•   
  •   

France Professeur décapité: le point sur l’enquête et le profil de l’assaillant

16:05  17 octobre  2020
16:05  17 octobre  2020 Source:   lefigaro.fr

Professeur décapité dans les Yvelines : Les réactions des politiques

  Professeur décapité dans les Yvelines : Les réactions des politiques La classe politique a dénoncé d'une même voix l'attaque à Conflans-Sainte-Honorine, où un professeur d'Histoire a été retrouvé décapité. © CHRISTOPHE SAIDI/SIPA Un «ignoble crime» pour Jean-Luc Mélenchon, «un crime insoutenable» pour Aurore Bergé, un exemple de «l'horreur sans limite du fanatisme djihadiste» pour Raphaël Glucksmann. L'attaque qui a eu lieu vendredi à à Conflans-Sainte-Honorine, au cours de laquelle un professeur d'Histoire qui avait montré les caricatures de Mahomet en classe a été décapité, a fait réagir des politiques de tous bords.

L ’ enquête sur l ’assassinat, suivi de la décapitation, le 16 octobre, de l ’enseignant du collège du Bois d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), commence au L ’ assaillant a tranché la tête de sa victime. Il a ensuite pris la fuite à pied en direction de la commune d’Eragny, toute proche, mais il a

L'identité de l ' assaillant . Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard doit donner une conférence de presse ce samedi après-midi, vers 15 heures. Selon une source proche de l ' enquête consultée par BFMTV, les enquêteurs confirment désormais le lien entre un message posté sur Twitter par un

Devant le collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine samedi 17 octobre. © BERTRAND GUAY/AFP Devant le collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine samedi 17 octobre.

L’enquête sur l’assassinat, suivi de la décapitation, le 16 octobre, de l’enseignant du collège du Bois d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), commence au pas de charge. Dans la nuit de vendredi à samedi, une première opération s’est déroulée à Evreux (Eure), au domicile du terroriste. Les policiers y ont interpellé quatre personnes de son entourage.

Professeur décapité : pour défendre la liberté d’expression, "on refuse de baisser les bras !"

  Professeur décapité : pour défendre la liberté d’expression, Vendredi, en fin d'après-midi, un professeur d'histoire-géographie a été attaqué au couteau et décapité à Conflans-Saint-Honorine, après avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet. Sur Europe 1, le président du syndicat national des lycées et collèges a fait part de son effroi. require(["binding"], function (binding) { binding("wcVideoPlayer", "#video_player_d97dc1c3-83ba-4b65-9cda-0991c7306513").all(); }); "La communauté enseignante est dévastée", réagit Jean-Rémi Girard, président du syndicat national des lycées et collèges (SNALC), contacté par Europe 1.

Il aurait décapité un professeur d'histoire-géographie suite à un cours sur la liberté d'expression pendant lequel ce dernier avait présenté des L'ambassade de Russie à Paris a demandé le 16 octobre aux autorités françaises des informations sur l ' assaillant présumé. «Pour le moment, nous

L'agresseur du professeur a crié «Allahu Akbar» avant d'être tué par les forces de l 'ordre, a par L'homme décapité est quant à lui un enseignant. L'AFP avait d'abord rapporté que l ' assaillant présumé Les cookies et les profils permettent de vous proposer des publicités plus pertinentes car

» LIRE AUSSI - Professeur décapité: notre direct

A Montigny-les-Cormeilles, ville voisine de Conflans dans le Val-d’Oise, les enquêteurs ont cueilli en douceur le père de la fille élève en classe de 4e qui a diffusé la vidéo fustigeant le professeur décapité, ainsi qu’un ami qui se trouvait sur place au moment de l’intervention. Trois autres suspects, à propos desquels rien n’a filtré, ont été appréhendés en région parisienne.

Les neuf personnes déjà placées en garde à vue devaient être entendues à Levallois-Perret, au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (Dgsi) et de la Sous-direction antiterroriste (Sdat), saisies des investigations, avec l’appui de la PJ de Versailles. Dans le cadre de la procédure antiterroriste, les auditions de suspects peuvent durer jusqu’à 96 heures.

Professeur décapité : "L'individu qui agit seul a été incité à passer à l'acte"

  Professeur décapité : Vendredi, un professeur a été décapité par un jeune homme de 18 ans inconnu des services de renseignements. Jean-Charles Brisard, président du centre d’analyse du terrorisme, a expliqué sur Europe 1 le processus pouvant pousser des individus à commettre de tels actes même lorsqu'ils n'appartiennent pas à une organisation terroriste. require(["binding"], function (binding) { binding("wcVideoPlayer", "#video_player_d8fbfa91-67ed-4b79-b262-ecb3b05fab56").

Les forces de l 'ordre à Eragny, où l'auteur présumé de la décapitation d'un enseignant a été abattu par la police. Ce 16 octobre, un professeur de collège, qui avait montré récemment à ses élèves des caricatures de Mahomet en cours, a été décapité à Conflans-Sainte-Honorine.

Professeur décapité : « Des enseignants eux aussi sont désormais en danger !» L’expert en sécurité intérieure Éric Delbecque réagit après le meurtre Selon une source porche de l ' enquête , il a crié «Allah Akbar» avant d'être abattu. L ' enquête a été confiée à la Sous-direction antiterroriste (Sdat) de

Liberté d’expression

Une source judiciaire confirme au Figaro que l’auteur de cet assassinat, Abadoullakh A., 18 ans, est bien Tchétchène. Présentant des antécédents de droits commun, il n’était pas fiché pour radicalisation. De confession musulmane, il est né à Moscou en 2002.

Sur les faits eux-mêmes, il est établi que le professeur d’histoire quittait l’établissement scolaire à 17 heures, lorsqu‘il a été agressé à l’arme blanche. L’assaillant a tranché la tête de sa victime. Il a ensuite pris la fuite à pied en direction de la commune d’Eragny, toute proche, mais il a été rattrappé par un équipage de la Brigade spécialisée de terrain (BST) de Conflans-Sainte-Honorine. Il a refusé de se rendre aux injonctions de la police et a été abattu par les fonctionnaires avec leurs armes de service.

La victime avait montré récemment à ses élèves des caricatures de Mahomet, lors d’un cours sur la liberté d’expression. Le professeur avait été menacé par des parents et avait même déposé plainte au commissariat.

Samuel Paty, professeur décapité à Conflans-Saint-Honorine : le point sur l'enquête

  Samuel Paty, professeur décapité à Conflans-Saint-Honorine : le point sur l'enquête Le point samedi soir sur le drame qui s'est joué vendredi soir à Conflans-Sainte-Honorine, où un professeur d'histoire qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, lors d'un cours sur la liberté d'expression, a été décapité en pleine rue. © Michel Euler/AP/SIPA Qui est le professeur décapité en pleine rue?Samuel Paty, âgé de 47 ans et père de famille, enseignait l'histoire-géographie au collège du Bois d'Aulne. Ce professeur avait récemment montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de quatrième dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression.

d'un professeur d'histoire près d'un collège de Conflans-Sainte-Honorine, dans le Val-d'Oise D'après cette source, ces personnes sont issues de l 'entourage familial de l ' assaillant présumé qui Rapidement après l'attaque survenue vers 17h près de l 'établissement scolaire, une enquête a été

Le président de la République a qualifié d'"attentat terroriste islamiste caractérisé" l'assassinat d'un enseignant vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. Une attaque qui survient trois semaines après celle devant les anciens locaux de Charlie Hebdo. Le professeur , qui a été décapité par son assaillant

Hommage national

Noredine, père d’un élève de 13 ans, interrogé sur France info, ce samedi, assurait que, selon les dires de son enfant, témoin de la scène en classe, le professeur d’histoire avait demandé aux élèves de confession musulmane qui suivaient son cours de quitter momentanément la salle, s’ils le désiraient, car il allait présenter des caricatures de Mahomet. «C’était pour qu’ils ne soient pas choqués. (...) il n’a pas voulu manquer de respect», a déclaré ce parent d’élève de confession musulmane.

La semaine passée, des notes du Service départemental de renseignement territorial (Sdrt, ex-RG) ont évoqué l’émoi sucité par l’initiative de l’enseignant chez certains parents issus de la communauté mulsumane. Certains parents voulaient même organiser une manifestation devant l’établissement scolaire.

Le professeur d’histoire-géographie, vivement pris à partie et se sentant en danger, avait des raisons légitimes d’être inquiet pour sa sécurité. Il avait déposé plainte au commissariat, accompagné de sa principale de collège. Le procureur national antiterroriste, Jean-François Ricard, doit prendre la parole vers 15 heures, ce samedi, pour éclairer les circonstances du drame. L’Elysée a fait savoir qu’un hommage national sera rendu.

Qui était Samuel Paty, le professeur assassiné à Conflans-Sainte-Honorine ?

  Qui était Samuel Paty, le professeur assassiné à Conflans-Sainte-Honorine ? L’émotion était vive samedi, à Conflans-Sainte-Honorine, pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie décapité vendredi près du collège. Les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux et ceux qui l’ont connu décrivent un enseignant engagé et un homme de dialogue. Vendredi, un enseignant a été retrouvé décapité en fin d’après-midi, en pleine rue à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, à proximité de son collège. Au lendemain de ce drame, ceux qui ont côtoyé Samuel Paty décrivent un formidable enseignant, engagé, investi. "Il était gentil, je l’aimais bien, il nous apprenait bien.

Un professeur décapité pour avoir présenté les caricatures de #CharlieHebdo : nous en sommes, en France, à ce niveau de barbarie insoutenable. D’après les premiers éléments de l ’ enquête , l ’ assaillant était âgé de 18 ans, d’origine tchétchène et né à Moscou.

un professeur d'histoire a été décapité au cri d'« Allah akbar » devant son collège des Yvelines. Le parquet national antiterroriste (PNAT) s'est saisi de l 'affaire : l ' enquête a été ouverte pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

AUSSI SUR MSN: Conflans-Sainte-Honorine: le corps enseignant se dit «profondément triste et en colère»

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Professeur décapité à Conflans : quand Pascal Praud s'en prend à Omar Sy... par erreur .
Au lendemain de la mort tragique de Samuel Paty, professeur d'histoire décapité au cours d'un attentat terroriste, l'équipe de l'émission "L'heure des pros" est revenue avec colère sur les évènements survenus vendredi dernier à Conflans-Sainte-Honorine. Assez remonté, Pascal Praud a vivement pointé du doigt l'acteur Omar Sy à l'antenne avant de se rendre compte de son erreur. © CNews Professeur décapité à Conflans : quand Pascal Praud s'en prend à Omar Sy...

usr: 8
C'est intéressant!