•   
  •   

France Rassemblement à Paris pour un meilleur accès à l'avortement

01:05  27 septembre  2020
01:05  27 septembre  2020 Source:   europe1.fr

Le projet de loi visant à créer des «zones d'accès sûres» autour des cliniques d'avortement passe devant la Chambre basse du Parlement SA

 Le projet de loi visant à créer des «zones d'accès sûres» autour des cliniques d'avortement passe devant la Chambre basse du Parlement SA © Fourni par ABC Health Un groupe de manifestants se rassemble devant une clinique de conseil en grossesse d'Adélaïde. (Fourni: South Australian Abortion Action Coalition) Un projet de loi visant à créer des «zones d'accès sûres» qui empêchent de manifester à moins de 150 mètres d'une clinique d'avortement a été adopté par la Chambre basse du Parlement d'Australie du Sud.

Rassemblement organisé sur la place de la Comédie à Lyon par le collectif de défense de l'IVG. Prises de parole Marion Athiel, responsable du planning familial. Pour un droit à l ' avortement respecté dans l'ensemble des pays européens. Pour un accès à l 'IVG vraiment respecté en France.

Ce rassemblement à Paris a été organisé à l 'appel de cinq organisations féministes pour protester "contre la loi anti-IVG du gouvernement conservateur Ce projet de loi prévoit d'autoriser l ' avortement uniquement dans deux cas très précis: lorsque l'interruption de grossesse est nécessaire en raison

Une centaine de personnes se sont rassemblées à Paris samedi, place de la République, à l’appelle de différents collectifs féministes pour défendre le droit à l'avortement, dénonçant notamment le © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP Une centaine de personnes se sont rassemblées à Paris samedi, place de la République, à l’appelle de différents collectifs féministes pour défendre le droit à l'avortement, dénonçant notamment le "parcours du combattant" que représente selon ces associations l'accès à l'IVG.

Allongement du délai légal, réouverture des centres IVG fermés, extension de la pratique aux sages-femmes ... Une centaine de personnes se sont rassemblées samedi à Paris à l'appel d'associations féministes et de syndicats pour réclamer un meilleur accès à l'avortement. "5.000 femmes vont avorter à l'étranger chaque année parce qu'elles sont hors délai", explique Céline Piques, porte-parole du mouvement Osez le féminisme!. "Pour plein de raisons : elles peuvent s'être présentées assez tardivement dans un centre IVG, ou elles peuvent être confrontées à un manque de place, à des délais trop longs, à des déserts dans certains territoires... ", ajoute-t-elle lors de cette première mobilisation "en vrai" depuis le Covid.

Le scrutin de novembre finira devant la Cour suprême, dit Trump

  Le scrutin de novembre finira devant la Cour suprême, dit Trump Le scrutin de novembre finira devant la Cour suprême, dit Trump © Reuters/TOM BRENNER LE SCRUTIN DE NOVEMBRE FINIRA DEVANT LA COUR SUPRÊME, DIT TRUMP WASHINGTON (Reuters) - L'issue du scrutin présidentiel du 3 novembre prochain se décidera devant la Cour suprême, a déclaré mercredi le président Donald Trump, candidat à sa propre succession. Selon lui, cette hypothèse justifie que le siège laissé vacant par la mort vendredi dernier de la juge Ruth Ginsburg soit pourvu le plus rapidement possible.

Le Mouvement pour la liberté de l ' avortement et de la contraception (MLAC) annonce que la manifestation prévue pour le samedi 6 avril après-midi à Paris est " provisoirement ajournée " à cause de l' " impossibilité de manifester dans la rue le jour du deuil national ". Cette manifestation avait été

L ' avortement par cachet. Elle consiste en la prise de deux comprimés au cours de deux consultations en présence d'un médecin. Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire. Vous bénéficiez d'un droit d' accès et de rectification de vos données

Un "parcours du combattant" également dénoncé, mi-septembre, par la délégation aux Droits des femmes à l'Assemblée nationale qui réclame de porter de 12 à 14 semaines de grossesse la limite légale pour pratiquer un avortement chirurgical. Une mesure qui fera l'objet, avec l'abandon de la double clause de conscience, d'une proposition de loi étudiée prochainement. "Quatorze semaines ne permettra pas de diminuer complètement le nombre de femmes qui aujourd'hui vont encore avorter à l'étranger. Nous voudrions une harmonisation au niveau européen. Au Pays-Bas, par exemple, c'est 22 semaines", détaille Céline Piques.

"Des médecins refusent de pratiquer l'IVG et de réorienter les femmes"

"IVG = Mon choix", "Aborto légal", "La loi Veil on y veille", pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants rassemblés sur la place de la République à Paris, à l'appel notamment d'association et collectifs comme Osez le féminisme, les Effronté-e-s ou la Maison des femmes de Paris, mais aussi de syndicats: l'Unef, la CGT, la CFDT...  Car même si le taux de recours à l'avortement a légèrement augmenté en 2019, avec plus de 232.000 IVG pratiquées en France, "le compte n'y est pas", jugent les organisations dans un communiqué. Notamment à cause de la fermeture de nombreux centres d'IVG (CIVG), de l'interdiction faite aux sages-femmes de pratiquer des IVG instrumentales, du manque d'information auprès des jeunes et de l'existence d'une double clause de conscience.

Les IVG ont atteint un niveau record en France en 2019

  Les IVG ont atteint un niveau record en France en 2019 Un rapport de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), publié ce jeudi 24 septembre 2020, révèle une hausse des interruptions volontaires de grossesse en 2019 en France. Les IVG ont atteint leur plus haut niveau depuis 30 ans. © DREES Évolution du nombre des IVG et du ratio d’avortement de 1990 à 2019. En 2019, 232 200 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été enregistrées en France, selon un rapport publié par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), jeudi 24 septembre 2020. Soit 7 900 IVG de plus qu’en 2018. Un chiffre record.

La «Marche pour la vie» s'est ébranlée pour une neuvième fois ce dimanche après-midi à Paris . Soutenue par le pape François, la manifestation était aux couleurs de l'Espagne. Les organisateurs souhaitent en effet applaudir la volonté du gouvernement espagnol de strictement limiter l' accès à

Il interdit de fait l' accès à l ' avortement , sauf si la vie de la mère est en danger. La question du financement des campagnes, pour un camp comme pour l'autre, pose aussi question. En particulier depuis que les règles électorales portant sur les dons étrangers ont vu Amnesty International obligée

"Un médecin peut refuser de pratiquer un acte qu'il considère contraire à ses valeurs mais il a le devoir légal de réorienter la personne. Or aujourd'hui, des médecins refusent de pratiquer l'IVG et de réorienter les femmes. C'est illégal! Il faut faire appliquer la loi", réclame Claire Charlès, présidente des Effronté·es pour qui, "dans les faits, le droit à l'IVG est remis en question de multiples manières".


Vidéo: Positionnée «contre» l'idée du RSA applicable aux jeunes, Sarah El Haïry souligne l'efficacité de la garantie jeune (Le Figaro)

Des militantes déguisées en servantes protestent Amy Coney Barrett Nomination devant la Cour suprême .
Jeudi, quatre manifestantes habillées en personnages à capuchon rouge de la fiction féministe dystopique The Handmaid's Tale ont manifesté sur les marches de la Cour suprême des Amy Coney Barrett à la plus haute cour du pays. Les «servantes» sont brièvement montées sur les marches de la Cour suprême, mais la police du Capitole a cité l'USC pour les faire démissionner. pic.twitter.com/eWrDC2aXMt - Ford Fischer (@FordFischer) 1er octobre 2020 Peu de temps après que Barrett a été nommé candidat du

usr: 0
C'est intéressant!