•   
  •   

France Covid-19. Le couvre-feu risque-t-il d’être étendu à d’autres villes dans les prochains jours ?

17:50  16 octobre  2020
17:50  16 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

Covid-19 : ces villes qui ont déjà décrété un couvre-feu pour lutter contre l'épidémie

  Covid-19 : ces villes qui ont déjà décrété un couvre-feu pour lutter contre l'épidémie Afin d'éviter un confinement, plusieurs villes dans le monde ont déjà adoptés la solution du couvre-feu. Une option qui serait envisagée par le gouvernement français. © VALERY HACHE / AFP) Nice a été la première ville à instaurer un couvre-feu contre le coronavirus en France. C'est une solution intermédiaire entre la situation actuelle et des confinements locaux pour lutter contre la deuxième vague de coronavirus qui touche la France de plein fouet.

Le ministre de la Santé Olivier Véran, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire lors de l’annonce de la mise en place d’un couvre-feu dans certaines villes, le 15 octobre (photo d’illustration). © Photo AFP / POOL / Ludovic MARIN Le ministre de la Santé Olivier Véran, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire lors de l’annonce de la mise en place d’un couvre-feu dans certaines villes, le 15 octobre (photo d’illustration).

À minuit, dans la nuit de vendredi à samedi, le couvre-feu sanitaire pour lutter contre la propagation du coronavirus s’applique dans toute la région Île-de-France et huit métropoles en France. Mais d’autres territoires pourraient être concernés dans les prochains jours.

Covid-19 : quelle forme pourrait prendre le couvre-feu ?

  Covid-19 : quelle forme pourrait prendre le couvre-feu ? Emmanuel Macron pourrait annoncer la mise en place de cette mesure, déjà expérimentée en Guyane et par plusieurs pays, dans les zones où la situation sanitaire s'est dégradée.

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, le couvre-feu sanitaire va s’appliquer à minuit dans la nuit de ce vendredi 16 à samedi 17 octobre et jusqu’au 1er décembre pour l’Île-de-France et huit métropoles : Lille, Lyon, Aix-Marseille, Grenoble, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne et Rouen. Les sorties et déplacements seront interdits dans ces zones de 21 h à 6 h du matin, sauf motif justifiant une dérogation.

Le couvre-feu risque-t-il d’être étendu à d’autres villes ou territoires ? C’est possible, en fonction de l’évolution des situations locales et de la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Quelles conditions pour instaurer le couvre-feu ?

Plusieurs critères précis exposés par le gouvernement sont requis pour justifier la mise en place du couvre-feu sanitaire :

Sport, sorties, transports… La vie sous couvre-feu en 7 questions pratiques

  Sport, sorties, transports… La vie sous couvre-feu en 7 questions pratiques Emmanuel Macron a annoncé mercredi l’instauration d’un couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles à compter de vendredi soir minuit. De nombreuses questions émergent déjà sur l’application de cette mesure.Ce couvre-feu, qui concerne environ 20 millions de personnes, s’appliquera à partir de vendredi soir pour une durée d’au moins quatre semaines.

- Un taux d’incidence à plus de 250 cas positifs sur 7 jours pour 100 000 habitants

- Un taux d’incidence chez les personnes âgées de plus de 65 ans supérieur à 100 cas pour 100 000 habitants

- Un taux d’occupation des lits de réanimation supérieur à 30 % par des patients Covid

- Une dynamique conduisant à un dépassement des 50 % dans les prochaines semaines.

Covid-19. Avions, trains… Qu’est-ce qui change ou pas avec le couvre-feu ? Ouest-France Vous Répond

  Covid-19. Avions, trains… Qu’est-ce qui change ou pas avec le couvre-feu ? Ouest-France Vous Répond Le couvre-feu va-t-il figer le trafic aérien ou ferroviaire dans les métropoles où se situent les grandes gares et les grands aéroports ? Cette perspective a suscité l’inquiétude chez tous ceux qui avaient prévu un vol ou un trajet dans les jours à venir. Qu’en est-il ? On vous répond. « Bonjour. Je me rends à Aix-en-Provence, mardi prochain pour 4 jours. Mon avion atterrit à 21 h 15 à l’aéroport de Marseille et un ami doit venir me chercher pour me déposer à ma location en plein cœur d’Aix-en-Provence. Comment ça se passe pour circuler pour moi et aussi pour mon ami ? »La question nous a été posée par David.

Qui est proche de réunir ces conditions ?

La plupart des zones qui sont passées en couvre-feu étaient auparavant en « zone d’alerte maximale ».

Les autorités sanitaires ont établi fin septembre plusieurs niveaux d’alerte : alerte, alerte renforcée, alerte maximale, état d’urgence sanitaire. Le couvre-feu est venu s’ajouter entre alerte maximale et état d’urgence sanitaire.

Les territoires les plus exposés seraient donc logiquement ceux qui sont au stade précédent le couvre-feu, l’alerte maximale.

Seule la Guadeloupe est actuellement en alerte maximale, mais la tendance est à une amélioration de la situation ; elle ne remplissait donc pas le quatrième critère du couvre-feu, la dynamique conduisant à un dépassement de 50 % dans les prochaines semaines.

EN DIRECT - Coronavirus : le couvre-feu entre en vigueur ce soir à minuit

  EN DIRECT - Coronavirus : le couvre-feu entre en vigueur ce soir à minuit Vendredi à minuit, le couvre-feu décidé par le gouvernement pour lutter contre l‘épidémie de coronavirus entre en vigueur en Ile-de-France et dans huit métropoles placées en alerte maximale. La maladie poursuit elle sa progression, en France et dans le monde. Suivez l’évolution de la situation en direct. Dernière soirée de liberté pour les habitants d’Ile-de-France et de huit métropoles françaises placées en alerte maximale. Vendredi à minuit, le couvre-feu décrété par le gouvernement pour freiner l’épidémie de coronavirus entre en effet en vigueur dans ces territoires.

Tous les autres territoires qui étaient en alerte maximale sont passés en couvre-feu :

Passer directement au couvre-feu ?

Les villes les plus exposées à passer elles aussi en couvre-feu sont celles qui sont au stade de l’alerte renforcée : Dijon, Rennes, Bordeaux, Clermont-Ferrand et Nice.

Si la métropole d’Aix-Marseille est déjà en couvre-feu, le département des Bouches-du-Rhône est lui classé en alerte renforcée, avec un taux d’incidence de 192 cas pour 100 000 habitants.

Un autre département vient de passer en alerte renforcée, il s’agit du Calvados. Les indicateurs relatifs à la circulation du coronavirus dans le département se sont fortement dégradés ces derniers jours : ce vendredi matin, le nombre de tests positifs pour 100 000 habitants atteint 154 personnes et dépasse ainsi le seuil d’alerte (150 cas pour 100 000 tests). Mais il est encore loin du seuil de couvre-feu.

Il est important de rappeler que la métropole de Rouen (Seine-Maritime) est passée directement d’alerte renforcée à couvre-feu, sans passer par la case alerte maximale. Avec un taux d’incidence de plus de 274 cas pour 100 000 habitants dans la population générale et de 180 chez les plus de 65 ans, un taux de positivité supérieur à 15 % et une centaine de patients Covid en réanimation, tous les voyants étaient au rouge. Le département de la Seine-Maritime a l’une des plus fortes progressions du nombre de cas ces dernières semaines.

Couvre-feu en France, situation «très préoccupante» en Europe, cacophonie en Allemagne… Une semaine d'actu sur le coronavirus

  Couvre-feu en France, situation «très préoccupante» en Europe, cacophonie en Allemagne… Une semaine d'actu sur le coronavirus Les dernières informations sur la pandémie de Covid-19. Bilan. La pandémie a fait plus de 1,09 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP jeudi. Quelque 38,57 millions de cas ont été officiellement comptabilisés, dont plus de 26,6 millions ont été guéris. En France, 30 621 cas positifs ont été détectés en vingt-quatre heures jeudi, un record de contaminations journalières. 88 décès ont été enregistrésCouvre-feu.

Les autorités ont donc choisi de passer Rouen directement d’alerte renforcée à couvre-feu. Cela pourrait donc arriver à d’autres villes, ou à un département entier.

Des dynamiques différentes

Parmi les cinq métropoles en alerte renforcée, les situations sont variables. Olivier Véran l’avait souligné en début de semaine, les mesures prises en passant en alerte renforcée ont peut-être des effets positifs. À Rennes, où le ministre de la Santé notait une « inflexion positive », on retient son souffle mais les chiffres ont cessé de se dégrader. À Bordeaux et Nice, Olivier Véran relevait « une amélioration sensible ».

A contrario, Dijon et Clermont-Ferrand, qui ont basculé le 10 octobre en alerte renforcée, voient leurs indicateurs continuer de se dégrader. Dijon voit son taux d’incidence en nette hausse (185 cas pour 100 000 habitants, 106 chez les plus de 65 ans), mais si la dynamique est mauvaise, les chiffres sont encore loin des seuils.

Pour Clermont en revanche, certains indicateurs sont dépassés. Le 14 octobre, le taux d’incidence était au-delà du seuil de 250 cas pour 100 000 habitants, avec 264,8 cas pour 100 000 habitants (contre 211 une semaine plus tôt), et un inquiétant taux de 264,8 cas pour 100 000 habitants chez les plus de 65 ans.

D’autres villes connaissent des indicateurs qui se dégradent : Caen, qui s’apprête à passer en alerte renforcée, la métropole de Strasbourg (150 cas pour 100 000 habitants), Reims (183,6 cas pour 100 000 habitants). Mais ces métropoles passeraient d’abord par un stade d’alerte renforcée.

Quand cela peut-il survenir ?

Le ministre de la Santé Olivier Véran tient une conférence de presse au moins une fois par semaine, généralement le mercredi ou le jeudi.

On peut imaginer que l’annonce de couvre-feu pour une nouvelle zone se ferait à cette occasion, avec une mise en application le samedi ou le lundi suivant, pour laisser le temps aux autorités locales de s’organiser.

EN DIRECT - Coronavirus : première nuit de couvre-feu pour 20 millions de Français .
Couvre-feu pour 20 millions de Français, interdiction de se réunir à Londres, écoles fermées en Pologne : des mesures draconiennes sont entrées en vigueur samedi en Europe dans l'espoir de juguler la deuxième vague de la pandémie de Covid-19. Face au rebond de l'épidémie de coronavirus, place aux nouvelles restrictions que ce soit en France ou en Europe. De nouvelles mesures sont entrées en vigueur dans l'Hexagone, qui a connu un nouveau record de cas samedi, dont la mise en place d'un couvre-feu à partir de 21 heures dans une dizaine de grandes villes, alors que débutent les vacances de la Toussaint.

usr: 0
C'est intéressant!