartier Mirail-Université par un équipage de la brigade anticriminalité.

Qu' est ce que cela signifie ? Quels sont les départements concernés ? Les cas d'infections au nouveau coronavirus (Covid-19) continuent de progresser en France. Selon les derniers chiffres de Santé Publique France , 5.298 nouveaux cas ont été diagnostiqués en France ce lundi 22 septembre.

Le coronavirus continue à gagner du terrain. Toutefois, Aurélien Rousseau précise qu'il redoute une vague d'hospitalisations en Île- de -France, mais si cette dernière arrive la situation sera bien différente et moins critique que celle connue en mars et avril derniers : "La connaissance du virus a progressé

Alors, y a-t-il risque de surchauffe à Toulouse dans les semaines qui viennent ? « Tout notre défi va être de conjuguer cette deuxième vague avec une activité hospitalière normale, explique Marc Penaud le directeur général du CHU, et nous avons anticipé cela durant l’été ». Quelque 500 personnels ont été recrutés et les équipes disposent de plus de trois mois de stock en équipement de protection, dont les fameux masques, les charlottes et les blouses. Le responsable appelle aussi et surtout à « ne pas se déplacer aux urgences » pour tenter de se faire dépister.

Du changement dans les drives

Côté dépistage justement, le nerf de la guerre, le CHU va aussi s’adapter au contexte toulousain des files qui s’allongent interminablement. Le standard du drive de Purpan a sauté depuis longtemps. A compter de ce lundi, l’accueil s’y fera sans rendez-vous, 7j/7. « Mais le créneau 7h-midi sera réservé aux personnels prioritaires et aux patients symptomatiques qui ont une prescription », annonce le virologue Jacques Izopet, chef du service biologie. Au drive de Rangueil, stratégiquement placé devant l’université, il y aura désormais deux files. Pour accélérer les résultats des jeunes symptomatiques.

Haute-Garonne : Après 24 incendies, le pyromane présumé de Villaudric arrêté et mis en examen

  Haute-Garonne : Après 24 incendies, le pyromane présumé de Villaudric arrêté et mis en examen La série de feux a démarré en juillet au nord de Toulouse. La plupart ont été provoqués avec des allume-barbecue plantés sur un clou ou une vis © Mclean - Shutterstock - Sipa Un champ après un incendie. Illustration. ENQUETE - La série de feux a démarré en juillet au nord de Toulouse.

Hier, un premier médecin urgentiste français est décédé, ce qui a suscité une vague d'hommages. Le Parlement a définitivement adopté, dimanche 22 mars, des

Il est de la responsabilité de chacun de faire acte de civisme pour que cela ne devienne pas une réalité, en limitant au maximum ses interactions sociales. Les mesures draconiennes prises aujourd’hui par le gouvernement vont peut- être permettre cette fois-ci de casser l’épidémie, mais il faudra

* Chiffres arrêtés au vendredi 17 septembre


Vidéo: Après six mois de crise sanitaire, quelle est l’état de l'économie française ? (France 24)

Coronavirus à Toulouse : « On ne mourra pas sans se battre » clament les restaurateurs toulousains .
Une délégation a rendez-vous demain en préfecture © Jacques Witt/SIPA Un restaurant fermé durant la période de confinement, ici à Paris. COLERE - Une délégation a re La colère pointe à chaque bout de phrase. Les gérants de restaurants et bars toulousains s’étaient donné rendez-vous ce lundi après-midi à l’appel du principal syndicat professionnel du secteur, l'UMIH de Haute-Garonne. Près de 250 d’entre eux avaient fait le déplacement pour dénoncer les conditions de restriction qu’ils doivent appliquer à compter de ce lundi soir.

usr: 1
C'est intéressant!