•   
  •   

France Coronavirus à Lyon : Pourquoi le CHU de Lyon a-t-il activé son plan blanc ?

19:15  23 septembre  2020
19:15  23 septembre  2020 Source:   20minutes.fr

EN IMAGES. À Rennes, une collection insolite réunit 5 000 objets d’ancien matériel médical

  EN IMAGES. À Rennes, une collection insolite réunit 5 000 objets d’ancien matériel médical Riche de 5 000 objets, le conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes (CPHR) est une surprenante mémoire de l’évolution des pratiques médicales. Plongée dans les entrailles de l’histoire de la médecine, avec Annic’k Le Mescam, la présidente du conservatoire, qui se visite tous les jeudis. Fraise dentaire à pédale, camisole de force, brancards de la Grande guerre, scies d’amputation ou premiers tire-laits… Riche de 5 000 objets, le conservatoire du patrimoine hospitalier de Rennes (CPHR) est une surprenante mémoire de l’évolution des pratiques médicales.

Les Hospices civils de Lyon, où désormais un quart des lits de réanimation est occupé par des patients Covid-19, ont déclenché leur plan blanc mardi soir

En réanimation aux HCL lors de la première vague Covid, à Lyon. Illustration. © Lionel De Souza En réanimation aux HCL lors de la première vague Covid, à Lyon. Illustration. VIRUS - Les Hospices civils de Lyon, où désormais un quart des lits de réanimation est occupé par des patients Covid-19, ont déclenché leur plan blanc mardi soir

Une hausse des patients positifs au Covid dans des services déjà bien chargés en malades atteints d’autres pathologies. Les Hospices civils de Lyon ont activé mardi soir leur plan blanc pour faire face au « rebond épidémique » de coronavirus. « Si les volumes de patients accueillis actuellement sont encore sans comparaison avec les niveaux atteints au printemps, le taux de progression est similaire et inquiétant », indiquent les HCL qui constatent depuis le 31 août une progression de tous les indicateurs liés au Covid-19.

Coronavirus à Toulouse : Quelle est la situation au CHU à l’amorce de la deuxième vague ?

  Coronavirus à Toulouse : Quelle est la situation au CHU à l’amorce de la deuxième vague ? Au CHU de Toulouse, l’activité liée au Covid-19, reprend lentement mais sûrement. La deuxième vague pointe et les soignants s’y préparent © F. Scheiber - Sipa Une équipe de réanimation du CHU de Purpan, à Toulouse, au chevet d'un malade du Covid. EPIDEMIE - Au CHU de Toulouse, l’activité liée au Covid-19, reprend lentement mais sûrement. La deuxième vague pointe Avec 54 patients* atteints du Covid-19, dont 13 en réanimation, alors qu’ils n’étaient plus qu’une dizaine au cœur de l’été, « la deuxième vague » monte lentement, mais « clairement », au CHU de Toulouse.

Après la Guadeloupe et les Bouches-du-Rhône, le Rhône est le troisième département le plus touché avec un taux d’incidence du virus de 182.8/100.000 habitants (88.3 au niveau national). Si bien que lundi, le préfet du Rhône a renforcé les mesures prises pour limiter la progression du virus sur le territoire. Dans les hôpitaux, les signaux ne sont pas bons. Les hospitalisations de patients atteints par le virus sont passées de 58 le 31 août à 181 le 21 septembre, dont 39 personnes admises désormais en réanimation (11 fin août). Si ces chiffres ne sont pas alarmants, ils confirment la progression du virus et la nécessité de préparer l’hôpital à un rebond plus important pour éviter l’asphyxie des services. Aujourd’hui, en effet, sur les 139 lits de réanimation, un quart est occupé par des malades du Covid-19. Un « seuil d’alerte » pour les HCL qui considèrent que lorsque plus de 25 % de malades en réa sont positifs au Covid, cela risque de compliquer et perturber le soin des autres pathologies.

Masques, rassemblements, Ehpad… les nouvelles règles contre le Covid à Lyon et dans le Rhône

  Masques, rassemblements, Ehpad… les nouvelles règles contre le Covid à Lyon et dans le Rhône Le préfet du Rhône a annoncé ce lundi plusieurs mesures pour enrayer le rebond épidémique dans la région lyonnaise.A ses côtés, le directeur général de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a évoqué une « dégradation rapide »de la situation sanitaire locale. Il a souligné que 111 patients Covid sont actuellement hospitalisés en réanimation dans la région, contre 16 personnes seulement un mois plus tôt.

Un plan pour encadrer et alerter la population

Face à ce rebond épidémique, l’activation du plan blanc a deux objectifs principaux pour les HCL, à la tête de treize établissements hospitaliers dans le Rhône : anticiper une vague épidémique dans les hôpitaux et alerter le grand public. « J’ai pris cette décision pour nos professionnels. Pour leur donner un cadre de travail et des ressources complémentaires. Et pour que la population réalise ce qui est en train de se passer à l’hôpital et qu’elle aide », souligne Raymond Le Moign, directeur général des HCL. Le public doit voir dans ce plan blanc, la nécessité absolue de renforcer les gestes barrières, insiste le CHU de Lyon.

Nos infos sur le Covid-19

Depuis une semaine, la cellule de crise des HCL a été réactivée pour suivre scrupuleusement l’évolution des différents indicateurs du Covid-19 dans les établissements. Dans le cadre de ce plan blanc, des unités de médecine dédiées vont de nouveau être ouvertes pour accueillir un nombre croissant de patients Covid comme cela avait été le cas en mars. Mais contrairement au printemps dernier, les HCL souhaitent limiter au maximum la déprogrammation massive des interventions chirurgicales non urgentes, qui avait ralenti de nombreux services et eu des conséquences sur nombre de patients. « Les décisions de déprogrammation seront prises de manière ciblée et progressive (…) en accord avec les acteurs concernés », assure la direction des HCL.

Coronavirus à Nice : Des agents du CHU infectés continuent-ils à travailler ?

  Coronavirus à Nice : Des agents du CHU infectés continuent-ils à travailler ? Le maire de Nice en avait lui-même parlé en fin de semaine dernière © SYSPEO/SIPA L'entrée de l'hôpital Pasteur 2 du CHU de Nice COVID-19 - Le maire de Nice en avait lui-même pa Christian Estrosi s’en était lui-même fait l’écho, vendredi, alors que le préfet annonçait de nouvelles mesures « plus contraignantes » pour freiner la reprise de l’épidémie de Covid-19 à Nice. Selon le maire, des agents du CHU testés positifs au coronavirus seraient obligés de continuer à travailler. La direction s’est fendue d’un « démenti » formel.

Dans le cadre du plan, de nouveaux lits doivent ouvrir de manière progressive en réanimation, pour passer de 139 actuellement à 199 (toutes maladies confondues). Au plus fort de la crise en mars-avril, 280 lits avaient été ouverts au CHU. Enfin, toutes les mesures sont prises pour assurer la présence de professionnels en nombre suffisant dans les services. Les HCL, qui indiquent avoir lancé une campagne de recrutement d’infirmiers et d’aides-soignants, prévoient aussi de faire appel à l’intérim, à des étudiants, des retraités et aux volontaires si le besoin s’en faisait sentir. A ce stade du plan toutefois et de la situation épidémiologique inquiétante mais toujours maîtrisée, « il n’est pas prévu de mobilisation globale, systématique et exceptionnelle des professionnels », ajoute la direction des HCL.


Vidéo: Après six mois de crise sanitaire, quelle est l’état de l'économie française ? (France 24)

Kate Middleton : Baskets et brushing XL, la duchesse en toute décontraction

  Kate Middleton : Baskets et brushing XL, la duchesse en toute décontraction L'agenda de rentrée de Kate Middleton est bien rempli. Après avoir effectué une longue journée de visites la semaine dernière, c'est cette fois-ci seule que la duchesse de Cambridge s'est rendue à Battersea Park. Une sortie ensoleillée et décontractée.Pour cette nouvelle apparition, la mère de George, Charlotte et Louis (7, 5 et 2 ans) a misé sur son pantalon rose de chez Marks & Spencer. Un modèle qui avait déjà fait ses preuves en mars dernier avec sa veste de tailleur assortie lorsque, déjà mobilisée au début de la pandémie, elle avait visité un centre d'appel d'urgence avec son mari.

Coronavirus à Toulouse : Visites interdites, interventions ajournées… Le CHU déclenche le plan « Hôpital en tension » .
Face à l’afflux de patients Covid, le CHU de Toulouse annonce une réorganisation. La plupart des visites aux patients sont interdites et certaines interventions non urgentes sont déprogrammées © FRED SCHEIBER/SIPA Dans le service réanimation du CHU de Purpan. EPIDEMIE - Face à l’afflux de patients Covid, le CHU de Toulouse annonce une réorganisation.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!