•   
  •   

France Covid-19. À Marseille, plusieurs centaines de manifestants protestent contre les mesures sanitaires

13:10  25 septembre  2020
13:10  25 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Italie: l'extrême droite espère conquérir des fiefs de gauche dont la Toscane

  Italie: l'extrême droite espère conquérir des fiefs de gauche dont la Toscane L'extrême droite italienne espère lundi s'emparer de nouvelles régions aux mains de la gauche, dont la Toscane, joyau "rouge" depuis un demi-siècle, dont la perte affecterait la crédibilité du gouvernement au pouvoir. Les électeurs ont commencé à voter dimanche matin et auront jusqu'à 15h00 heure locale ce lundi pour venir déposer leurs bulletins en suivant de strictes protocoles de sécurité, dans ce pays où la prévalence du coronavirus remonte depuis sept semaines.Six régions - quatre à gauche (Toscane, Campanie, Pouilles et Marches), deux à droite (Ligurie et Vénétie)- doivent élire de nouveaux présidents.

«L'addition est salée!» : plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés vendredi matin devant le tribunal de commerce de Marseille pour protester contre la fermeture des bars et restaurants décrétée par le gouvernement, afin de tenter d'endiguer l'épidémie de Covid - 19 .

A l'appel des entrepreneurs marseillais, les acteurs du monde économique local se rassemblent devant le tribunal de commerce de Marseille contre les mesures restrictives locales annoncées par le gouvernement pour lutter contre le Covid - 19 .

Des personnes portant le masque sur le Vieux port à Marseille, le 17 septembre 2020 (photo d’illustration). © ERIC GAILLARD / REUTERS Des personnes portant le masque sur le Vieux port à Marseille, le 17 septembre 2020 (photo d’illustration).

La pilule ne passe décidément pas à Marseille. Ce vendredi, plusieurs centaines de personnes sont descendues dans la rue pour protester contre la fermeture des bars et restaurants.

L’addition est salée ! : plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés vendredi matin devant le tribunal de commerce de Marseille pour protester contre la fermeture des bars et restaurants décrétée par le gouvernement, afin de tenter d’endiguer l’épidémie de Covid-19.

Coronavirus à Nice : Un nouveau poste de dépistage ouvre place Masséna

  Coronavirus à Nice : Un nouveau poste de dépistage ouvre place Masséna Il sera possible de s’y faire tester gratuitement, sur rendez-vous uniquement, à partir de jeudi © Damien Meyer / AFP Illustration d'un test de diagnostic Covid-19. SANTE - Il sera possible de s’y faire tester gratuitement, sur rendez-vous Un nouveau site de dépistage du Covid-19 ouvre jeudi place Masséna, à Nice (au niveau -1 de la galerie marchande, côté Galeries Lafayette). Gratuits, les tests seront pratiqués par des infirmiers diplômés d’Etat et analysés par un laboratoire accrédité indépendant.

Restaurateurs, cafetiers et plus généralement acteurs du monde économique marseillais prévoient de se rassembler, vendredi matin, pour protester contre ces nouvelles mesures locales, avec pour mot Covid - 19 : "fermeture totale" des bars et restaurants dès samedi à Marseille et en Guadeloupe.

Plusieurs centaines de personnes ont organisé une marche à Buenos Aires mercredi pour s'opposer à la réforme judiciaire du gouvernement du président péroniste Alberto Fernández, débattue au Parlement, alors que l'Argentine fait face à un nombre record de décès dus au covid - 19 .

Martine Vassal, présidente LR de la métropole Aix-Marseille et du département des Bouches-du-Rhône, et Renaud Muselier, président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ont rejoint la manifestation sous les applaudissements de la foule, ont constaté des journalistes de l’AFP.

La coupe est pleine. On était en train de se refaire. Moi, je ne veux plus d’aide mais qu’on me laisse travailler, a témoigné Patrick Labourrasse, restaurateur à Aix-en-Provence.

> Suivez ici notre direct du 25 septembre consacré à la pandémie de Covid-19

La foule hue Olivier Véran

Prenant la parole avec un mégaphone devant la foule, le patron de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie des Bouches-du-Rhône Bernard Marty a redit l’opposition ferme de son syndicat aux restrictions annoncées, la foule huant le nom du ministre de la Santé Olivier Véran quand il l’a prononcé. Et il est où ? Qu’il vienne ici !, a lancé un manifestant.

Floride, Géorgie, Virginie: Donald Trump au pas de charge

  Floride, Géorgie, Virginie: Donald Trump au pas de charge A moins de 40 jours de l'élection présidentielle américaine, Donald Trump force le pas: il enchaîne vendredi les déplacements, sillonnant l'Amérique dans l'espoir de rattraper son retard sur Joe Biden dans les sondages. Le programme de la journée donne le tournis: table ronde avec "Latinos pour Trump" à Doral (Floride), discours sur la situation économique des Afro-Américains à Atlanta (Géorgie), réunion de levée de fonds au Trump Hotel (dans la capitale Washington) et meeting de campagne à Newport News (Virginie).

Restaurateurs, cafetiers et plus généralement acteurs du monde économique marseillais ont prévu de se rassembler vendredi matin pour protester contre ces nouvelles mesures , qui prévoient la fermeture totale des bars et restaurants dès Covid - 19 : des signes encourageants à Bordeaux et à Marseille .

Covid - 19 : fronde à Marseille contre les restrictions, Castex assume. Élus et habitants de la zone Aix- Marseille , placée en "alerte maximale", réprouvent les mesures très strictes Des commerçants manifestent . Une manifestation avait lieu vendredi matin, devant le tribunal de commerce de

Les entrepreneurs marseillais sont montés au créneau dès l’annonce, mercredi, des mesures strictes du gouvernement qui a classé la métropole d’Aix-Marseille en zone d’alerte maximale. Elles prévoient notamment la fermeture des bars et restaurants dès samedi.

Le ministre se rend se rend sur place

Face à cette fronde, le ministre de la Santé se déplacera à Marseille vendredi après-midi. Olivier Véran doit se rendre à l’hôpital public de la Timone où il visitera notamment le service de réanimation, avant de rencontrer un épidémiologiste.

Attentat rue des Rosiers : la justice norvégienne donne un feu vert à l'extradition d'un suspect

  Attentat rue des Rosiers : la justice norvégienne donne un feu vert à l'extradition d'un suspect Ce vendredi, la justice norvégienne a jugé que les conditions d'extradition vers la France de Walid Abdulrahman Abou Zayed sont remplies. Cet homme de 61 ans d'origine palestinienne est l'un des auteurs présumés de l'attentat de la rue des Rosiers qui avait fait 6 morts et 22 blessés le 9 août 1982 à Paris. La justice norvégienne a jugé vendredi réunies les conditions légales d'une extradition vers la France d'un des auteurs présumés de l'attentat de la rue des Rosiers, qui avait fait six morts dans le quartier juif de Paris en 1982.

Face au constat de Dominique Rossi selon lequel Marseille serait, «pour les semaines à venir, sur une dynamique de croissance en termes d’hospitalisations», le patron de l'IHU de Marseille fait quant à lui Covid - 19 : Nicolas Bedos appelle à une rébellion contre les restrictions, Olivier Véran le rabroue.

Le ministre de la Santé Olivier Véran présente une nouvelle cartographie de l'épidémie, qui fait passer plusieurs métropoles, dont Paris, en catégorie Fronde contre les mesures anti- Covid à Marseille : manifestation devant le tribunal de commerce. 25 sept. 2020. Nouvelles restrictions à Marseille

Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, accompagnera M. Véran et doit rencontrer les représentants des fédérations professionnelles du secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

Traités « en mauvais élèves »

L’union patronale des Bouches-du-Rhône (UPE13) a dénoncé dans un communiqué publié vendredi un reconfinement économique et exprimé son indignation de voir la métropole traitée en mauvais élève par le reste du pays, demandant au gouvernement de laisser le temps [aux gestes barrières] de produire leurs effets sans mettre en danger durablement l’économie et les emplois d’un territoire entier.

A l’instar des élus du territoire, elle demande un moratoire de 10 jours sur les annonces du ministre de la Santé, afin que les mesures mises en place par le préfet le 14 septembre dernier aient produit leurs effets.

Jeudi, les élus de gauche comme de droite du territoire sont montés au créneau contre les mesures gouvernementales dans une tribune signée par plus de 50 élus. Vous commettez une erreur stratégique fondamentale, vous aggravez la crise économique et vous nous fabriquez une crise sociale sans rien régler de la crise sanitaire, ont-ils dénoncé.

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur Renaud Muselier a annoncé de son côté qu’il allait déposer un référé-liberté vendredi contre l’arrêté préfectoral imposant ces mesures.

Le Premier ministre a assumé ces mesures jeudi soir, assurant que la situation était très préoccupante dans toute la France mais surtout grave dans les grandes agglomérations, évoquant pour Marseille une course contre la montre.

Pourquoi Paris pourrait passer en « zone d’alerte maximale » .
Après Aix-Marseille et la Guadeloupe, de nouvelles mesures de restriction pourraient être prises à Paris compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire. D’autres métropoles comme Lille ou Lyon s’approchent aussi des seuils de référence.Trois critères sont scrutés pour placer une ville ou une région en zone d’alerte maximale : le taux d’incidence global, le taux d’incidence chez les personnes âgées et le nombre de lits occupé en réanimation par des patients Covid.

usr: 1
C'est intéressant!