•   
  •   

France Qui était Samuel Paty, le professeur assassiné à Conflans-Sainte-Honorine ?

22:05  17 octobre  2020
22:05  17 octobre  2020 Source:   europe1.fr

A Paris, les personnalités politiques rendent hommage à Samuel Paty

  A Paris, les personnalités politiques rendent hommage à Samuel Paty Plusieurs personnalités politiques étaient présentes dimanche, place de la République, pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur tué vendredi à Conflans-Sainte-Honorine. 1/10 DIAPOSITIVES © Patrice Pierrot/Avenir Pictures/Abaca Valérie Pécresse et Jean Castex à l'hommage à Samuel Paty à Paris, le 18 octobre 2020. Valérie Pécresse et Jean Castex à l'hommage à Samuel Paty à Paris, le 18 octobre 2020. 2/10 DIAPOSITIVES © Patrice Pierrot/Avenir Pictures/Abaca Jean Castex à l'hommage à Samuel Paty à Paris, le 18 octobre 2020.

L’émotion était vive samedi, à Conflans-Sainte-Honorine, pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie décapité vendredi près du collège. Les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux et ceux qui l’ont connu décrivent un enseignant engagé et un homme de dialogue. © Bertrand GUAY / AFP L’émotion était vive samedi, à Conflans-Sainte-Honorine, pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie décapité vendredi près du collège. Les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux et ceux qui l’ont connu décrivent un enseignant engagé et un homme de dialogue.

Vendredi, un enseignant a été retrouvé décapité en fin d’après-midi, en pleine rue à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, à proximité de son collège. Au lendemain de ce drame, ceux qui ont côtoyé Samuel Paty décrivent un formidable enseignant, engagé, investi. "Il était gentil, je l’aimais bien, il nous apprenait bien. Je n’étais pas très fort en histoire, mais quand il est arrivé, j’ai fait monter ma moyenne. Parce qu’il aimait beaucoup ce qu’il faisait, sa matière. Il aimait nous faire apprendre", témoigne Martial un de ses anciens élèves.

Samuel Paty, professeur décapité à Conflans-Saint-Honorine : le point sur l'enquête

  Samuel Paty, professeur décapité à Conflans-Saint-Honorine : le point sur l'enquête Le point samedi soir sur le drame qui s'est joué vendredi soir à Conflans-Sainte-Honorine, où un professeur d'histoire qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, lors d'un cours sur la liberté d'expression, a été décapité en pleine rue. © Michel Euler/AP/SIPA Qui est le professeur décapité en pleine rue?Samuel Paty, âgé de 47 ans et père de famille, enseignait l'histoire-géographie au collège du Bois d'Aulne. Ce professeur avait récemment montré des caricatures de Mahomet à ses élèves de quatrième dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression.

>> LIRE AUSSI - Professeur décapité : un parent d'élève au cœur de l'enquête

"Un professeur profondément engagé dans la promotion des valeurs de la République"


Vidéo: «C’est horrible»: l'émotion d'une parent d’élève au lendemain de l’attaque à Conflans-Sainte-Honorine (Le Figaro)

Selon les informations d’Europe 1, Samuel Paty a fait ses études à Lyon. Une prépa, puis l’université, jusqu’au Capes d’histoire qu’il décroche en 1997 avant de venir enseigner en région parisienne. Un de ses anciens camarades à l’université se dit effondré. Il se souvient d’un "étudiant brillant, un super enseignant, un homme de dialogue". C’est aussi ce que retient l’académie de Lyon qui dans un communiqué ajoute que Samuel Paty laisse le souvenir d’un professeur "profondément engagé dans la promotion des valeurs de la République". Samuel Paty était également un homme discret et sympathique, c’est ce qu’on nous a confié au club de tennis, où il jouait depuis trois ans, à Eragny, la ville où il s’était installé.

Attentat de Conflans : le terrible engrenage au collège du Bois-d'Aulne

  Attentat de Conflans : le terrible engrenage au collège du Bois-d'Aulne Après un cours sur la liberté de la presse ayant suscité l'inquiétude de certains parents d'élèves, Samuel Paty avait fait l'objet d'une campagne publique, appelant à son renvoi, par un père soutenu par des réseaux islamistes. Récit d'un emballement qui pourrait avoir mené à sa mort. Dans son cahier à carreaux, Célia (1), 13 ans, a soigneusement pris en note son cours sur la liberté de la presse. Au stylo rouge, l’élève de 4e 5 a écrit :Lundi 5 octobre. «Pendant le cours, il a demandé s’il y avait des musulmans dans la classe, plusieurs élèves ont levé la main, il leur a dit que s’ils préféraient sortir ou détourner les yeux c’était possible, et de même pour d’autres personnes si elles étaient choquées», relate Célia.

>> LIRE AUSSI - "Il nous apprenait plus que de l'histoire" : ses élèves rendent hommage à Samuel Paty

L’émotion s’exprime aussi sur les réseaux sociaux. Il y a des mots, des pensées pour les proches de ce père de famille. Beaucoup d’anonymes relaient la photo de Samuel Paty, en t-shirt et lunettes de soleil au bord de la mer. Beaucoup de ses collègues, profs d’histoire-géo, réfléchissent à une manière de lui rendre hommage, avec une minute de silence avec les élèves ou un débat pendant un cours. L'Élysée a indiqué samedi qu'un hommage national, dont le lieu n'a pas encore été annoncé, lui sera rendu mercredi.

Conflans : Mélenchon, Faure, Blanquer, Schiappa... ces politiques qui manifestent dimanche .
Des personnalités ont annoncé qu'elles allaient participer aux rassemblements en hommage à Samuel Paty décapité devant son collège, comme à Paris, place de la République. © AFP Des messages d'hommage à Samuel Paty devant le collège du Bois d'Aulne de Conflans-Sainte-Honorine. Quelle sera la réponse des Français après la décapitation de Samuel Paty, le professeur d'histoire-géographie qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves ? D'importantes manifestations sont attendues ce dimanche partout en France pour lui rendre hommage.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 59
C'est intéressant!