•   
  •   

France Sénatoriales 2020 : retrouvez les résultats des élections

21:07  27 septembre  2020
21:07  27 septembre  2020 Source:   lemonde.fr

Pourquoi les élections législatives partielles sont un échec pour En marche

  Pourquoi les élections législatives partielles sont un échec pour En marche Aucun candidat de La République en marche ne s'est qualifié ce dimanche pour le second tour de six législatives partielles. La majorité perd le siège de député de la désormais ministre Nadia Hai dans les Yvelines. Déjà à la peine lors des élections municipales, En marche n'a pas profité du premier tour des législatives partielles de dimanche pour enregistrer un sursaut. Au contraire. Sur les six scrutins en cours, la majorité présidentielle, qui ne remettait qu'un seul siège en jeu, échoue à le conserver.

Dimanche soir sont remis en jeu 172 sièges sur 348. Le ministère de l’intérieur a commencé à diffuser les résultats à partir de 17 h 30.

Près de la moitié des sièges du Sénat étaient à pourvoir, dimanche 27 septembre, dans 58 départements de métropole, un département et quatre collectivités d’outre-mer. En raison de l’épidémie de Covid-19, le renouvellement de six des douze sénateurs représentant les Français établis hors de France a été reporté à septembre 2021.

Défaites électorales, démissions en cascade, réorganisation… Que se passe-t-il à La République en marche ?

  Défaites électorales, démissions en cascade, réorganisation… Que se passe-t-il à La République en marche ? Le parti d'Emmanuel Macron a présenté un nouvel organigramme lors d'un bureau exécutif houleux, lundi soir. Il tente d'endiguer la crise dans laquelle il s'enfonce depuis plusieurs semaines. © Fournis par Franceinfo Des luttes intestines révélatrices d'une ambiance délétère. La République en marche (LREM) est frappée par une crise sans précédent où se multiplient les rebondissements.Le dernier en date : Mounir Mahjoubi, député de Paris et ex-secrétaire d'Etat au Numérique, est devenu le nouveau porte-parole du parti de la majorité, a appris le service politique de franceinfo, mardi 22 septembre.

Le scrutin a clos à 17 h 30. Les premiers résultats qui ont commencé à tomber, dans les départements les moins peuplés, font apparaître une prime aux sortants, avec notamment plusieurs LR et centristes, majoritaires au Sénat, réélus dès le premier tour, mais aussi le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne.

Le renouvellement par moitié du Sénat tous les trois ans se joue à l’échelle du département. Cette année sont concernés 172 sièges sur 348, soit les élus de 58 départements de métropole compris entre l’Ain et l’Indre et entre le Bas-Rhin et le Territoire de Belfort, hors Ile-de-France. Outre-mer sont aussi renouvelés les sénateurs de la Guyane et de 4 collectivités (Wallis et Futuna, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Polynésie française). 117 sortants se représentaient.

Roch-Olivier Maistre, président du CSA : "La télévision doit refléter davantage la réalité de la société"

  Roch-Olivier Maistre, président du CSA : EXCLUSIF - Le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Roch-Olivier Maistre, détaille les dossiers de la rentrée et dévoile les premiers résultats du baromètre qui sera présenté mardi. Usages, formats, modes de diffusion : la crise a accéléré la transformation de la consommation des médias audiovisuels et numériques. Le périmètre d'action du Conseil de l'audiovisuel s'élargit et la régulation change.

François Patriat et Jean-Baptiste Lemoyne réélus

Parmi les premiers résultats, le président du groupe La République en Marche, François Patriat, menacé en Côte-d’Or par la socialiste Colette Popard, a finalement été confirmé, a-t-il annoncé à l’AFP : « J’ai été élu avec 100 voix d’avance ».

Dans l’Yonne, le secrétaire d’Etat chargé du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a lui aussi été réélu, selon des sources parlementaires. Il ne siégera cependant pas au Sénat tant qu’il reste au gouvernement. Georges Patient (groupe LREM) a été aussi réélu dès le premier tour en Guyane.

Dans la majorité sénatoriale, ont notamment été réélus dès le premier tour les sénateurs LR Rémy Pointereau (Cher), Cédric Perrin dans le Territoire de Belfort, Claude Nougein en Corrèze, Alain Joyandet en Haute-Saône, Jean-Jacques Panunzi en Corse du Sud, Philippe Mouiller dans les Deux-Sèvres, Mathieu Danaud (Ardèche) ou encore Daniel Gremillet dans les Vosges.

Sénatoriales 2020 : Les grands électeurs votent ce dimanche pour renouveler 50 % du Sénat

  Sénatoriales 2020 : Les grands électeurs votent ce dimanche pour renouveler 50 % du Sénat Les équilibres politiques au Sénat devraient peu bouger © Jacques Witt/SIPA L'hémicycle du Sénat, lors de la déclaration de politique générale de Jean Castex. CHAMBRE HAUTE - Les équilibres politiques Le scrutin pour les sénatoriales est ouvert depuis 08h30 ce dimanche en métropole : quelque 87.000 grands électeurs sont appelés aux urnes pour renouveler la moitié du Sénat, soit 172 sièges sur 348.

Election d’un nationaliste corse, une première

Parmi les centristes réélus : Dominique Vérien (UDI) dans l’Yonne, Philippe Bonnecarrère (Tarn), Bernard Delcros (Cantal), Evelyne Perrot (Aube).

Le président du groupe des Indépendants, Claude Malhuret, est confirmé dans l’Allier, ainsi que Daniel Chasseing en Corrèze et Alain Marc en Aveyron. Avec 6 sièges renouvelables sur 13, le groupe de Claude Malhuret se maintiendrait ainsi à l’étiage (10 élus sont nécessaires pour former un groupe).

A gauche, le PS a annoncé notamment la réélection de Gisèle Jourda (Aude), Nicole Bonnefoy (Charente), Jean-Jacques Lozach (Creuse), Franck Montaugé (Gers) et l’élection de Serge Merillou (Dordogne).

Pour la première fois, un nationaliste corse accède à la Haute Assemblée, Paul Toussaint Parigi, appelé en corse Paulu Santu Parigi et élu en Haute-Corse.

Une surprise du côté des écologistes ?

Les chefs de file des deux grandes composantes de la majorité, Bruno Retailleau (Les Républicains) et Hervé Marseille (centriste) tablent sur le maintien de la configuration politique actuelle.

A gauche, Patrick Kanner, le chef de file des socialistes (35 sièges renouvelables sur 71) vise le maintien. « C’est relativement stable », indiquait dimanche le porte-parole du groupe Rachid Temal. Pour lui, « c’est important qu’on soit le 2e groupe, le seul groupe de gauche capable de porter un recours constitutionnel à nous tout seul s’il le faut », grâce au nombre d’élus.

La surprise annoncée devrait donc venir des écologistes. Avec cinq nouveaux élus, ce qui semble faisable sur le papier, qui s’ajouteraient à un « noyau » de cinq sénateurs déjà en place - les écologistes Esther Benbassa, Guillaume Gontard, Ronan Dantec, Joël Labbé et Sophie Taillé-Polian de Générations - le compte serait bon pour former un groupe.

Après un débat cacophonique, Trump et Biden retournent en campagne .
Donald Trump et son adversaire démocrate pour la Maison Blanche Joe Biden retournent mercredi sur le terrain au lendemain d'un premier débat à l'image d'une campagne d'une rare âpreté, marqué par les interruptions du président américain, lui-même traité en retour de "clown" raciste et menteur. "L'image donnée par Donald Trump fut celle d'un président irascible."Film d'horreur", "pire débat de l'histoire", "fiasco", "shitshow" (bordel): les commentateurs n'avaient pas de mots assez durs pour décrire l'émission télévisée de 90 minutes de mardi soir à Cleveland, un débat sans vrai débat d'idées, au point que certains ont appelé à l'annulation des deux autres prévus en octobre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!