•   
  •   

France Meaux : après une tentative de suicide au lycée, les agents en appellent à Valérie Pécresse

22:40  22 septembre  2020
22:40  22 septembre  2020 Source:   msn.com

Céline Dion : Intriguée par Aline, le film de Valérie Lemercier, elle réagit

  Céline Dion : Intriguée par Aline, le film de Valérie Lemercier, elle réagit Le 18 novembre 2020 sortira la comédie façon biopic "Aline" de et avec Valérie Lemercier. Un film dans lequel elle incarne la chanteuse Céline Dion au fil des ans. Mais que pense la diva québécoise de ce projet ? 1/9 DIAPOSITIVES © BestImage Céline Dion : Intriguée par Aline, le film de Valérie Lemercier, elle réagit Céline Dion en concert à l'American Airlines Arena dans le cadre de sa tournée "Courage World Tour" à Miami 2/9 DIAPOSITIVES © BestImage, Pierre Perusseau Céline Dion : Intriguée par Aline, le film de Valérie Lemercier, elle réagit Exclusif - Valérie L

En revanche, les tentatives de suicide et idées suicidaires progressent. L’enquête sur la santé et les consommations, pilotée par « Plus d’un jeune sur dix a déclaré avoir pensé au moins une fois au suicide au cours des douze derniers mois », notait le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH)

Valérie Pécresse déplore de ne pas pouvoir contacter les élèves en difficulté. On ne peut pas dépenser de l'argent et avoir des structures à moitié vides. Il faut pouvoir appeler personnellement 21,39 millions d'euros ont par ailleurs été investis dans des opérations de sécurisation des lycées

Meaux, ce mardi. Des agents du lycée Coubertin ont exercé leur droit de retrait ce mardi, à la suite de la tentative de suicide d'une de leurs collègues survenue vendredi dernier. © LP/Alexandre Arlot Meaux, ce mardi. Des agents du lycée Coubertin ont exercé leur droit de retrait ce mardi, à la suite de la tentative de suicide d'une de leurs collègues survenue vendredi dernier.

L'ambiance est lourde au sein du lycée Pierre-de-Coubertin à Meaux. Ce mardi, la majorité des agents de l'établissement a exercé son droit de retrait. Ce mouvement ne s'explique pas par un virus, contrairement à ce qu'il se passe au lycée Emile-du-Châtelet, mais par une tentative de suicide.

Ile-de-France : Les habitants invités à voter pour le premier budget participatif de la région

  Ile-de-France : Les habitants invités à voter pour le premier budget participatif de la région Le vote pour les 480 projets du premier budget participatif de la région Ile-de-France est lancé ce vendredi © ISA HARSIN/SIPA Présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse. INITIATIVE - Le vote pour les 480 projets du premier budget participatif de la région Ile-d « Les Franciliens vont pouvoir élire leurs projets coup de cœur », se félicite auprès de 20 Minutes, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, alors que le vote pour les projets du premier budget participatif de la région Ile-de-France ouvre ce vendredi.

Ses excès, sa tentative de suicide et la fameuse nuit de juin Un soir, seul dans sa chambre, il fait alors une tentative de suicide après être tombé sur une page web où des anonymes lui déversaient un torrent de critiques. Valérie Lemercier fait sensation en Céline Dion pour Aline !

Une tentative pour s’offrir un sursis et balayer les appels plus ou moins explicites à sa démission. Valérie Pécresse a ainsi estimé que le président du Sénat était « une figure morale qui a la capacité de nous rassembler tous, qu’on soit dedans ou dehors ».

Vendredi après-midi, une agent chargée de l'entretien a voulu mettre fin à ses jours sur son lieu de travail, dans une salle du lycée. Elle est aujourd'hui hors de danger. Selon Valérie Félix, professeurs d'éco-gestion à Coubertin et déléguée Snes-FSU, la direction de l'établissement aurait indiqué que ce geste serait lié, notamment, à des motifs d'ordre professionnel.

« Il est impossible de déterminer à ce stade l'ensemble des raisons qui ont pu amener cet agent régional à commettre une tentative de suicide, conteste le conseil régional d'Ile-de-France. Les services des ressources humaines se sont mis à sa disposition pour l'accompagner personnellement et professionnellement. »

«Toute la Seine-et-Marne connaît la réputation de Coubertin»

PHOTO Valérie Trierweiler partage un étrange cliché avant de se lancer dans un défi sportif de taille

  PHOTO Valérie Trierweiler partage un étrange cliché avant de se lancer dans un défi sportif de taille Ce jeudi 17 septembre marque officiellement la fin de la collaboration entre Paris Match et Valérie Trierweiler. A cette occasion, la journaliste a choisi de prendre un tout nouveau tournant, qu'elle a partagé sur les réseaux sociaux avec une photo inattendue.Rebecca Hampton se confie sur son histoire avec Patrick Bosso dans l’Instant de Luxe (vidéo)

Valérie Pécresse était aussi sur place. Des habitants du quartier La Chapelle-Pajol, dans les Xe et XVIIIe arrondissements de la capitale, ont tiré la Après un article de presse paru dans Le Parisien à ce sujet et évoquant cette pétition, Elizabeth de Rozière, candidate Les Républicains (LR) dans la

«J’ai fait une tentative de suicide . Heureusement, elle n’a pas fonctionné», a lancé l’ancien joueur de football lors de l’émission intitulée «Oser se raconter». «Je me suis réveillé dans un lit d’hôpital, branché sur des machines, avec ma blonde et ma fille dans le coin de la salle», a-t-il raconté.

Les personnes mobilisées ce mardi matin devant les grilles du lycée, elles, n'ont aucun doute. Ils étaient 16 agents à manifester leur colère, sur les 27 présents ce jour-là, aux côtés de plusieurs professeurs. Seuls certains cours ont pu se tenir.

Fait notable, des contractuelles ont pris part au mouvement. « Si elles font valoir leur droit de retrait alors qu'elles sont en période d'essai, c'est que la situation est grave », constate Valérie Félix.

Meaux, ce mardi. Le conseil régional fait savoir que la directrice des ressources humaines se rendra au lycée Coubertin dansles prochains jours. LP/Alexandre Arlot © Fournis par Le Parisien Meaux, ce mardi. Le conseil régional fait savoir que la directrice des ressources humaines se rendra au lycée Coubertin dansles prochains jours. LP/Alexandre Arlot

Cela fait des mois que la révolte gronde derrière les grilles blanches de Coubertin. À écouter les agents qui prennent la parole, la fracture remonterait à la prise de poste de « l'agent chef », il y a deux ans et demi.

« Avant, c'était nickel, on nous parlait correctement », témoigne une femme. « J'ai été convoquée par la Région à cause de lui, assure une autre. Cela fait 33 ans que je travaille ici, cela ne m'était jamais arrivé ! »

Seine-et-Marne : choisissez votre programme pour les Journées du Patrimoine

  Seine-et-Marne : choisissez votre programme pour les Journées du Patrimoine Seine-et-Marne : choisissez votre programme pour les Journées du PatrimoineAchères-la-Forêt. Samedi, de 8h30 à 12h30 et de 14 heures à 18 heures : village d'art préludien de Chomo.

Retrouvez la conférence de 𝗩𝗮𝗹𝗲́𝗿𝗶𝗲 𝗣𝗲́𝗰𝗿𝗲𝘀𝘀𝗲, Présidente de la région Île- de -France, à l'École Normale Supérieure , sur l'aménagement et la gouvernance de

Valérie Pécresse , présidente de la région Ile- de -France, propriétaire de cette base de loisirs, a de son côté annoncé que le Conseil régional allait porter plainte contre X. Elle a condamné dans un communiqué des actes de violence, commis par «une bande de personnes cagoulées et armées».

« Brimades régulières », « mises au placard », « maltraitance » : les personnels régionaux dessinent un management brutal dont la résonance dépasserait les frontières de la cité de Bossuet. « Toute la Seine-et-Marne connaît la réputation de Coubertin », lance une agent.

Nommées à la rentrée, deux contractuelles espèrent déjà partir

En poste à Meaux depuis moins d'un mois, deux contractuelles confirment ce climat délétère. « Quand j'ai appris que j'allais être affectée ici, des collègues d'autres lycées m'ont prévenu qu'on allait me faire la misère, lâche une agente en CDD. Un matin, je suis arrivée 15 minutes en retard. En guise de punition, j'ai dû désinfecter des locaux pendant 1h30. »

À peine débarquée à Meaux, sa collègue confirme le mal-être. Et pense déjà à repartir. « Je regarde la boîte aux lettres tous les jours dans l'espoir de recevoir une lettre m'informant que je change de lycée », confie-t-elle, le regard vide.

Meaux, ce mardi. « Brimades régulières », « mises au placard », « maltraitance » : les personnels régionaux dessinent un management brutal depuis la prise de poste de « l’agent chef », il y a deux ans et demi. LP/Alexandre Arlot © Fournis par Le Parisien Meaux, ce mardi. « Brimades régulières », « mises au placard », « maltraitance » : les personnels régionaux dessinent un management brutal depuis la prise de poste de « l’agent chef », il y a deux ans et demi. LP/Alexandre Arlot

Selon Valérie Félix, qui prend fait et cause pour ses collègues agents, la responsabilité de cette situation incombe au conseil régional d'Ile-de-France. « Ce n'est pas la faute de l'Education nationale, c'est celle de la Région », insiste la déléguée syndicale.

Suivi psychologique et enquête interne

Le conseil régional souligne qu'un « suivi psychologique de l'équipe » a été mis en place à Coubertin. « Une enquête interne a été lancée immédiatement pour faire la lumière sur la situation, ajoute-t-on. La situation du lycée, de ses besoins et de ses agents régionaux, fait l'objet d'une grande attention de la part de la direction des ressources humaines, qui s'est rendue immédiatement sur place. »

L'été dernier, déjà, des responsables des ressources humaines du conseil régional se sont rendus à Meaux à la suite d'une première alerte. « Nous n'avons pas été écoutés, et nous avons été deux fois plus maltraités après », souffle une agente d'accueil.

Les personnels mobilisés ce mardi matin réclamaient la venue de Valérie Pécresse à Meaux. En vain. « La directrice des ressources humaines (NDLR : de la Région) s'y rendra dans les prochains jours », précise le conseil régional.

Île-de-France. Perquisitions au Conseil régional pour des soupçons de « détournements de fonds » .
À la suite d’un signalement de la Chambre régionale des comptes, une enquête a été ouverte pour « détournements de fonds publics » au Conseil régional d’Île-de-France. Des perquisitions ont eu lieu mardi à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) dans les locaux du Conseil régional d’Ile-de-France dirigé par Valérie Pécresse (Libres !), dans le cadre d’une enquête ouverte pour « détournements de fonds publics », a indiqué mercredi 30 septembre le parquet de Paris.

usr: 9
C'est intéressant!