•   
  •   

France Badinter, Fourest, Malka, Gauchet : l'appel de 48 personnalités "pour une laïcité pleine et entière"

01:45  25 octobre  2020
01:45  25 octobre  2020 Source:   lejdd.fr

Laïcité : ce que contient la proposition de loi constitutionnelle examinée lundi

  Laïcité : ce que contient la proposition de loi constitutionnelle examinée lundi Après l'assassinat de Samuel Paty, le Sénat examine lundi une proposition de loi de la droite afin d'inscrire dans la Constitution la prééminence des règles de la République. © afp.com/JOEL SAGET Le Sénat va examiner lundi une proposition de loi de la droite sur la laïcité, afin d'inscrire dans la Constitution la prééminenc (Illustration) C'est un texte préparé bien avant la décapitation de l'enseignant Samuel Paty, qui avait récemment montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, et dont un hommage a été rendu dans de nombreuses villes de France ce dimanche.

48 personnalités sont signataires d'une tribune mise en ligne par le JDD ce samedi 24 octobre. Parmi elles : Elisabeth Badinter , Marcel Gauchet , Françoise Laborde, Alain Jakubowicz, Caroline Fourest ou encore l'ancien ministre Jean Glavany ainsi que l'avocat de « Charlie Hebdo », Richard Malka .

L ’ appel cherche surtout à redéfinir une laïcité de gauche, en cherchant une « troisième voie », selon l’expression d’Elisabeth Badinter . Mais le malaise s’exprime ponctuellement, par des polémiques qui éclatent, comme celle autour de l’Observatoire de la laïcité .

Pour © Sipa

Pour "porter haut l'idéal laïc", 48 personnalités, dont les philosophes Elisabeth Badinter et Marcel Gauchet, l'essayiste Caroline Fourest, l'ex-ministre Jean Glavany ou l'avocat de Charlie Hebdo Richard Malka, appellent les responsables politiques, dans cette tribune, à "insuffler une nouvelle dynamique" en créant des "organismes publics adaptés à cet horizon politique transformé".

Voici leur tribune : "On a tué un homme. De la manière la plus barbare et la plus expressive qui soit, dans le rituel codifié d'exécution religieuse de l'islam radical. On a assassiné un homme pour avoir accompli sa tâche avec modestie et sans frémir. On a exécuté un professeur qui remplissait la mission la plus noble, celle de contribuer à l'émancipation et à la construction de la conscience des jeunes élèves dont il avait la charge pédagogique et morale. On s'est attaqué au creuset de la République, son école.

« En France, mourir pour la patrie prend un nouveau sens terrible »

  « En France, mourir pour la patrie prend un nouveau sens terrible » ENTRETIEN. L'attentat de Conflans interpelle l'Amérique. L'analyse de Robert Zaretsky, professeur à l'université de Houston et spécialiste de la France.Le Point : Samuel Paty a-t-il eu tort, comme on l'entend parfois, de montrer à ses élèves des caricatures de Mahomet ?

Dix-sept personnalités de gauche, centristes ou d'inspiration gaulliste ainsi que l'ancien premier ministre Dominique de Villepin, ont signé " l ' appel du 14 février pour une vigilance républicaine" rendu public vendredi 15 février par l'hebdomadaire Marianne.

Il ambitionne de défendre la « laïcité » et le pacte républicain. Appel à la révolution? Non, plutôt une volonté de réveiller le débat sur la laïcité en France, et notamment à gauche. Parmi elles, la féministe Elisabeth Badinter , l'universitaire Marcel Gauchet et l'ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin.

Avec près de 300 morts dont le souvenir pèse sur nos cœurs depuis 2012, ce mort-là est l'électrochoc qui donne aux Français la force de ne plus accepter l'inacceptable. Et comme dans ces sursauts que peuvent accomplir les peuples souverains lorsqu'ils prennent conscience de leur unité, en quelques jours ce qui semblait impossible devient possible et s'accomplit même déjà.

"

Il est du devoir des responsables politiques d'insuffler une nouvelle dynamique

"

La remise en question permanente de la liberté d'expression et les assauts répétés contre notre école publique sont les symptômes évidents de la volonté ultime de nos ennemis : saper les fondements démocratiques de la République française. En voulant détourner une partie de la jeunesse de nos principes, en tentant de la liguer contre ses lois et ses institutions, c'est la promesse de tout un peuple que l'on tente d'arracher, c'est notre futur que l'on souhaite anéantir. Les Français en ont aujourd'hui conscience, dans leur immense majorité.

Jean Castex veut réformer l'Observatoire de la laïcité car "la menace contre la République a radicalement changé"

  Jean Castex veut réformer l'Observatoire de la laïcité car "Il doit évoluer, parce qu’il doit être possible en France de défendre la laïcité sans être taxé d’islamophobie et de défendre la laïcité sans être instrumentalisé politiquement", explique-t-on à Matignon.Alors que l'assassinat de Samuel Paty pose à nouveau la question de la laïcité en France, Jean Castex souhaite faire "évoluer" l'Observatoire de la laïcité, a appris franceinfo auprès de Matignon.

La laïcité émancipe et libère les êtres humains. Elle assure l’égalité en droit entre tous les citoyens quelles que soient leurs origines. Les Français portent la laïcité dans leur cœur. Il n’est pas surprenant qu’en ces temps inquiets, elle leur paraisse aussi importante que la question sociale dans

Si une convention ou un accord d'entreprise ou d'établissement (ou, à défaut, une convention ou un accord de branche) prévoit le dépassement de la durée de 10 heures de travail quotidien. En cas d'activité accrue ou pour des motifs liés à l'organisation de l'entreprise

Les mêmes qui depuis trois décennies tentent de convaincre les Français qu'ils sont coupables de tout, qu'ils ne voient pas ce qu'ils voient, que s'ils meurent sous les balles et les lames des couteaux, c'est bien leur faute et non celle des assassins, restent à l'écart de ce mouvement populaire et démocratique profond. Ceux-là ne comprennent pas ce qui est en train de se passer, ils ne comprennent pas l'éphémère et délicate union d'un peuple et de ses représentants autour d'un projet de salut public.

Pour accompagner cette prise de conscience et pour rétablir une laïcité pleine et entière, seule garante de la paix et de la concorde civile dans notre République, il est du devoir des responsables politiques d'insuffler une nouvelle dynamique. Des organismes publics adaptés à cet horizon politique transformé doivent voir le jour, nourris d'une ambition sans autres limites que celles de la raison, de la science et du droit.

L'Observatoire de la laïcité victime d'une «purge» ?

  L'Observatoire de la laïcité victime d'une «purge» ? L'institution présidée par Jean-Louis Bianco est dans le viseur du gouvernement, qui lui reprocherait son «laxisme». Son numéro 2, Nicolas Cadène, est sous le feu d'une campagne menée par Manuel Valls et le Printemps républicain. Courtois, comme à son habitude, Jean-Louis Bianco a pris soin de répondre. Juste un bref SMS dans lequel il précise qu’il ne s’exprimait pas «dans la phase actuelle» de l’affaire. Pour le président de l’Observatoire de la laïcité (ODL), la tempête s’est levée, lundi après-midi à 16 h 09, avec la publication d’un article du Point.

Le meilleur des insultes et autres noms d'oiseaux by Jean-Paul Morel Au commencement était le verbe… ensuite vint l’orthographe! by Bernard Fripiat Les mots français by Henry Mitterand Exercices et dictées 4e - Bescherelle Dictionnaire argot-français by Eugène-François Vidocq.

Deya, 18 ans, est en âge d’être mariée. Elle vit avec ses sœurs et ses grands-parents, qui lui cherchent déjà un fiancé. Mais la révolte gronde en Deya, qui rêve d’aller à l’université et se souvient combien sa mère était malheureuse, recluse et seule.

"

C'est tout l'édifice laïque qui est aujourd'hui à restaurer sur la base de la loi de 1905

"

Nous attendons du président de la République, du gouvernement et des représentants du peuple qu'ils créent ces moyens inédits et orchestrent leur action pour porter haut l'idéal laïque, en remplacement de ceux qui ont fait leur temps et dont l'esprit, les objectifs, l'organisation et les travaux ne correspondent plus aux ambitions nouvelles. Ceux-là se sont écartés de la défense de la laïcité, allant jusqu'à prendre constamment le parti de ses adversaires, de tribune en préface, de critique des laïcs les plus respectés en prise de position des plus ambiguës.

L'espoir suscité parmi les Français ne peut être déçu. La mise en œuvre de nouveaux outils, de nouvelles instances, adaptés à ce paysage laïque transformé, est essentielle. C'est tout l'édifice laïque qui est aujourd'hui à restaurer sur la base de la loi de 1905, son fondement le plus solide. Cela ne pourra se faire qu'avec des femmes et des hommes intimement convaincus de leur mission de redonner aux Français la fierté de leur modèle émancipateur et fraternel."

Accusé de laxisme, l'Observatoire de la laïcité se défend

  Accusé de laxisme, l'Observatoire de la laïcité se défend Après l'assassinat terroriste de Samuel Paty à Conflans, Jean-Louis Bianco, président de l'Observatoire de la laïcité, répond aux attaques dont l'organisme fait l'objet, y compris de la part du gouvernement. Répondre à la polémique, et «rétablir la vérité». Après les attaques à son encontre, comme une répercussion de l’assassinat de Samuel Paty, vendredi 16 octobre, Jean-Louis Bianco, le président de l’Observatoire de la laïcité, répond à ses détracteurs. «L’Observatoire de la laïcité ne s’inscrit pas dans les polémiques des réseaux sociaux», écrit celui qui fut ministre de François Mitterrand dans un communiqué.

De ce point de vue, si l’on a le courage de regarder les faits en face et non pas de se laisser subvertir par le discours dominant, Samuel Paty ne défendait pas la liberté d’expression, mais insultait tous les musulmans. Nous ne pouvons ni soutenir les intégristes islamistes qui l’ont abjectement assassiné, ni

Ce service gratuit de Google traduit instantanément des mots, des expressions et des pages Web du français vers plus de 100 autres langues. L'historique de traduction ne sera bientôt disponible que lorsque vous serez connecté.

Liste des signataires :

Elisabeth Badinter (philosophe), Marika Bret, Roland Castro (architecte), Caroline Fourest (essayiste), Marcel Gauchet (philosophe), Jean Glavany (ancien ministre), Patrick Kessel (journaliste), Catherine Kintzler (philosophe), Françoise Laborde (ancienne sénatrice), Richard Malka (avocat), Henri Peña-Ruiz (philosophe), Iannis Roder (historien), Gilbert Abergel, Joël Andriantsimbazovina (professeur de droit), Isabelle Barbéris (universitaire), Florence Bergeaud-Blackler (anthropologue), Yves Bréchet (membre de l'Académie des sciences), Gérald Bronner (sociologue), Gwenaële Calvès (professeure de droit), Martine Cerf, Gilles Clavreul (délégué général du think tank L'Aurore), Jacqueline Costa-Lascoux (sociologue), Charles Coutel (universitaire), Gérard Delfau (ancien sénateur), Éric Desmons (professeur de droit), Frédéric Encel (géopolitologue), Philippe Foussier, Jean-Philippe Hubsch (grand maître du Grand Orient de France), Alain Jakubowicz (avocat), Pierre Juston (doctorant), Guy Konopnicki (journaliste), Laurent Kupferman (essayiste), Françoise Laborde (journaliste), Jacques Lafouge, Guy Lengagne (ancien secrétaire d’Etat), Denis Maillard (philosophe), Tania de Montaigne (journaliste), Hiam Mouannès (universitaire), Agnès Perrin-Doucey (universitaire), Jérémie Peltier, Emmanuel Pierrat (avocat), Bernard Ravet (ancien enseignant), Dominique Reynié (politologue), Jacques de Saint Victor (écrivain et universitaire), Jean-Pierre Sakoun (président du Comité Laïcité République), Mario Stasi (avocat), Pierre-André Taguieff (politologue) et Virginie Tournay (universitaire).

Denis Pelletier : «Face aux attentats, la fraternité des catholiques est un projet politique» .
Pour le sociologue, spécialiste du catholicisme, les évêques de France ont remarquablement réagi à l'attaque de Nice en se mettant «du côté de la paix». Directeur d’études à l’Ecole pratique des hautes études, Denis Pelletier est spécialiste d’histoire et de sociologie du catholicisme. A ses yeux, la réaction de l’épiscopat français au drame de l’attentat de Nice est propice au maintien d’un dialogue interreligieux précieux face au projet de division qui motive les attaques islamistes.

usr: 152
C'est intéressant!