•   
  •   

France Lubrizol. En cas d’accident industriel sur un site Seveso, l’alerte sera donnée par SMS

15:10  25 septembre  2020
15:10  25 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Incendie de Lubrizol : « Il n’y a aucune volonté politique de tirer au clair cette affaire », dénonce l’avocate Julia Massardier

  Incendie de Lubrizol : « Il n’y a aucune volonté politique de tirer au clair cette affaire », dénonce l’avocate Julia Massardier Avocate au barreau de Rouen, Julia Massardier accompagne des habitants dans leurs recours judiciaires contre Lubrizol. Avec l’impression que l’instruction patine depuis la mise en examen de l’industriel, fin février. Elle répond à « 20 Minutes» © Maxime Le Pihif/SIPA L'usine Lubrizol de Rouen a été touchée par un incendie le 26 septembre dernier. INTERVIEW - Avocate au barreau de Rouen, Julia Massardier accompagne des habitants dans leurs recours judiciaires contre Lubrizol. Avec l’impression que l’instruction patine depuis la mise en examen de l’industriel, fin février.

De la fumée noire au-dessus de Rouen, le 26 septembre 2019, lors de l'incendie de l'usine Lubrizol. © AFP De la fumée noire au-dessus de Rouen, le 26 septembre 2019, lors de l'incendie de l'usine Lubrizol.

Il y a un an, à Rouen, l’usine chimique Lubrizol, classée Seveso, s’enflammait. Jeudi 24 septembre, le gouvernement a annoncé des mesures pour prévenir ce type d’accident.

Le 26 septembre 2019, près de 10 000 tonnes de produits chimiques s’embrasaient sur le site de Lubrizol, classé Seveso. Depuis, l’usine de produits chimiques a été sécurisée et l’activité a en partie repris. Mais deux ministres ont fait le déplacement, jeudi 24 septembre, à Rouen, pour annoncer un train de mesures visant à prévenir ce type d’accident industriel.

Santé, environnement, contrôles... Quel bilan un an après l'incendie de Lubrizol ?

  Santé, environnement, contrôles... Quel bilan un an après l'incendie de Lubrizol ? Le 26 septembre 2019, 10 000 tonnes de produits chimiques brûlaient sur ce site classé Seveso, à Rouen. Les conséquences à long terme sur la santé sont incertaines. © afp.com/Lou BENOIST Dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019, près de 10 000 tonnes de produits chimiques ont brûlé dans l'usine Lubrizol. Un nuage de fumée noire de 22 km de long, une étrange "pluie de suie" et une odeur pestilentielle. Dans la nuit du 25 au 26 septembre 2019, près de 10 000 tonnes de produits chimiques brûlent dans l'usine Lubrizol, à Rouen.

Barbara Pompili et Gérald Darmanin, jeudi 24 septembre 2020, à Rouen. © Ouest-France Barbara Pompili et Gérald Darmanin, jeudi 24 septembre 2020, à Rouen.

« On a tiré les leçons de l’explosion d’AZF de Toulouse (31 morts en 2001, NDLR) avec la mise en place des Plans de prévention des risques technologiques. On doit tirer les leçons de Lubrizol », a indiqué la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

Ce 26 septembre, la population rouennaise s’était retrouvée sous un nuage de fumée noire de 22 km. Elle avait reproché aux autorités des sirènes d’un autre âge et un manque d’information durant les heures qui ont suivi. Or ce manque de transparence « alimente les angoisses », a convenu Barbara Pompili.

Plus de 10 000 tonnes de produits chimiques ont brûlé lors de l’incendie de l’usine Lubrizol, le 26 septembre 2019, à Rouen. © INFOGRAPHIE OUEST-FRANCE Plus de 10 000 tonnes de produits chimiques ont brûlé lors de l’incendie de l’usine Lubrizol, le 26 septembre 2019, à Rouen.

Lire aussi : Lubrizol. Un an après, l’origine de l’incendie toujours inconnue

A Gaza, des années de prison pour un «Skype avec l’ennemi» ?

  A Gaza, des années de prison pour un «Skype avec l’ennemi» ? Trois pacifistes palestiniens doivent être jugés par un tribunal militaire du Hamas pour avoir organisé une conversation en ligne avec des Israéliens. Une affaire symptomatique du durcissement des attitudes palestiniennes dans le contexte des accords de normalisation arabes avec l'Etat hébreu. Jusqu’à dix ans de prison et de travaux forcés. C’est ce que risquent trois pacifistes palestiniens, accusés par le Hamas d’avoir «affaibli l’esprit révolutionnaire» en organisant un webinaire anti-blocus auquel s’étaient connectés des activistes israéliens.

Message prioritaire

« En juillet, pour les grandes agglomérations et en janvier 2022 dans toute la France », les habitants situés près du lieu où surgit un accident industriel recevront sur leur portable un message prioritaire reconnaissable par un signal sonore spécifique (cell broadcast) ou un SMS indiquant la nature de l’accident et ce qu’ils doivent faire : se confiner, quitter leur logement, ne pas aller chercher leurs enfants à l’école…, a annoncé Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur. Le signal sonore arrivera sur les portables même en mode silencieux ».

C’est une révolution dans l’alerte aux populations , a poursuivi le ministre. L a France sera le premier pays européen à adopter le cell broadcast après les États-Unis et le Japon». La réglementation européenne l’imposera en 2022.

Hausse des inspections des sites Seveso

Autre mesure : les inspections des installations classées Seveso augmenteront de 50 % et leurs conclusions seront mises en ligne , a précisé la ministre. 50 inspecteurs supplémentaires seront recrutés. Et, après un incendie, la liste et la nature des produits seront eux aussi mis en ligne.

Présidentielle américaine: l'intégrité du vote est-elle menacée ?

  Présidentielle américaine: l'intégrité du vote est-elle menacée ? Le refus de Donald Trump de s'engager à reconnaître le résultat de l'élection présidentielle américaine fait craindre une grave crise politique et institutionnelle, dans un pays profondément divisé et sous haute tension. Ses opposants se sont insurgés et jusque dans son propre camp, le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a promis aux Américains "une transition en bon ordre". Mais alors que la pandémie de coronavirus fait exploser le nombre de votes par correspondance, que Donald Trump considère source de fraudes massives, le président pourrait exploiter des résultats incomplets, la loi et ses pouvoirs pour clamer sa victoire le 3

Un bureau d’enquête accident (BEA) va par ailleurs être créé « le mois prochain. Cinq experts chercheront à comprendre comment l’incendie s’est produit », comme cela se pratique après un crash d’avion.

Pour éviter la propagation d’un incendie, toutes les installations classées dans un rayon de 100 mètres autour d’un site Seveso (20 dans l’agglomération rouennaise) seront systématiquement inspectées. La simulation d’un accident et un exercice d’évacuation devront être organisés une fois par an.

Les élus réclament une autorité de sûreté

Les élus, Nicolas Mayer Rossignol, maire socialiste de Rouen et président de la métropole, le député communiste Sébastien Jumel et les associations des sinistrés de Lubrizol ou Respire saluent ces mesures mais attendent désormais « des actes ». Un regret toutefois : ils réclamaient une autorité indépendante de sûreté des sites Seveso, comme il en existe pour le nucléaire. Elle ne figure pas parmi les mesures annoncées.

Un an après la révolte d'octobre, qu'est-ce qui a changé en Irak? .
En octobre 2019, ils réclamaient la chute d'un système pour eux à bout de souffle. Un an et près de 600 morts plus tard, les manifestants n'ont rien vu changer en Irak qui s'enfonce dans le marasme politique et économique. Ils sont sortis le 1er octobre 2019 contre la corruption, les hommes politiques "vendus" selon eux à l'Iran ou aux Etats-Unis, l'absence de services publics, le chômage des jeunes Même si Moustafa al-Kazimi a remplacé Adel Abdel Mahdi, dont le gouvernement est tombé sous la pression du mouvement de contestation inédit, aucune réforme n'a été engagée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!