•   
  •   

France Marseille : Départ d’une marche vers l’Elysée pour « la régularisation des sans-papiers »

17:10  20 septembre  2020
17:10  20 septembre  2020 Source:   20minutes.fr

« Je n’en peux plus de cette vie » : Carla Bruni « épuisée et déprimée », le récit de ses années à l’Élysée

  « Je n’en peux plus de cette vie » : Carla Bruni « épuisée et déprimée », le récit de ses années à l’Élysée Ces années de première dame n’auront pas été de tout repos pour Carla Bruni, qui a passé le flambeau à Valérie Trierweiler complètement épuisée.Invitée sur le plateau de Morandini ce jeudi 17 septembre pour parler du documentaire Élysée : neuf femmes aux marches du palais, l’historienne Joëlle Chevé est revenue plus précisément sur les quatre ans de Carla Bruni en tant que première dame. Si dans ce long-métrage la chanteuse d’origines italiennes n’a pas fait un portrait très élogieux de cette période, pour l’historienne, c’est bien elle qui aura été « la plus traditionnelle » de toutes.

Manifestation pour la régularisation des sans - papiers le 20 juin 2020, à Paris. Les collectifs de soutien aux sans - papiers , appuyés par la France insoumise et le NPA, entament une série Objectif : organiser une grande marche nationale sur Paris le 17 octobre. Ils comptent marcher « vers l ' Elysée ».

Ils marchent vers l ’ Elysée . La Marche des solidarités a démarré samedi 19 septembre. Et plus précisément l ’ Elysée , où les organisateurs comptent demander la régularisation de « tous les sans - papiers sans exception » et la fermeture des centres de rétention administrative (CRA).

Une marche pour la régularisation des sans-papiers est partie ce week-end de Marseille, à destination de l’Elysée à Paris

Illustration du centre de rétention administrative de Marseille © Anne-Christine Poujoulat AFP Illustration du centre de rétention administrative de Marseille IMMIGRATION - Une marche pour la régularisation des sans-papiers est partie ce week-end de Marseille, à destination de l’Elysée à Paris

Un périple de 756 km au moins. Samedi, quelque 200 personnes ont quitté Marseille pour Paris avec l’ambition de rejoindre l’Elysée à pied. Leurs revendications ? La régularisation des sans-papiers et la fermeture des centres de rétention administrative (CRA). La « Marche des solidarités » prévoit de faire étape dans plusieurs villes de France avant de rallier l’Elysée​ le 17 octobre.

Bars et restaurants fermés à Marseille : passe d'armes entre élus locaux et Olivier Véran

  Bars et restaurants fermés à Marseille : passe d'armes entre élus locaux et Olivier Véran Olivier Véran a répondu sur Twitter à la maire de Marseille Michèle Rubirola qui a laissé éclater sa «colère» après l'annonce de nouvelles restrictions à Marseille contre le Covid-19. © Eliot Blondet/AP/SIPA Un vent de révolte souffle sur Marseille. Pour lutter contre le Covid-19, la cité phocéenne et la Guadeloupe ont été placées en alerte «maximale», a annoncé mercredi le ministre de la Santé Olivier Véran, entraînant ainsi la fermeture des bars et restaurants et tous les «établissements recevant du public», sauf ceux qui ont un «protocole sanitaire strict», comme les théâtres, les musées ou les cinémas.

Paris : revendications et tensions à la marche pour la régularisation des sans papiers - Продолжительность: 38:18 Where the Claim is 8 539 просмотров. Raoult de l'IHU Méditerranée à Marseille - Продолжительность: 22:28 France 3 Provence-Alpes Côte d'Azur 447 058 просмотров.

Arrestation des sans papiers guinéens et congolais Voix des sans papiers Bruxelles - Продолжительность: 3:16 Sans Papiers TV 67 927 просмотров. Dossiers de régularisation des sans - papiers (Hérault) - Продолжительность: 2:23 viàOccitanie 36 906 просмотров.

Outre la régularisation des sans-papiers, les organisateurs qui dénoncent une « inégalité des droits aux prétextes de la nationalité ou de la couleur de peau », appellent à la fermeture des CRA. Ces centres permettent d’enfermer un étranger qui fait l’objet d’une décision d’éloignement, dans l’attente de son renvoi forcé, pour une durée qui ne doit pas excéder 90 jours.

Attaque à Paris : "Son geste était de vouloir arrêter l'assaillant", soutient l'avocate de Youssef, l'homme arrêté avant d'être mis hors de cause .
"Il a été déçu parce qu'il n'y a eu aucune forme de reconnaissance", déplore Lucie Simon, l'avocate de Youssef, interpellé et placé en garde à vue vendredi après l'attaque près des anciens locaux de "Charlie Hebdo", avant d'être relâché.Après l'attaque dans la rue des anciens locaux de Charlie Hebdo, à Paris, qui a fait deux blessés au sein de l'équipe de l'agence de presse Premières Lignes, vendredi 25 septembre, en plus du principal suspect, un Algérien de 33 ans a été interpellé dans le quartier Richard Lenoir et placé en garde à vue. Il a finalement été relâché dans la soirée de vendredi, après avoir été mis hors de cause.

usr: 3
C'est intéressant!