•   
  •   

France Attentats de janvier 2015 : Remous autour du témoignage-surprise d’Anne Hidalgo au procès

10:42  21 septembre  2020
10:42  21 septembre  2020 Source:   20minutes.fr

Paris donne au parc le nom d'une femme noire qui a résisté à l'esclavage

 Paris donne au parc le nom d'une femme noire qui a résisté à l'esclavage PARIS (AP) - La ville de Paris a inauguré samedi un jardin public en l'honneur d'une femme qui s'est battue pour la libération des esclaves sur l'île caribéenne de la Guadeloupe. © Fourni par Associated Press La maire de Paris, Anne Hidalgo, prononce son discours, lors de l'inauguration d'un parc en l'honneur de `` Solitude '', une femme qui s'est battue pour la libération des esclaves sur l'île caribéenne de Guadeloupe, à Paris, samedi 26 septembre, 2020.

La maire de Paris a témoigné ce lundi après-midi au procès des attentats de janvier 2015 malgré l'opposition d'une majorité des avocats de la défense Ce lundi après-midi, l'audition d ' Anne Hidalgo comme témoin a suscité l'incompréhension et l'agacement des avocats, au point que certains d'entre

Anne Hidalgo fait face à une véritable grogne après son passage à la cour d’assises de Paris en tant que témoin. En effet, la maire de la capitale a participé au procès des attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'Hyper Cacher de janvier 2015 pour « parler d’elle ». C’est notamment ce que lui a

La maire de Paris a été citée comme témoin au procès des attentats de janvier 2015. Une convocation à la demande de l’avocat de plusieurs parties civiles, Me Patrick Klugman, qui n’est autre que l’ancien adjoint d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo - ici en train de rendre hommage au policier Ahmed Merabet - sera auditionnée au procès des attentats de janvier 2015 © FRANCOIS GUILLOT/AP/SIPA Anne Hidalgo - ici en train de rendre hommage au policier Ahmed Merabet - sera auditionnée au procès des attentats de janvier 2015 PROCES - La maire de Paris a été citée comme témoin au procès des attentats de janvier 2015. Une convocation à la demande de l’avocat de plusieurs parties civiles, Me Patrick Klugman, qui n’est autre que l’ancien adjoint d’Anne Hidalgo

C’est un témoin surprise, ajouté au programme au dernier moment. La maire de Paris, Anne Hidalgo, est attendue ce lundi après-midi à la barre de la cour d’assises spéciale qui juge, depuis le 2 septembre, quatorze personnes soupçonnées d’avoir apporté leur aide aux terroristes des attentats de janvier 2015. L’édile a été citée à la demande de Me Patrick Klugman, avocat de SOS Racisme et de nombreuses parties civiles. Et accessoirement son ancien adjoint à la mairie.

Rachida Dati attaque Anne Hidalgo sur la délinquance à Paris

  Rachida Dati attaque Anne Hidalgo sur la délinquance à Paris Rachida Dati a accusé Anne Hidalgo d'être "aux abonnés absents" face à une délinquance qui "explose" dans la capitale.Rachida Dati a accusé mardi la maire PS de Paris Anne Hidalgo d'être "aux abonnés absents" face à une délinquance qui "explose" dans la capitale, réclamant une nouvelle fois la mise en place d'une "police municipale armée et formée". "Les coups et blessures ont augmenté de 46%, les vols avec violence de 93%", entre 2013 et 2019, a souligné sur France Inter la maire LR du VIIème arrondissement, s'appuyant sur la base de données des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie.

Anne Hidalgo , la maire de Paris, a été auditionnée ce lundi à la demande de la partie civile dans le cadre du procès des attentats de janvier 2015 pour s'expliquer sur sa gestion de la crise. Les avocats de la défense ont immédiatement quitté la salle pour protester.

de janvier 2015 se poursuit, avec un début de semaine consacré à la prise d’otages du magasin juif Hyper Cacher le 9 janvier durant laquelle Amedy Coulibaly a tué 4 RFI n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes. Fréquentation certifiée par l'ACPM/OJD.

La convocation de l’édile, loin de faire l’unanimité, a provoqué des remous, tant sur les bancs de la défense que sur celui des parties civiles. « De quoi est-elle témoin ? », s’est insurgé Me Laurence Cechman, qui défend les proches de deux victimes d’Amédy Coulibaly à l’Hyper Cacher. « Récupération ! », abondent d’autres conseils. Lors de la fusillade contre la rédaction de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, Anne Hidalgo orchestrait une cérémonie de vœux à la Mairie de Paris. C’est un conseiller qui l’a averti du drame qui était en train de se jouer, rue Nicolas-Appert, dans le 11e arrondissement. Neuf membres de la rédaction de Charlie Hebdo, deux policiers et un agent de maintenance exécutés par les frères Kouachi. La maire avait alors précipitamment quitté la salle des fêtes pour se rendre sur place.

Pourquoi tous les procès ne sont-ils pas filmés ?

  Pourquoi tous les procès ne sont-ils pas filmés ? Le procès des attentats de janvier 2015 se déroule depuis quelques semaines, avec une captation vidéo autorisée à titre exceptionnel. L'avocat Roland Perez explique cette exception au micro d'Europe 1 : pour la plupart des audiences, tout enregistrement est interdit. Un procès exceptionnellement filmé se tient depuis quelques semaines à Paris : celui des attentats de janvier 2015, dont celui de Charlie Hebdo. Une situation rare, car la règle générale est celle de l'interdiction de capter toutes les audiences en France, rappelle sur Europe 1 l'avocat Roland Perez.

» LIRE AUSSI - Les dix-sept victimes des attentats de janvier 2015 . V. Braham pleure à la barre. "Le monde s'est écroulé. Il est venu d'Israël, où il habite depuis l' attentat , pour assister au procès . "Ce fameux 9 janvier , j'étais sur mon lieu de travail. A 13 heures, on me dit qu'il y a une prise d'otages à

RÉCIT - Au procès des attentats de janvier 2015 , la cour s’est replongée, lundi, dans l’attaque marquée par l’antisémitisme assumé de Coulibaly. En milieu d’après-midi, malgré la protestation symbolique de la défense, la cour a entendu Anne Hidalgo , la maire de Paris.

« Si on entend Madame Hidalgo, entendons François Hollande »

« Mme la maire de Paris n’était pas présente, peut-elle apporter des éléments de nature à contribuer à la manifestation de la vérité ? », interroge Me Samia Maktouf, qui défend plusieurs parties civiles. Et l’avocate d’ajouter : « J’espère que ce n’est pas une tribune que s’offre la maire de Paris dans un procès aussi emblématique où les parties civiles ont besoin de comprendre la vérité. »

Une fois n’est pas coutume, la défense partage les mêmes inquiétudes et regrette que la venue de ce témoin-surprise n’ait pas fait l’objet de débat. « Si on entend Mme Hidalgo, entendons François Hollande qui a déclaré qu’il était inutile de laisser une voiture de police devant Charlie », surenchérit Me Isabelle Coutant-Peyre, l’avocate du principal accusé, Ali Riza Polat.

Un pouvoir discrétionnaire du président de la cour d’assises spéciale

Dans un courrier adressé au président, Régis de Jorna, puis diffusé aux autres avocats, Me Patrick Klugman a justifié la venue de l’édile par la nécessité d’entendre « une personnalité qui s’est tenue au plus près des faits qui se sont déroulés les 7,8 et 9 janvier sans en être la victime directe et indirecte ». Le conseil de rappeler qu’Anne Hidalgo a été en contact avec de nombreuses familles et des blessés de cet attentat, comme de celui du 13 novembre.

Anne Roumanoff : tout ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur l'humoriste

  Anne Roumanoff : tout ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur l'humoriste Bon anniversaire Anne Roumanoff ! L'occasion d'en savoir plus sur l'humoriste.Cyril Hanouna : comment il a approché Gaspard Gantzer pour Balance Ton Post (Exclu vidéo)

Procès des attentats de janvier 2015 . Les Vérificateurs : l'info passée au crible. Ce samedi 19 septembre 2020, Olivier Mazerolle, dans la chronique "L'Opinion", nous parle de la candidature d ' Anne Hidalgo à la présidentielle de 2022.

La journaliste et animatrice Anne -Marie Dussault, de Radio-Canada, a obtenu la permission de témoigner pour Média QMI afin de parler de l'impact négatif d'une fausse nouvelle du Journal de Mourréal en 2015 faisant état d'une relation intime entre elle et le ministre de la Santé de l'époque

Le président de la cour d’assises spéciale, Régis de Jorna, indiquant avoir accepté cette audition en vertu de son « pouvoir discrétionnaire », a néanmoins demandé à Patrick Klugman de préciser les termes de cette audition, notamment pour s’assurer que ce témoignage serait en lien direct avec les attentats de janvier 2015.


Vidéo: Empoisonnement d'Alexeï Navalny : Macron dénonce une "tentative d'assassinat" (Euronews)

Un blush censé rendre hommage à "Anne Frank" crée la polémique .
Un blush liquide rebaptisé « Dream Like Anne » en référence à Anne Frank n’est plus en vente sur le site d’une marque hongkongaise après le tollé qui a suivi cette démarche présentée comme une occasion de rendre hommage aux grandes figures féminines de l’histoire. Un article en ligne d’un média local consacré à la campagne a lui aussi été supprimé. La marque de cosmétiques hongkongaise Woke Up Like This (WULT) a récemment choisi de mettre en avant les femmes puissantes de l’Histoire en donnant leur nom à certains de ses produits.

usr: 0
C'est intéressant!