•   
  •   

France Attaque terroriste à Paris : une deuxième personne en garde à vue

17:00  25 septembre  2020
17:00  25 septembre  2020 Source:   europe1.fr

«Je m'excuse de ne pas pouvoir poursuivre la tâche» : le Premier ministre libanais jette l’éponge

  «Je m'excuse de ne pas pouvoir poursuivre la tâche» : le Premier ministre libanais jette l’éponge «Je m'excuse de ne pas pouvoir poursuivre la tâche» : le Premier ministre libanais jette l’éponge« Je m'excuse de ne pas pouvoir poursuivre la tâche de former le gouvernement », a déclaré Moustapha Adib lors d'une allocution télévisée, après de longues négociations pour choisir une équipe gouvernementale approuvée par les différentes forces politiques rivales du pays. « Alors que les efforts pour former le gouvernement touchaient à leurs fins, il m'est apparu clairement que ce consensus n'existait plus, et qu'une équipe (ministérielle) selon les critères que j'ai fixés était déjà vouée à l'échec », a-t-il justifié.

Une deuxième personne a été placée en garde à vue vendredi après l'attaque à l'arme blanche qui a fait deux blessés grave près des anciens locaux de Charlie Hebdo, à Paris. Le parquet antiterroriste a également été saisi. © AFP Une deuxième personne a été placée en garde à vue vendredi après l'attaque à l'arme blanche qui a fait deux blessés grave près des anciens locaux de Charlie Hebdo, à Paris. Le parquet antiterroriste a également été saisi.

Une deuxième personne a été placée en garde à vue après l'attaque à l'arme blanche qui a fait deux blessés vendredi près des anciens locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, a appris l'AFP auprès d'une source judiciaire. Un premier suspect avait été interpellé à proximité de la place de la Bastille à Paris, selon la préfecture de police de Paris. Par ailleurs, le parquet national antiterroriste a annoncé être saisi de l'enquête.

Coronavirus: Quinze cas supplémentaires en Chine continentale

  Coronavirus: Quinze cas supplémentaires en Chine continentale Coronavirus: Quinze cas supplémentaires en Chine continentale © Reuters/STRINGER CORONAVIRUS: QUINZE CAS SUPPLÉM SHANGHAI (Reuters) - La Chine a recensé 15 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus au cours des vingt-quatre dernières heures, qui concernent tous des personnes venues de l'étranger, a rapporté samedi la Commission nationale de la santé dans son point quotidien sur l'épidémie. Selon ces données, 85.337 cas de contamination ont été confirmés au total en Chine continentale. L'épidémie de coronavirus a causé 4.634 décès dans le pays.

EN DIRECT -Ce que l'on sait de l'attaque à Paris qui a fait au moins deux blessés graves

L'enquête de flagrance est ouverte pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a-t-il précisé. Elle a été confiée à la brigade criminelle et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Une cellule de crise a été ouverte au ministère de l'Intérieur, où le ministre de Gérald Darmanin et le Premier ministre Jean Castex se sont rendus. Ils doivent aller dans l'après-midi sur les lieux de l'attaque .

Périmètre de sécurité

Un large périmètre de sécurité a été établi autour des anciens locaux de Charlie Hebdo, situés dans le XIe arrondissement. Les écoles des IIIe, IVe et IXe arrondissements ont été confinées, selon la PP, et les stations de métro Bastille et Saint-Sébastien Froissart ont été fermées au public par "mesure de sécurité", a indiqué la RATP.

Une cellule de crise a été ouverte au ministère de l'Intérieur, où le ministre de Gérald Darmanin et le Premier ministre Jean Castex se sont rendus. Ils doivent aller dans l'après-midi sur les lieux de l'attaque.

Cette attaque survient alors que la rédaction de Charlie Hebdo fait l'objet de nouvelles menaces depuis que l'hebdomadaire a republié des caricatures de Mahomet le 2 septembre, à l'occasion de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015, qui doit se tenir jusqu'au 10 novembre.

Attaque à Paris : Youssef, ce « héros » pris pour le deuxième suspect .
« Je voulais être un héros et je me suis retrouvé derrière les barreaux », raconte Youssef, considéré pendant quelques heures comme le deuxième suspect. « Il doit être présenté comme un héros, il a eu un comportement héroïque », affirme Me Lucie Simon au sujet de son client.« Youssef » (nom d’emprunt) est sorti libre vendredi soir après avoir passé une dizaine d’heures en garde à vue auprès des enquêteurs antiterroristes.

usr: 1
C'est intéressant!