•   
  •   

France A Paris, les mineurs licenciés en club peuvent finalement accéder aux gymnases

21:07  27 septembre  2020
21:07  27 septembre  2020 Source:   liberation.fr

Indemnisation des mineurs grévistes de 1948: Le Conseil constitutionnel donne raison à leurs descendants

  Indemnisation des mineurs grévistes de 1948: Le Conseil constitutionnel donne raison à leurs descendants Une loi obligeait les mineurs à faire eux-mêmes une demande d'indemnisation, alors que certains étaient décédés © DURAND FLORENCE/SIPA Le Conseil constitutionnel à Paris. RECONNAISSANCE - Une loi obligeait les mineurs à faire eux-mêmes une demande d'indemnisation, alor Le Conseil constitutionnel a donné raison vendredi aux descendants des mineurs abusivement licenciés pour leurs grèves de 1948 et 1952, ouvrant ainsi la voie à leur indemnisation, dans le cadre d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC).

  A Paris, les mineurs licenciés en club peuvent finalement accéder aux gymnases © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Alors que le ministère des Sports préconisait de permettre aux mineurs adhérents d'un club de pouvoir poursuivre leur pratique, la préfecture de police avait publié un premier arrêté allant à l'encontre de cette consigne, avant de faire marche arrière samedi soir.

C’est la fin d’un ping-pong dans la brume. Après près de deux jours de flou, la préfecture de police de Paris a finalement tranché samedi soir : les mineurs licenciés dans des clubs amateurs pourront bien pratiquer leur sport dans les gymnases de la capitale. Une certaine confusion régnait jusqu’à cette clarification : à l’issue d’une concertation avec les acteurs du secteur, le ministère des Sports avait publié vendredi le nouveau protocole sanitaire en vigueur dans les équipements couverts des zones d’alerte renforcée et zones d’alerte maximale, précisant que seuls les sportifs de haut niveau, les scolaires et périscolaires ainsi que les mineurs pratiquant en associations sportives seraient autorisés à accéder à ces équipements. Mais quelques heures plus tard, l’arrêté de la préfecture de police de Paris indiquait que seuls les scolaires, périscolaires et sportifs de haut niveau seraient autorisés à s’entraîner dans les gymnases, clubs et salles de sport parisiens, sans rien dire des mineurs s’entraînant en associatif. Beaucoup de salles de sport ont d’ailleurs été fermées samedi. Jusqu’à ce que, samedi soir, le préfet Didier Lallemant décide de s’aligner sur les préconisations émises par le ministère des Sports, valables dès à présent et au moins jusqu’au 9 octobre inclus.

Que viennent faire les Rabiot à Alfortville ?

  Que viennent faire les Rabiot à Alfortville ? Appelés à la rescousse, Adrien Rabiot et sa maman peuvent-ils sauver l’USA ? « Je tenais à faire cette petite vidéo qui s'adresse à l'US Alfortville football, club où j'ai évolué durant ma jeunesse, tout simplement pour vous apporter mon soutien dans cette période difficile vu la situation actuelle du club. Je voulais vous dire que je suis derrière vous et que vous pouvez compter sur moi. » En selfie depuis Turin, Adrien Rabiot adresse ces 23 secondes de soutien quelques heures après la nomination de sa mère, Véronique Rabiot, comme présidente d’honneur du club. « J'ai une affection particulière pour l'USA que je connais depuis de nombreuses années.

Le sport amateur s'inquiète

Pour les adultes en revanche, la pratique reste très limitée. Mercredi soir, Paris et dix autres villes ont été placées en «zone d’alerte renforcée», entraînant une série de nouvelles mesures destinées à endiguer la propagation du virus. Dès mercredi soir, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé la fermeture des salles de sport et des gymnases, estimant que «ce sont des espaces confinés où le port du masque est impossible voire a minima complexe et qui sont hélas, des lieux de contamination importante». Restent autorisées les activités sportives de plein air pour les adultes, ainsi que l’accès aux piscines de la capitale.

Mais pour nombre de représentants du sport amateur, cette décision de fermeture a laissé un goût amer. Ainsi, Nicolas Rougon, président du club Paris Lutte Olympique interrogé par l’AFP, a assuré : «On fait tout pour avoir une bulle autour de l’entraînement, le protocole est beaucoup plus sécurisé qu’en terrasse», précisant n’avoir aucun cas de contamination à déplorer. Sur son compte Instagram, l’association Swedish Fit (anciennement appelée «gym suédoise»), a fait part de sa «déception» et de sa «surprise», soulignant avoir mis en place «les mesures nécessaires pour une pratique responsable». Et d’ajouter : «Pourquoi vouloir mettre à l’arrêt le sport qui, tout le monde le sait, est bénéfique pour la santé et pour l’entretien des défenses immunitaires ?» Dans une lettre ouverte au gouvernement, baptisée «Save my yoga», plusieurs salles de yoga parisiennes ont quant à elles dénoncé une décision qui «signe l’arrêt de mort des centres de yoga», prise «sans concertation, sans anticipation» et appelé l’exécutif à «revoir sa position». Samedi, Pierre Rabadan, adjoint aux sports de la mairie de Paris, espérait aussi : «Pour les adultes, nous continuons les discussions», a-t-il tweeté.

Les mineurs de charbon polonais étendent la protestation clandestine contre la restructuration .
VARSOVIE (Reuters) - Environ 200 mineurs des mines appartenant au plus grand producteur de charbon polonais PGG qui protestent contre les projets du gouvernement de restructurer l'industrie ont refusé de rendre la surface mercredi, les syndicats et le dit la société. . est sous terre depuis lundi, lorsque la manifestation, qui s'est étendue à 10 mines, a commencé dans deux. D'autres mineurs ont manifesté pendant quelques heures, a déclaré un porte-parole de l'un des syndicats.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!