•   
  •   

France Covid-19. Le durcissement des mesures vise à « retarder » l’ouverture de lits en réanimation

13:05  25 septembre  2020
13:05  25 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ?

  Covid-19 : un vaccin chinois disponible dès décembre au Brésil ? Le vaccin a déjà été testé sur des milliers de volontaires au Brésil et les "résultats sont extrêmement positifs", selon le gouverneur de Sao Paulo. Le Brésil, pays particulièrement touché par la pandémie de coronavirus, pourra-t-il bénéficier d'un vaccin efficace dès la fin de l'année ? C'est ce qu'a affirmé le gouverneur de Sao Paulo qui assure que les essais cliniques d'un vaccin contre le Covid-19 élaboré par le laboratoire chinois Sinovac s'étaient révélés "extrêmement positifs" et qu'une campagne d'immunisation à grande échelle pourrait débuter dès décembre.

Covid - 19 : Véran prédit une augmentation des cas graves d'hospitalisation dans les deux semaines. Dans certaines régions, on pourrait envisager de passer à des « mesures contraignantes» pour la période d'isolement des malades et cas contacts, a estimé Jean-François Delfraissy, même si ce n'est

Mesures de protection essentielles contre le nouveau coronavirus. Tenez-vous au courant des dernières informations sur la flambée de COVID - 19 , disponibles sur le site Se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement – jeter le mouchoir

Un patient atteint du Covid-19 pris en charge en réanimation à Marseille, le 21 septembre 2020. © ERIC GAILLARD / REUTERS Un patient atteint du Covid-19 pris en charge en réanimation à Marseille, le 21 septembre 2020.

Gabriel Attal a défendu les mesures annoncées par le gouvernement et contestées par plusieurs personnalités locales et restaurateurs, par la nécessité de « repousser le plus tard possible » l’ouverture de lits. En réanimation, le taux d’occupation est en hausse.

Le tour de vis dans les mesures pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 doit permettre de repousser le plus tard possible l’ouverture de lits en réanimation supplémentaires dédiés à ces malades, a fait valoir vendredi 25 septembre le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Île-de-France : 20% des lits en réanimation occupés par des patients Covid-19

  Île-de-France : 20% des lits en réanimation occupés par des patients Covid-19 Dans la région, 250 personnes atteintes par le coronavirus sont en réanimation. Un nombre qui a augmenté ces derniers jours. Environ 20% des lits en réanimation sont occupés par des patients atteint du Covid-19 en Île-de-France, a indiqué sur Europe 1 samedi Aurélien Rousseau, le directeur général de l'agence régionale de santé (ARS), qui s'attend à "une forte tension dans 15 jours/3 semaines".Il précise aussi que dès lundi, 20 nouveaux centres de dépistage seront ouverts dans la région : deux par département et 6 à Paris "vu la densité"."En Île-de-France, on est en progression, avec 2.

COVID - 19 – Macky pour un durcissement des mesures de prévention.

A l'appel des entrepreneurs marseillais, les acteurs du monde économique local se rassemblent devant le tribunal de commerce de Marseille contre les mesures restrictives locales annoncées par le gouvernement pour lutter contre le Covid - 19 .

Ouvrir des lits supplémentaires en réanimation signifie déprogrammer des opérations chirurgicales qui étaient prévues et des patients qui devront attendre avant de se faire opérer, donc ça on souhaite le retarder le plus tard possible, c’est pour ça qu’on prend des mesures difficiles aujourd’hui à Marseille, en Guadeloupe, a expliqué M. Attal sur Europe 1.

> Suivez ici notre direct du 25 septembre consacré à la pandémie de Covid-19.

On ne veut pas arriver à une situation où les réanimations sont saturées et c’est pour ça qu’on prend ces mesures difficiles. On espère qu’elles dureront le moins longtemps possible, a-t-il ajouté, alors qu’une fronde d’élus locaux a éclaté après l’annonce de mesures plus contraignantes à Marseille pour endiguer le nombre de cas de Covid-19 dans la région.

Coronavirus à Lyon : Pourquoi le CHU de Lyon a-t-il activé son plan blanc ?

  Coronavirus à Lyon : Pourquoi le CHU de Lyon a-t-il activé son plan blanc ? Les Hospices civils de Lyon, où désormais un quart des lits de réanimation est occupé par des patients Covid-19, ont déclenché leur plan blanc mardi soir © Lionel De Souza En réanimation aux HCL lors de la première vague Covid, à Lyon. Illustration. VIRUS - Les Hospices civils de Lyon, où désormais un quart des lits de réanimation est occupé par des patients Covid-19, ont déclenché leur plan blanc mardi soir Une hausse des patients positifs au Covid dans des services déjà bien chargés en malades atteints d’autres pathologies.

Lire aussi - Covid - 19 : l 'épidémie est-elle en train de s'emballer? "Ce que nous constatons, c'est une diminution du nombre de tests positifs et une diminution des hospitalisations", notait sur CNews le médecin, rapportant que des lits restaient vides dans ses services, y compris en réanimation .

L’information officielle sur la progression de l’épidémie en France est consolidée par Santé publique France. L’agence propose un point épidémiologique quotidien, qui comprend les chiffres-clés nationaux.

Le taux d’occupation en réanimation proche de 50 % à Marseille

Il a évoqué un taux d’occupation des réanimations qui est très élevé, de l’ordre de 50 % je crois à Marseille avec les patients Covid.

La direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé jeudi qu’elle allait reporter 20 % des opérations chirurgicales prévues à compter de ce week-end. Le nombre de patients Covid admis en réanimation à l’AP-HP est passé de 50 début septembre à 132 mercredi et devrait dépasser 200 à la fin du mois, a indiqué l’institution.

Interrogé pour savoir si, depuis le pic de l’épidémie du printemps, des lits de réanimation et d’hospitalisation avaient été ouverts dans les hôpitaux français, M. Attal a déclaré : Oui, bien sûr.

Saturation au printemps

Quant à savoir combien, il n’a pas répondu, soulignant que déjà ce qu’on a montré dans la première vague, c’est qu’on était capable d’augmenter nos capacités de réanimation, de transformer des lits.

Les services de réanimation/soins intensifs, qui comptaient 5 000 lits dans toute la France avant la crise du coronavirus, ont été saturés au printemps avec au pic de l’épidémie plus de 7 500 personnes hospitalisées dans ces services toutes causes confondues.

Meurtre d'un Sud-Coréen: Séoul demande à Pyongyang une enquête plus poussée .
Séoul demande à Pyongyang une enquête plus poussée sur les circonstances du meurtre d'un responsable sud-coréen en mer, au lendemain d'excuses exceptionnelles du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. L'homme, un responsable du secteur de la pêche en Corée du Sud, a été abattu mardi par des soldats nord-coréens. Les responsables militaires sud-coréens affirment que l'homme a été soumis à un interrogatoire alors qu'il était dans l'eau et qu'il auraitL'homme, un responsable du secteur de la pêche en Corée du Sud, a été abattu mardi par des soldats nord-coréens. C'est la première fois depuis une décennie qu'un civil sud-coréen est tué de cette manière.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!