•   
  •   

France Covid-19. La justice rejette le recours contre la fermeture des bars à Marseille et Aix

19:05  30 septembre  2020
19:05  30 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Virus: restrictions controversées en France, masques à Munich

  Virus: restrictions controversées en France, masques à Munich Le gouvernement français a annoncé mercredi de nouvelles mesures draconiennes contre le Covid-19 qui ont provoqué stupeur et colère dans la région de Marseille, et jeudi la ville allemande de Munich durcit elle aussi ses restrictions anti-virus. - Restrictions à Munich - La Bavière est particulièrement touchée, et le Land a décidé de durcir ses restrictions à Munich, où le port du masque dans une partie du centre ville sera obligatoire à partir de jeudi.

À Marseille, les bars ont été contraints de fermer pour 15 jours. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP À Marseille, les bars ont été contraints de fermer pour 15 jours.

Les restaurateurs de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur contestaient la fermeture pour 15 jours des bars et des restaurants à Marseille et Aix-en-Provence pour lutter contre le coronavirus.

Le recours déposé par des restaurateurs et la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, entre autres, contre l’arrêté imposant la fermeture totale pour 15 jours des bars et restaurants à Marseille et Aix-en-Provence a été rejeté mercredi 30 septembre par le tribunal administratif de Marseille.

Covid : la région Paca va déposer un référé contre la fermeture des restaurants

  Covid : la région Paca va déposer un référé contre la fermeture des restaurants Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, a fait s'avoir jeudi qu'il allait déposer vendredi un référé liberté en justice pour contester la fermeture anticipé des bars et des restaurants de la métropole Aix-Marseille, désormais placée en "zone d'alerte maximale" face à la progression du coronavirus. Le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur Renaud Muselier a annoncé le dépôt vendredi d'un référé liberté en justice pour empêcher la fermeture des bars et restaurants de la métropole Aix-Marseille, annoncée par le gouvernement au nom de la lutte contre le Covid-19.

L’avocat de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih), premier syndicat patronal des cafés, hôtels, restaurants, Grégory Nicolaï, a annoncé dans la foulée de cette décision son intention de saisir le Conseil d’État.

« Le juge a préféré jeter les clients dans la rue avec tous les risques que ça représente, alors que nous voulions être les alliés de l’ARS (Agence régionale de santé) pour combattre le virus », a réagi de son côté Bernard Marty, président de l’Umih. « Nous nous réservons le droit d’aller plus loin sur le plan juridique, et pas seulement juridique », a-t-il ajouté.

Coronavirus à Marseille : Bars et restaurants fermés « à partir de dimanche soir »

  Coronavirus à Marseille : Bars et restaurants fermés « à partir de dimanche soir » Les bars et restaurants devaient initialement fermer pour 15 jours à compter de samedi © Daniel Cole/AP/SIPA Des manifestants contre la fermeture des bars et restaurants à Marseille RESTRICTIONS - Les bars et restaurants devaient initialement fermer pou L’annonce par Olivier Véran mercredi de la fermeture prochaine des bars et restaurants dans la métropole Aix-Marseille, pour lutter contre le Covid-19, a sucité un tollé.

« Une décision intolérable et incompréhensible »

« Le principe de précaution a primé mais le monde économique restera uni tant que les bars et les restaurants resteront fermés. C’est une décision intolérable et incompréhensible qui fait de Marseille une ville morte », a estimé pour sa part Philippe Korcia, président de l’UPE 13 (Union pour les entreprises). « Je réinvite le président Macron à venir pour voir tout ce qui a été mis en place », a-t-il ajouté.

"Verts de colère": un "camp climat" monté par des dizaines de jeunes à Paris

  "Verts de colère": un "camp climat" monté par des dizaines de jeunes à ParisQuelques dizaines de jeunes militants ont monté samedi un "camp climat" à Paris pour rappeler l'urgence d'agir pour la planète, dans un contexte de recrudescence de l'épidémie de Covid-19 et de restrictions sur les rassemblements. A l'appel de "Youth for Climate" France, un mouvement lié à l'initiative "Fridays for future" de la Suédoise Greta Thunberg, les jeunes militants ont occupé la place Sainte-Marthe, dans le Xe arrondissement à Paris, pour appeler à "arrêter le ravage de milieux vivants et le dérèglement climatique issus de notre mode de production".

L’arrêté contesté vise à enrayer la propagation du Covid-19 dans les deux seules villes de France métropolitaine placées jusqu’à maintenant par le gouvernement en zone d’alerte maximale. Il a pris effet dimanche à minuit et est applicable jusqu’au 11 octobre compris, même s’il prévoit une clause de « revoyure » huit jours après son entrée en vigueur.

Le recours collectif en référé-liberté avait été fait au nom de la région Paca, du département, de la métropole Aix-Marseille-Provence et de la ville d’Aix-en-Provence, ainsi que d’une vingtaine de restaurateurs et patrons de bars et de l’Umih.

Des restrictions dans d’autres villes

« Rien, ni dans le dossier du préfet des Bouches-du-Rhône, ni dans l’avis de l’Agence régionale de santé (N.D.L.R. : sur lequel s’est basé cet arrêté), ne mentionne jamais le mot bar ou restaurant ! C’est magique », avait plaidé lors de l’audience mardi Me Nicolaï, rappelant que le secteur représentait 6 810 établissements dans le département, soit 21 926 emplois directs.

Derrière Marseille et Aix-en-Provence, 11 villes dont Paris, Lyon, Nice ou Lille avaient été placées en zone d’alerte renforcée face à l’épidémie, lors des annonces d’Olivier Véran du 23 septembre. Dans ces villes, les bars doivent fermer à 22 h, les restaurants pouvant eux servir jusqu’à 00 h 30.

Mercredi matin, la préfecture du Var a annoncé la fermeture des bars et restaurants de toutes les communes du département entre 00 h et 06 h du 1er au 15 octobre.

Alpes-Maritimes : La fermeture des salles de fitness confirmée par le tribunal administratif de Nice .
Le juge des référés a rejeté ce mercredi la demande du syndicat professionnel France Active et de cinq enseignes de fitness qui réclamaient la suspension de l’arrêté préfectoral leur imposant de baisser le rideau © S. Pouzet - Sipa Des haltères dans une salle du sport. Illustration.

usr: 0
C'est intéressant!