•   
  •   

France Attaque à Paris : Youssef, ce « héros » pris pour le deuxième suspect

15:05  27 septembre  2020
15:05  27 septembre  2020 Source:   nouvelobs.com

Black Panther : saviez-vous que Wesley Snipes aurait pu jouer le héros Marvel dans les années 90 ?

  Black Panther : saviez-vous que Wesley Snipes aurait pu jouer le héros Marvel dans les années 90 ? Si Chadwick Boseman restera le premier acteur à avoir incarné Black Panther sur grand écran, le super-héros Marvel aurait pu faire ses débuts au cinéma dans les années 90, si le projet de Wesley Snipes n'avait pas rencontré autant d'obstacles.Porté par des bonnes critiques, des bandes-annonces efficaces et une forte mobilisation de la communauté afro-américaine, Black Panther a débarqué sur grand écran avec une hype indéniable, qui lui a permis de signer le plus gros démarrage pour une première aventure solo d'un héros du Marvel Cinematic Universe, avec 202 millions de dollars de recettes, puis de s'offrir la douzième place parmi les plus gros succès de tous les temps, avec un cumul mond

Youssef , qui fut le temps de sa garde à vue présenté comme le « deuxième suspect » de l’ attaque perpétrée devant les anciens locaux de « Charlie hebdo », a rapidement été mis hors de cause. Il raconte au « Monde » comment il a tenté d’arrêter l’assaillant avant d’être lui-même pris à tort pour

Le principal suspect de l' attaque à l'arme blanche à Paris , lors de son interpellation place de la Bastille vendredi 25 septembre 2020 - Laura Cambaud - AFP. Attaque à Paris : un nouveau suspect en garde à vue, celle du deuxième homme interpellé a été levée.

  Attaque à Paris : Youssef, ce « héros » pris pour le deuxième suspect © Copyright 2020, L'Obs

Comment devient-on un suspect ? Youssef, un nom d’emprunt, placé en garde à vue après l’attaque au hachoir qui a fait deux blessés graves vendredi à Paris, a finalement été mis hors de cause. Il a eu « un comportement héroïque », souligne samedi son avocate auprès de l’AFP.

« Il doit être présenté comme un héros, il a eu un comportement héroïque », affirme Me Lucie Simon au sujet de son client.« Youssef » (nom d’emprunt) est sorti libre vendredi soir après avoir passé une dizaine d’heures en garde à vue auprès des enquêteurs antiterroristes. Au « Monde », il raconte :

Attaque à Paris : enquête ouverte après la diffusion d'une photo d'un suspect

  Attaque à Paris : enquête ouverte après la diffusion d'une photo d'un suspect Une enquête pour «violation du secret de l'enquête» a été ouverte après la diffusion de plusieurs photos dont l'une une enquête pour «violation du secret de l'enquête» après la diffusion de plusieurs photos, dont une présentée comme celle d'un suspect de l'attaque au hachoir à Paris de vendredi. © CELINE BREGAND/SIPA Le procureur de Paris Rémy Heitz a annoncé vendredi par communiqué avoir ouvert une enquête pour «violation du secret de l'enquête» après la diffusion de plusieurs photos, dont une présentée comme celle d'un suspect de l'attaque au hachoir à Paris, devant les anciens locaux de «Charlie Hebdo».

Outre le principal suspect , arrêté place de la Bastille peu après l'agression qui a fait deux blessés graves, cinq hommes ont été placés en garde à Selon la source judiciaire, un ancien colocataire du principal suspect a également été placé en garde à vue dans la nuit, ce qui porte à sept le nombre de

Pris en charge par l'aide sociale à l'enfance dans le Val d'Oise, il ne présentait «aucun signe de radicalisation» jusqu'à sa majorité, en août dernier, a assuré le conseil départemental. À voir aussi - «On a entendu hurler dehors»: des témoins racontent l' attaque au couteau à Paris .

« Je voulais être un héros et je me suis retrouvé derrière les barreaux. »

Attaque au hachoir à Paris : ce que l’on sait du principal suspect, Hassan A.

« Il crie “qu’est-ce que t’as fait ?” »

Que s’est-il passé pour que Youssef soit considéré pendant quelques heures comme le deuxième suspect ?

« J’étais en train d’entrer dans ma voiture, quand j’ai entendu les cris d’une femme. Je regarde dans mon rétroviseur pour voir ce qui se passe, puis je sors de ma voiture et j’entends cette fois un homme qui crie : « Non, non, non ! » A ce moment-là, je vois un mec suspect qui court en direction du métro Richard-Lenoir, je suis parti directement pour le suivre. », raconte-t-il au « Monde ».

« Mon client, qui a fait cela plusieurs fois dans sa vie, se met à lui courir après pour l’arrêter. Il se dit qu’il a dû agresser une femme, sans se douter du caractère terroriste de l’affaire », poursuit son avocate, qui ajoute :

Attaque au hachoir à Paris : l'auteur pensait s'attaquer à Charlie Hebdo

  Attaque au hachoir à Paris : l'auteur pensait s'attaquer à Charlie Hebdo Vendredi, une attaque à l'arme blanche est survenue à Paris, devant les anciens locaux de "Charlie Hebdo", faisant deux blessés graves. Le principal suspect a été arrêté et des perquisitions ont été menées en région parisienne : Europe 1 fait le point sur les premiers éléments de l'enquête.

La garde à vue du deuxième suspect dans l' attaque à l'arme blanche survenue devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris vendredi a été levée Un autre individu a par ailleurs été placé en garde à vue, il s'agit d'un colocataire du pincipal suspect arrêté place de la Bastille. Cet homme a été

Interpellé devant les marches de l'opéra Bastille à Paris , le principal suspect , se présentant comme un Pakistanais de 18 ans, a reconnu avoir attaqué deux personnes au hachoir vendredi 25 septembre 2020, devant les anciens locaux de Charlie Hebdo.

« Il descend en trombe ans le métro, il voit que (le principal suspect) est sur l’autre quai, il crie

qu’est-ce que t’as fait ?. L’assaillant le pointe avec un cutter et rentre dans le métro. Mon client arrête de le poursuivre parce qu’il est menacé ».Attaque à Paris : la garde à vue du deuxième suspect levée, un autre homme en garde à vue

« On le traite comme un terroriste »

Une source proche de l’enquête a confirmé à l’AFP les grandes lignes de ce récit qui a valu à « Youssef » d’être mis hors de cause vendredi soir.

L’homme, âgé de 33 ans, de nationalité algérienne et présent depuis moins de dix ans en France, s’est « ensuite présenté aux policiers pour témoigner. Il a été placé en garde à vue », avec une interpellation type affaires de terrorisme : menottes, yeux bandés, ajoute son avocate. Au « Monde », elle précise :

« On traite un jeune homme au comportement héroïque comme un terroriste, on le cagoule, on le menotte. »

Attaque à Paris : Youssef, le « deuxième suspect », mis hors de cause, raconte comment il a tenté d’arrêter l’assaillant

  Attaque à Paris : Youssef, le « deuxième suspect », mis hors de cause, raconte comment il a tenté d’arrêter l’assaillant Youssef, qui fut le temps de sa garde à vue présenté comme le « deuxième suspect » de l’attaque perpétrée devant les anciens locaux de « Charlie hebdo », a rapidement été mis hors de cause. Il raconte au « Monde » comment il a tenté d’arrêter l’assaillant avant d’être lui-même pris à tort pour un complice. « Je voulais être un héros et je me suis retrouvé derrière les barreaux. » Avec un sourire un peu désolé, Youssef résume son histoire, celle d’un geste courageux qui l’a conduit tout droit en garde à vue dans une affaire de terrorisme.

Le principal suspect de l' attaque au hachoir, qui a fait deux blessés le 25 septembre à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, a «assumé son acte» et le situe «dans le contexte de la republication Des policiers près des lieux de l' attaque du 25 septembre à Paris (image d'illustration).

Le deuxième suspect y est aussi. Plus tard dans la soirée de vendredi, une source judiciaire a L’un des suspects serait un jeune d’origine pakistanaise. Peu après l’ attaque , Sputnik a appris auprès Le principal suspect ne présentait «aucun signe de radicalisation» pendant sa prise en charge par l'Aide

Elle estime qu’il n’était pas « strictement nécessaire » que son client soit placé en garde à vue alors que d’après elle, les enquêteurs « avaient déjà tous les éléments ». « Ils avaient les vidéos de mon client, qui avait aussi croisé un policier avant d’être interpellé, à qui il avait donné la direction du suspect ».


Vidéo: «J'ai vu deux victimes et plein de sang»: un employé, témoin de l’attaque de Paris, raconte (Le Figaro)

Attaque à Paris : Le scénario de l’agression au couteau devant « Charlie Hebdo » se précise .
Le principal suspect a reconnu lors de sa garde à vue s’appeler Zaheer Hassan Mehmood et avoir 25 ans © Laura CAMBAUD / AFP Arrestation du principal suspect dans l'attaque au hachoir qui a eu lieu devant le journal Charlie-Hebdo TERRORISME - Le principal suspect a reconnu lors de sa garde à vue s’appeler Zaheer Zaheer Hassan Mehmood n’a pas cherché à nier.

usr: 0
C'est intéressant!