•   
  •   

France Affaire Legay : l'IGPN pointe une charge policière disproportionnée

21:17  22 septembre  2020
21:17  22 septembre  2020 Source:   europe1.fr

Une enquête ouverte après un tabassage dans un commissariat parisien

  Une enquête ouverte après un tabassage dans un commissariat parisien Yann Manzi, figure de la défense des migrants, a rapporté des violences exercées par des policiers sur un homme au sein d’un commissariat du XIXe arrondissement de la capitale. Cette enquête a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Selon les informations de Mediapart, l ' IGPN aurait finalement rendu ses conclusions dans l' affaire Legay , du nom d'une militante ATTAC renversée Dans un article paru le 21 septembre, Mediapart affirme que l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) aurait finalement conclu que la charge

La militante Geneviève Legay après avoir été bousculée à Nice, le 23 mars, lors d'une manifestation de gilets jaunes. Dans une note révélée par «Mediapart», un capitaine de gendarmerie explique pourquoi son escadron a refusé de prendre part à la charge au cours de laquelle Geneviève Legay

D'après un rapport de l'IGPN, la charge de la police lors d'une manifestation interdite de © Reuters D'après un rapport de l'IGPN, la charge de la police lors d'une manifestation interdite de "gilets jaunes" à Nice en mars 2019 était disproportionnée en raison "d'ordres inadaptés". Ce jour-là, Geneviève Legay, militante Attac, avait été "projetée" au sol par un policier et blessée.

La charge de police durant laquelle Geneviève Legay a été gravement blessée le 23 mars 2019 à Nice lors d'une manifestation interdite de "gilets jaunes", a été disproportionnée en raison "d'ordres inadaptés", estime l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) dans un rapport dont l'AFP a eu connaissance mardi.

Biélorussie: Une nouvelle marche de l'opposition attendue après la répression policière

  Biélorussie: Une nouvelle marche de l'opposition attendue après la répression policière Comme chaque dimanche depuis la réélection contestée d'Alexandre Loukachenko, le 9 août. Celle de ce jour survient au lendemain de la dispersion brutale, par la police, d’une manifestation de femmes. L’opposition craint une « escalade de la violence » © Valery Sharifulin/TASS/Sipa USA/ Des agents des forces de l'ordre arrêtent une participante à l'événement d'opposition Bright March for Women’s Solidarity en dehors du marché de Komarovsky samedi 19 septembre. CONTESTATIONS - Comme chaque dimanche depuis la réélection contestée d'Alexandre Loukachenko, le 9 août.

Le procureur de la République de Nice a confié l’enquête préliminaire sur l’origine des blessures de Geneviève Legay , la militante d’Attac blessée par une charge de policiers à Nice samedi 23 mars, à la compagne du commissaire chargé des opérations policières .

Geneviève Legay , une militante d'Attac de 73 ans, a été grièvement blessée le 23 mars 2019 à Nice dans une manifestation interdite de Gilets jaunes. Celle-ci était entendue ce 26 mai par l ' IGPN , notamment pour obtenir ses sources. Sur RT France, Geneviève Legay parle d'«une affaire d'Etat»

Des "ordres inadaptés"

L'IGPN a relevé "des différences d'appréciation" sur le terrain, le jour des faits, entre les commandants d'unités et le responsable opérationnel du maintien de l'ordre - le commissaire divisionnaire Rabah Souch i-dont "la stratégie adoptée et les ordres donnés (...) se caractérisent par un manque de clarté et un aspect directif", selon ces éléments du dossier qui confirment une information de Mediapart.

Des "ordres inadaptés", souligne encore l'IGPN, comme celui de la charge sur la place Garibaldi puis sur le boulevard Jean-Jaurès où se tenait la manifestation, "venu immédiatement après les sommations" et lancé "directement aux effectifs de la compagnie départementale d'intervention" sans que leur responsable direct "n'ait eu le temps et la possibilité d'intervenir".

Affaire Legay. La police des polices reconnaît une charge disproportionnée

  Affaire Legay. La police des polices reconnaît une charge disproportionnée Geneviève Legay, une retraitée de 73 ans avait été grièvement blessée le 23 mars 2019 à Nice lors d’une manifestation interdite de Gilets jaunes. Dans son rapport, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) estime que la charge a été disproportionnée en raison « d’ordres inadaptés ». Le 23 mars 2019, à Nice, Geneviève Legay, 73 ans et militante d’Attac, avait été projetée au sol par un policier. Elle a souffert d’un traumatisme crânien à la suite de sa chute. Elle participait à une manifestation interdite de Gilets jaunes, à la veille d’une visite du président chinois Xi Jinping.

Affaire Legay : l ' IGPN pointe une charge policière disproportionnée . 19:20FranceUn nouvel élément pourrait relier Michel Fourniret à plusieurs affaires non élucidées. 19:16MondeVirus: record hebdomadaire de contaminations dans le monde, l'Angleterre serre la vis.

une affaire de violences policières , a été entendue comme suspecte, mardi 26 mai, par l ’ IGPN . La journaliste de Mediapart Pascale Pascariello, qui avait permis de démontrer les mensonges du président de la République dans une affaire de violences policières , a été entendue comme

Le dispositif policier "légitime" dans un "contexte sensible"

Les vidéos exploitées "donnent raison" aux commandants d'unités qui "estiment qu'une vague de refoulement réalisée en marchant, avec les boucliers en position de protection, aurait été une manœuvre d'une intensité proportionnelle à la situation", selon l'IGPN. "Il faut cependant avoir conscience que cette façon de progresser n'aurait peut-être pas empêché la chute de Geneviève Legay", nuance l'Inspection, ajoutant que le dispositif policier le jour des faits était "légitime", dans "un contexte sensible".

Un traumatisme crânien

"Projetée au sol" par un policier, Geneviève Legay, 73 ans et militante d'Attac, a souffert d'un traumatisme crânien à la suite de sa chute. Elle participait à une manifestation interdite de "gilets jaunes", à la veille d'une visite du président chinois Xi Jinping. "Compte tenu de ces éléments, nous attendons la mise en examen du préfet de l'époque ainsi que du commissaire Rabah Souchi. Il n'est pas admissible que celui-ci soit encore en exercice à Nice", a déclaré mardi après-midi à l'AFP, l'avocat de la septuagénaire, Me Arié Alimi.

La tarification hors pointe des trains, tramways et bus de Melbourne pourrait empêcher la congestion dans l'ère post-COVID

 La tarification hors pointe des trains, tramways et bus de Melbourne pourrait empêcher la congestion dans l'ère post-COVID © Fourni par ABC News Selon la proposition, un tarif hors pointe dans le CBD serait de 2,50 $ au lieu de 5 $. (Fourni: Infrastructure Victoria) Près des trois quarts des utilisateurs des transports publics de Melbourne économiseraient de l'argent si des tarifs hors pointe moins chers étaient introduits, selon l'organisme d'infrastructure de Victoria.

La charge au cours de laquelle Geneviève Legay a été blessée était « disproportionnée ». Mediapart publie des extraits de ce document, preuve de violences policières . Dépôt du tribunal de Paris: l ’ IGPN avait couvert la hiérarchie policière Par Pascale Pascariello.

Affaire Legay : Macron contredit par l ' IGPN sur la charge commandée par un commissaire divisionnaire? Concessions d'autoroutes : un rapport du Sénat pointe du doigt le manque à gagner pour l'Etat.

L'affaire avait eu à l'époque une forte résonance, alimentée par les points de vue contradictoires des autorités. Le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre, avait d'abord démenti tout "contact" physique de la part des forces de l'ordre, des propos repris par Emmanuel Macron. Puis le magistrat avait ensuite reconnu qu'elle avait été poussée par un policier, suite à l'exploitation d'images de vidéosurveillance.

Le procureur a depuis été muté à la cour d'Appel de Lyon fin 2019 et l'enquête sur les violences, dans laquelle un policier sur le terrain a été mis en examen, a été dépaysée par la Cour de Cassation à Lyon, où Geneviève Legay, alors convalescente, a été entendue.  Depuis, un policier des Alpes-Maritimes, soupçonné d'avoir été la source d'une journaliste de Mediapart dans cette affaire, a été suspendu.


Vidéo: Loiret: l’IGPN saisie après une interpellation violente en gare de Fleury-les-Aubray (Le Figaro)

Fauci appelle à la diversité raciale et ethnique dans les essais de vaccins contre le coronavirus .
"Nous devons obtenir une représentation diversifiée de la population dans les essais cliniques", a déclaré Fauci à un panel de membres du Congressional Hispanic Caucus (CHC). "Ainsi, quand ils se sont avérés sûrs et efficaces, nous pouvons dire qu'ils sont sûrs et efficaces chez tout le monde, pas seulement chez les blancs", a ajouté Fauci. Fauci s'est entretenu avec les membres lors d'un panel organisé par le CHC sur les effets du coronavirus sur les Latinos.

usr: 1
C'est intéressant!