•   
  •   

France Pourquoi Paris pourrait passer en « zone d’alerte maximale »

19:05  30 septembre  2020
19:05  30 septembre  2020 Source:   nouvelobs.com

Covid-19. Ce qu’il faut retenir des nouvelles zones d’alertes présentées par Olivier Véran

  Covid-19. Ce qu’il faut retenir des nouvelles zones d’alertes présentées par Olivier Véran Le ministre de la santé Olivier Véran a dévoilé ce mercredi 23 septembre un nouveau découpage de la France en fonction de la circulation du coronavirus allant de la « simple » zone d’alerte à l’état d’urgence sanitaire. Plus l’épidémie circule, plus les restrictions sont importantes comme à Marseille et en Guadeloupe. « La situation exige que nous prenions des mesures supplémentaires », a annoncé Olivier Véran ce mercredi 23 septembre lors d’une conférence de presse. Le ministre de la Santé a dévoilé une nouvelle carte qui coupe la France en zones d’alertes, en fonction de l’intensité de la circulation du coronavirus sur place.

  Pourquoi Paris pourrait passer en « zone d’alerte maximale » © Copyright 2020, L'Obs

Paris bientôt en zone d’alerte maximale ? Les indicateurs sanitaires se dégradent au sein de la capitale, actuellement en « zone d’alerte renforcée ». La situation pourrait conduire à de nouvelles restrictions. Jusqu’à présent, la Guadeloupe et Aix-Marseille sont les deux zones concernées par cet état d’alerte maximal.

Pour sortir de la crise du Covid-19, comparons-la à celle du climat

Trois critères sont scrutés pour placer une ville ou une région en zone d’alerte maximale : le taux d’incidence global, le taux d’incidence chez les personnes âgées et le nombre de lits occupé en réanimation par des patients Covid.

Coronavirus à Paris : Comment le virus progresse-t-il dans la capitale ?

  Coronavirus à Paris : Comment le virus progresse-t-il dans la capitale ? Deux des trois critères qui feraient basculer Paris en « zone d'alerte maximale » ont été dépassés © Damien Meyer / AFP Illustration d'un test de diagnostic Covid-19. EPIDEMIE - Deux des trois critères qui feraient basculer Paris en « zone d'alerte maximale » ont été dépassés Paris, bientôt en « zone d'alerte maximale » comme Marseille ? Pour le moment la situation se dégrade et le taux d’incidence continue de grimper. Selon l’Agence régionale de santé (ARS), ce taux qui indique le nombre de nouveaux cas positifs, a dépassé dans la capitale ce mardi soir, les 250 pour 100.

Les seuils d’alerte maximale presque tous dépassés

La capitale remplit deux critères sur les trois définis par le gouvernement, indique BFMTV. 259 personnes sont ainsi infectées pour 100 000 habitants (l’alerte maximale est à 250, soit cinq fois le seuil d’alerte). Le deuxième critère concerne le nombre de personnes âgées qui ont contracté le Covid-19. Pour passer en alerte maximale, il faut 100 cas de Covid chez cette partie de la population sur 100 000. Il atteint désormais 132,9 chez les 60-69 ans à Paris.

Concernant le nombre de lits de réanimation, Paris frôle le seuil des 30 % occupés par les patients Covid.

Les amoureux séparés par le Covid comptent les jours comme des bagnards. Thomas et Melissa : 207 jours

Anne Souyris, adjointe à la mairie de Paris chargée de la santé publique, a assuré que Paris pourrait en effet basculer en alerte maximale sur Franceinfo. « Sur les différents critères du gouvernement pour passer en zone écarlate, nous en avons dépassé deux », s’est-elle inquiétée.

Covid-19 : la région parisienne pourrait passer en alerte maximale lundi, prévient Véran

  Covid-19 : la région parisienne pourrait passer en alerte maximale lundi, prévient Véran Le ministre de la Santé a expliqué jeudi que la capitale et la petite couronne, où la situation sanitaire se dégrade, pourraient être placées lundi dans cette catégorie. © LUDOVIC MARIN / AFP Paris et les départements de la petite couronne pourraient passer en zone d'alerte maximale dès lundi. Après la métropole Aix-Marseille-Provence et la Guadeloupe, Paris et une partie de la région parisienne vont-elles être placées en zone d'alerte maximale ? La réponse va être bientôt connue.

« En service de réanimation, nous sommes un peu en dessous des 30 % à Paris, mais à peine. Et on sait qu’à 30 %, cela veut dire que nous nous retrouvons dans une situation où il faut choisir qui on va pouvoir mettre en réanimation », a indiqué Anne Souyris.

« Est-ce qu’ils vont faire comme à Marseille et fermer tous les cafés et restaurants ? Peut-être » , a concédé l’élue. Contactée par France Bleu, l’Agence régionale de Santé d’Île-de-France assure : « Les discussions sont quotidiennes. Et le consensus ne sera pas difficile à trouver. »

La semaine dernière, le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé la fermeture des bars à 22 heures au maximum et la fermeture totale des salles de sport dans les zones d’alerte renforcée comme Paris et Lille. De nouvelles mesures similaires à celles en vigueur à Aix-Marseille et en Guadeloupe, pourraient être mises en place.

Coronavirus. Paris en zone d’alerte maximale ? Ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivier Véran

  Coronavirus. Paris en zone d’alerte maximale ? Ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivier Véran Le ministre de la Santé a annoncé jeudi que les indicateurs étaient au plus haut dans la capitale depuis 24 heures. Paris et sa proche banlieue pourraient passer en zone d’alerte maximale lundi. En revanche, la situation est sur la bonne tendance à Bordeaux, Nice et Marseille, tandis qu’elle se dégrade à Lille, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Toulouse. © DR Le classement des territoires au 1er octobre Aucune nouvelle grande métropole n’a rejoint jeudi 1er octobre 2020 Marseille et la Guadeloupe en zone d’alerte maximale, synonyme de fermeture totale des bars et restaurants, selon des annonces d’Olivier Véran.

Dans ces zones, le placement en zone d’alerte maximale avait débouché sur la décision de fermer totalement les restaurants et les bars pendant au moins deux semaines. Il en est de même pour les établissements recevant du public, excepté s’ils ont mis en place un protocole sanitaire strict. Le télétravail est également très fortement encouragé.

Lille, Lyon, Toulouse potentiellement concernées

Dans la métropole lilloise, deux des critères sont également remplis pour passer en alerte maximale. Le taux d’incidence du virus s’élève à 306 cas pour 100 000 habitants, selon les informations de BFMTV. Ce taux d’incidence est de 159 chez les plus de 65 ans tandis que le taux d’occupation des lits de réanimation pour patients Covid-19 est de 23,5 % dans les Hauts-de-France.

L’Agence régionale de Santé indique, auprès de BFMTV, que le taux d’incidence à Lyon est de 256 cas pour 100 000 habitants et de 145 cas chez les plus de 65 ans. Le taux d’occupation des lits de réanimation dans la région Auvergne-Rhône-Alpes s’élève à 25 %. La préfecture du Rhône avait déjà mis en place de nouvelles mesures la semaine passée pour enrayer l’épidémie.

Covid-19 : Paris proche de l'alerte maximale, amélioration à Marseille... Ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran

  Covid-19 : Paris proche de l'alerte maximale, amélioration à Marseille... Ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran La capitale et sa proche banlieue ont "franchi les trois seuils qui peuvent correspondre à la zone d'alerte maximale" de circulation du coronavirus. Un stade synonyme de restrictions radicales comme la fermeture totale des bars, restaurants et d'autres activités.Une semaine après un tour de vis contesté, Olivier Véran s'est voulu rassurant, jeudi 1er octobre, lors de sa conférence de presse hebdomadaire sur la progression du Covid-19 en France. "Nous avons appris collectivement à lutter", a souligné le ministre de la Santé, qui a mis en avant les efforts menés pour limiter la contagiosité du coronavirus.

Covid à l’école : la France a-t-elle fait mieux ou moins bien que ses voisins étrangers ?

Deux des trois critères fixés par le gouvernement sont remplis du côté de Grenoble tout comme à Toulouse avec un taux d’occupation des lits de réanimation légèrement en dessous du seuil, à 26 %, selon les informations de BFMTV.


Vidéo: Covid-19 : quel impact économique des mesures sanitaires restrictives ? (France 24)

Coronavirus : Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne placées en zone d'alerte maximale dès samedi .
Toulouse et Montpellier pourraient suivre, si les indicateurs ne s’améliorent pas d’ici quelques jours © PHILIPPE DESMAZES / AFP Dans les rues de Lyon, le 22 août 2020. EPIDEMIE - Toulouse et Montpellier pourraient suivre, si les indicateurs ne s’améli Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne passeront à partir de samedi en zone d’alerte maximale en raison de la dégradation des indicateurs liés à l’épidémie de Covid-19, a annoncé ce jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

usr: 1
C'est intéressant!