•   
  •   

France Marseille : à quoi pourrait ressembler le "conseil scientifique" voulu par la mairie ?

21:40  07 octobre  2020
21:40  07 octobre  2020 Source:   lexpress.fr

Coronavirus : Les maires de Paris, Lyon, Lille, Grenoble et Toulouse reçus par Castex jeudi

  Coronavirus : Les maires de Paris, Lyon, Lille, Grenoble et Toulouse reçus par Castex jeudi Le Premier ministre veut s’entretenir avec les édiles alors que de nouvelles mesures contre l’épidémie sont attendues pour la fin de journée © Thomas SAMSON / AFP Jean Castex et Anne Hidalgo, le 22 juillet 2020 à Paris. EPIDEMIE - Le Premier ministre veut s’entretenir avec les édiles alors que de nouvelles mesures contre l’épidémie sont at Programme chargé pour le Premier ministre jeudi.

L'annonce a été faite lundi par la deuxième adjointe à la ville. L'entourage de la maire évoque une "commission technique de travail", sans logique de "guerre" avec Paris.

L'annonce de la création d'un conseil scientifique à Marseille par la deuxième adjointe à la ville Samia Ghali n'a laissé personne indifférent. © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP L'annonce de la création d'un conseil scientifique à Marseille par la deuxième adjointe à la ville Samia Ghali n'a laissé personne indifférent.

Une "sécession", une "guerre contre Paris"... Au-delà des moqueries, critiques et caricatures, une chose est sûre : l'annonce de la création d'un conseil scientifique à Marseille par la deuxième adjointe à la ville Samia Ghali a fait grand bruit, et n'a laissé personne indifférent. Elle a porté cette proposition en conseil municipal lundi, au moment même où les restaurants de la ville, placée par le gouvernement en zone d'alerte maximale, pouvaient rouvrir après une semaine de fermeture imposée.

Coronavirus. La ville de Marseille va se doter de son propre conseil scientifique

  Coronavirus. La ville de Marseille va se doter de son propre conseil scientifique La ville de Marseille va se doter de son propre conseil scientifique pour évaluer la situation sanitaire, en particulier sur le front du Covid-19, pour « dire (elle-même) ce qui va et ce qui ne va pas » et ne « plus dépendre de certains scientifiques parisiens ». La proposition faites par la deuxième adjointe à la ville, Samia Ghali, de doter la ville de Marseille de son propre conseil scientifique a été adoptée en conseil municipal lundi 5 octobre, au moment même où les restaurants de la ville, placée par le gouvernement en zone d’alerte maximale Covid-19, pouvaient rouvrir après une semaine de fermeture imposée.

Pour le moment, le flou demeure autour de la future instance. Jusqu'à son nom. La maire de Marseille, Michèle Rubirola, travaille à la création d'une "commission technique de travail" sur le Covid-19 et non d'un "conseil scientifique", sans logique de "guerre" avec Paris, a expliqué son entourage mardi à l'AFP, au lendemain de déclarations polémiques de Samia Ghali.

"Il ne s'agit pas d'un conseil scientifique, et il ne s'agit pas d'une guerre Marseille/Paris", a-t-on insisté de même source. Contactée par L'Express, la mairie de Marseille explique simplement que ce projet "est en cours, Mmela maire travaille dessus." Alors, que sait-on pour le moment sur cette future instance ?

Double fonction, formalisée en novembre

L'objectif selon Samia Ghali ? "Voir quelles sont les carences et qu'on ait une vision, et qu'on ne dépende plus de certains scientifiques parisiens, mais qu'on soit aussi nous-mêmes en capacité de dire ce qui va et ce qui ne va pas, pour ne plus subir la foudre de Paris".

Marseille. Les restaurateurs autorisés à rouvrir sont soulagés

  Marseille. Les restaurateurs autorisés à rouvrir sont soulagés S’ils se plient à un protocole sanitaire renforcé, les restaurants de la zone Marseille-Aix sont autorisés à rouvrir. Les mesures sont les mêmes que celles décidées ce lundi pour les établissements de Paris et sa petite couronne. Les patrons marseillais expriment leur soulagement. À Marseille et à Aix-en-Provence, les restaurants qui étaient fermés depuis une semaine peuvent rouvrir leurs portes.

En toile de fond, la polémique qu'avait suscitée la décision du gouvernement de fermer totalement pour 15 jours les bars et les restaurants de Marseille et Aix-en-Provence. Les restaurants ont finalement pu rouvrir lundi au bout d'une semaine. Elus locaux et professionnels avaient unanimement dénoncé une décision imposée sans concertation, et, selon eux, sans justification solide.

"Ce que Michèle Rubirola a en tête, et elle en parle depuis longtemps, c'est une commission technique de travail pour arriver à créer une plateforme centrale pour recueillir toutes les informations sur le Covid", précise l'entourage de Michèle Rubirola à l'AFP. "Interne à la ville, cette commission aura deux fonctions : analyser les données chiffrées et mieux évaluer les mesures à prendre ou déjà prises", a-t-on poursuivi, soulignant qu'elle devrait être "formalisée" dans le courant du mois de novembre.

Marseille : Crèches, douches publiques, fin des animaux dans les cirques... La nouvelle municipalité s'ancre clairement à gauche

  Marseille : Crèches, douches publiques, fin des animaux dans les cirques... La nouvelle municipalité s'ancre clairement à gauche A travers des mesures symboliques et d’autres mettant clairement en cause la politique menée par l’ancien maire LR Jean-Claude Gaudin, la nouvelle municipalité de gauche cherche clairement à incarner une rupture © Mathilde Ceilles / 20 Minutes Le conseil municipal était exceptionnellement présidé par le premier adjoint Benoît Payan POLITIQUE - A travers des mesures symboliques et d’autres mettant clairement en cause la politique menée par l’ancien maire LR Jean-Claude Gaudin, la nouvelle municipalité de gauche cherche cla Virage à gauche en vue.

Ne pas se substituer à l'Etat

Ce changement de nom, de "conseil scientifique" à "commission technique de travail" n'est pas anodin. "On ne veut pas de guerre scientifique entre Marseille et Paris et il ne s'agit pas de se substituer à une institution existante", a-t-on insisté mardi dans l'entourage de Michèle Rubirola.

LIRE AUSSI>> "Marseille maltraitée ? C'est de la démagogie pure"

Marseille ne serait d'ailleurs pas isolée. La ville de Paris envisage de se doter de son propre "comité scientifique", selon France Bleu, qui explique que l'adjointe à la santé Anne Souyris pilotera ce projet qui devrait être créé "d'ici à la fin du mois". "Mais il ne s'agit absolument pas de se substituer à l'État, ce n'est pas du tout l'objectif, vraiment pas...", explique l'entourage de la maire de Paris au Figaro.

Selon cette source, "des citoyens et des acteurs locaux, économiques ou sociaux, pourraient participer à ce comité pour permettre une meilleure appréhension du terrain en période de crise". Un tweet de Samia Ghali laisse à penser que l'objectif à Marseille serait similaire : "Paris/Marseille, même combat !", écrit-elle.

Avec l'annulation du débat à la mairie, Biden et Trump recherchent leurs propres mairies

 Avec l'annulation du débat à la mairie, Biden et Trump recherchent leurs propres mairies L'équipe de Trump est en pourparlers avec NBC au sujet d'une mairie, selon plusieurs sources proches de la planification. Savannah Guthrie, co-animatrice de l'émission "Today", serait probablement le modérateur. Mais l'événement est conditionné au fait que le président teste négatif pour le coronavirus, ont déclaré les sources. La mairie se trouvera probablement dans un décor extérieur à Miami, tout comme celui que NBC a récemment organisé avec Biden, ont ajouté les sources.

Ses partenaires

"Je pense qu'il est important de créer un conseil scientifique de la ville de Marseille, avec les collectivités, la préfecture, l'IHU (l'Institut hospitalo-universitaire du professeur Didier Raoult), l'AP-HM, l'hôpital privé, les marins-pompiers, voire la CCI, l'Education nationale... tous ces organismes qui sont au contact de la situation sanitaire au quotidien", a déclaré devant le conseil municipal Samia Ghali.

Vraisemblablement, Didier Raoult, devrait faire partie de ce conseil, a fait savoir Samia Ghali sur BFMTV. "C'est sûr qu'il le sera, je ne peux pas imaginer qu'il ne soit pas là", a ainsi assuré l'élue socialiste lundi, estimant que le professeur est "un grand chercheur" qui "mérite le respect de tous".

"Dotons-nous de cet outil, je suis persuadé que ça aura un écho dans les collectivités territoriales, au département, à la métropole, à la région. (...) Je sais que Mme la maire aura à coeur d'organiser ça, de présider ce comité si tout le monde en est d'accord", a ajouté le premier adjoint Benoît Payan qui présidait la séance en l'absence de la maire, saluant la proposition de Samia Ghali.

Marseille : « "Rubirola est là", mais on sait pas si elle sera là demain » .
Un article du Monde alimente les rumeurs sur une éventuelle démission de Michèle Rubirola avant la fin de son mandat © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP La maire de Marseille Michèle Rubirola POLITIQUE - Un article du Monde alimente les rumeurs sur une éventuelle démission de Michèle Rubir Au quatrième étage d’un immeuble de la Canebière, dans les locaux discrets du Centre ressource Marseille, une vingtaine de personnes entoure Michèle Rubirola.

usr: 1
C'est intéressant!