•   
  •   

France Un ex-policier aurait vendu des informations facilitant des règlements de compte à Marseille

15:20  14 octobre  2020
15:20  14 octobre  2020 Source:   20minutes.fr

VIDEO. Coronavirus à Marseille : Après plusieurs jours de baisse, les chiffres de patients en réanimation à l’APHM repartent à la hausse

  VIDEO. Coronavirus à Marseille : Après plusieurs jours de baisse, les chiffres de patients en réanimation à l’APHM repartent à la hausse Après plusieurs jours de baisse, le nombre de patients atteints du Covid-19 dans les hôpitaux marseillais repart légèrement à la hausse, mais reste inférieur au pic atteint lundi © Philippe Magoni/ Sipa pour 20 Minutes Un patient atteint du Covid-19 en réanimation à la Timone à Marseille EPIDEMIE - Après plusieurs jours de baisse, le nombre de patients atteints du Covid-19 dans les hôpitaux marseillais repart légèrement à la hausse, mais reste Faut-il craindre la fin du « début d’embellie sur le plan sanitaire » constaté par Olivier Véran à Marseille ? Après plusieurs jours de ba

La majorité de ces homicides s'inscrit dans le cadre de règlements de comptes liés au trafic de drogue dans La semaine dernière, un policier a tué un jeune homme dans un quartier populaire de Marseille après une course-poursuite La piste du règlement de compte est privilégiée à ce stade.

Arrestation d'un ancien policier de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sur fond d'affaire ultrasensible à Marseille . Celles-ci auraient facilité , explique le quotidien, plusieurs règlements de compte dans le milieu marseillais. Parmi ceux-ci, le meurtre de Jean-Louis Grimaudo

Un ancien policier français, surnommé Haurus, déjà connu de la justice dans une affaire sur le Darknet, est soupçonné d’avoir transmis des informations facilitant des règlements de comptes à Marseille

Un policier lors d'une manifestation à Marseille (illustration). © SOPA Images / SIPA Un policier lors d'une manifestation à Marseille (illustration). ENQUETE - Un ancien policier français, surnommé Haurus, déjà connu de la justice dans une affaire sur le Darknet, est soupçonné d’avoir transmis des informations facilitant des règlements de comptes à Marseille

Il était déjà dans le viseur de la justice après avoir été soupçonné d’avoir vendu des informations sur le Darknet, où il se faisait appeler « Haurus ». Un ancien brigadier de la direction générale de la sécurité intérieure a été placé en garde à vue dans une enquête pour « association de malfaiteurs en vue de crimes en bande organisée ».

Marseille : Crèches, douches publiques, fin des animaux dans les cirques... La nouvelle municipalité s'ancre clairement à gauche

  Marseille : Crèches, douches publiques, fin des animaux dans les cirques... La nouvelle municipalité s'ancre clairement à gauche A travers des mesures symboliques et d’autres mettant clairement en cause la politique menée par l’ancien maire LR Jean-Claude Gaudin, la nouvelle municipalité de gauche cherche clairement à incarner une rupture © Mathilde Ceilles / 20 Minutes Le conseil municipal était exceptionnellement présidé par le premier adjoint Benoît Payan POLITIQUE - A travers des mesures symboliques et d’autres mettant clairement en cause la politique menée par l’ancien maire LR Jean-Claude Gaudin, la nouvelle municipalité de gauche cherche cla Virage à gauche en vue.

Le certificat de cession doit être rempli par l'ancien propriétaire et le nouveau propriétaire, puis signé par les 2 parties. L’accès au compte est temporairement désactivé pour maintenance. Veuillez nous excuser pour ce désagrement. Essayez ultérieurement.

"J’ai vraiment eu peur", a déclaré ce mardi un policier au lendemain des tirs perpétrés dans une cité marseillaise la veille. Des faits qui "paraissent

Selon Le Parisien qui a révélé l’affaire, les enquêteurs soupçonnent cet ex-policier d’avoir transmis des informations tirées des « fichiers de police ayant facilité plusieurs règlements de comptes dans le milieu marseillais ». Le quotidien cite parmi ces règlements de compte le meurtre d’un homme appartenant au narcobandistisme marseillais dans son quartier de la Capelette le 5 avril 2018.

Un autre homme interpellé

L’ex-policier a été « placé en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en 2019 pour des faits d’association de malfaiteurs en vue de crimes en bande organisée », a confirmé la procureure de Marseille Dominique Laurens. Un autre homme a aussi été interpellé. « Ces délits sont punis de dix ans en bande organisée », a ajouté Dominique Laurens.

Marseille : à quoi pourrait ressembler le "conseil scientifique" voulu par la mairie ?

  Marseille : à quoi pourrait ressembler le L'annonce a été faite lundi par la deuxième adjointe à la ville. L'entourage de la maire évoque une "commission technique de travail", sans logique de "guerre" avec Paris.

Il vit coupé du monde en prison et assume son «geste politique»: au début de son procès à Paris lundi, l'étudiant algérien qui a attaqué un policier au marteau devant Notre-Dame en 2017 s'est défendu d'être «radicalisé» et a dit avoir voulu ainsi dénoncer la mort de milliers de musulmans en Irak et Syrie.

Il doit contrôler son authenticité auprès du préfet de département du lieu d'embauche ou de préfet de police à Paris. Cette vérification n'a pas à être Pour délivrer l'autorisation de travail, le préfet tient compte d'un certain nombre d'éléments tels que la situation de l'emploi, le respect par l'employeur de

Cet homme avait été repéré en juin 2018 par les enquêteurs de l’Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et l’emploi d’étrangers sans titre (Ocriest) lors d’une veille classique sur ce réseau parallèle et mis en examen fin septembre 2018. Sur ce réseau où les échanges sont totalement anonymisés, « Haurus » proposait la vente d’informations confidentielles en échange d’un règlement en Bitcoins.

Marseille : L'enquête sur la mort d'un jeune tué par un policier conclut à la légitime défense .
Le parquet a classé sans suite l’enquête visant un policier qui a tué un jeune homme dans les quartiers Nord de Marseille, pour légitime défense © GERARD JULIEN / AFP Lors de la marche blanche pour Mehdi à Marseille, samedi.

usr: 6
C'est intéressant!