•   
  •   

France Attaque à Paris : le principal suspect "assume son acte" et reconnaît qu'il était dirigé contre "Charlie Hebdo"

19:10  26 septembre  2020
19:10  26 septembre  2020 Source:   francetvinfo.fr

2 blessés lors d'une attaque au couteau dans l'ancien bureau de Charlie Hebdo à Paris

 2 blessés lors d'une attaque au couteau dans l'ancien bureau de Charlie Hebdo à Paris © GONZALO FUENTES / REUTERS Opération policière en cours près des anciens bureaux de Charlie Hebdo, à Paris © Fourni par CBS News La police est vue sur les lieux d'un incident près des anciens bureaux du magazine français Charlie Hebdo, à Paris, France, 25 septembre 2020. / Crédit: GONZALO FUENTES / REUTERS Paris - La police de la capitale française a arrêté un homme après une attaque au couteau devant les anciens bureaux du journal satirique Charlie Hebdo vendredi.

La garde à vue du principal suspect, un Pakistanais de 18 ans, a débuté vendredi à la mi-journée après son arrestation près de la place de la Bastille, à Paris. Il a blessé deux personnes avec un hachoir, dans la matinée, devant les anciens locaux du journal satirique.

  Attaque à Paris : le principal suspect © Fournis par Franceinfo

Les enquêteurs avancent pas à pas. Au lendemain de l'attaque qui a fait deux blessés à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, le principal suspect a "assumé son acte" en garde à vue devant les enquêteurs antiterroristes, ont indiqué des sources proches de l'enquête à franceinfo, samedi 26 septembre. Ces sources précisent que son geste était bien dirigé contre l'hebdomadaire satirique.

fait deux blessés près de l'ancien bureau de Charlie Hebdo à Paris

 fait deux blessés près de l'ancien bureau de Charlie Hebdo à Paris L'attaque au couteau Deux personnes ont été blessées dans une attaque au couteau qui a eu lieu près de l'ancien bureau du magazine satirique français Charlie Hebdo à Paris. © Fourni par Washington Examiner Les autorités ont déclaré qu'une attaque a eu lieu juste avant midi vendredi alors qu'un procès se déroulait sur l'attaque de 2015 contre le journal.

>> Enquête, réactions : retrouvez les dernières informations sur l'attaque à Paris dans notre direct

La garde à vue du principal suspect, un Pakistanais âgé de 18 ans, a débuté vendredi à la mi-journée après son arrestation près de la place de la Bastille. Elle a été prolongée de 24 heures. Dans l'enquête ouverte par le parquet national antiterroriste (Pnat) pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et confiée à la brigade criminelle et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), la garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.




"Un acte de terrorisme islamiste"

Qualifié d'"auteur principal" par le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard, Hassan A. est soupçonné de s'en être pris vendredi en fin de matinée à deux salariés de l'agence de presse Premières Lignes, devant leur immeuble situé au 10, rue Nicolas-Appert (11e arrondissement). C'est le même immeuble qui abritait les locaux de Charlie Hebdo jusqu'à l'attentat meurtrier de janvier 2015.

La police de Buffalo n'est plus obligée de porter des noms sur ses uniformes

 La police de Buffalo n'est plus obligée de porter des noms sur ses uniformes "Ce que nous avons vu, c'est que certains de ces incidents de doxing se produisent chez des personnes qui ne sont pas dans cette ville, ne sont pas dans ce comté, ne sont pas dans cette région, mais des gens dans différentes régions du pays, peut-être au niveau international, qui voient un nom sur un uniforme. Et puis vont travailler sur l'ordinateur », a déclaré Brown, ajoutant que la décision avait pris effet la semaine dernière.

"Manifestement c'est un acte de terrorisme islamiste", avait estimé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, sur France 2, vendredi soir, déplorant "une nouvelle attaque sanglante contre notre pays".


AUSSI SUR MSN:


Charlie Hebdo a 50 ans : sept dates clé de son combat contre la censure .
Le livre retrace 50 ans de lutte acharnée pour sa liberté d’expression, liberté de critiquer et de moquer. Une affirmation sans détour en plein procès de l’attentat qui a ravagé sa rédaction, en janvier 2015. Célébrer un demi-siècle de liberté d’expression est le but affiché par la publication d’un livre de dessins et articles plongeant dans les archives de Charlie Hebdo depuis sa création en 1970.

usr: 1
C'est intéressant!