•   
  •   

France Charlie Hebdo caricature Erdogan, Ankara veut une réponse "judiciaire et diplomatique"

14:30  28 octobre  2020
14:30  28 octobre  2020 Source:   europe1.fr

Pourquoi on aime tant l'art de la caricature en France

  Pourquoi on aime tant l'art de la caricature en France En 2018, l'enseignement moral et civique est devenu obligatoire dans les classes de collège. On peut lire dans le Bulletin officiel que «l'enseignant exerce sa responsabilité pédagogique dans les choix de mise en œuvre, en les adaptant à ses objectifs et à ses élèves»: ce que font les professeur·es, ce qu'a fait Samuel Paty.À LIRE AUSSI Faut-il absolument montrer des caricatures de Charlie Hebdo pour expliquer aux collègiens la notion de blasphème?

Dans un nouveau dessin de Charlie Hebdo, le président turc Recep Tayyip Erdogan est représenté en train de soulever le jilbab d'une femme. La Turquie a condamné cette caricature et assure vouloir apporter © Adem ALTAN / AFP Dans un nouveau dessin de Charlie Hebdo, le président turc Recep Tayyip Erdogan est représenté en train de soulever le jilbab d'une femme. La Turquie a condamné cette caricature et assure vouloir apporter "une réponse judiciaire" à cette affaire, ajoutant un échelon à l'escalade de tensions avec la France depuis l'assassinat de Samuel Paty.

"Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins", avait solennellement déclaré Emmanuel Macron lors de l'hommage national rendu au professeur Samuel Paty, mort assassiné par un terroriste. Le journal satirique Charlie Hebdo a pris le président de la République au mot. Alors que les tensions s'aggravent entre la France et la Turquie autour de cette même liberté de caricaturer, Charlie Hebdo a publié, en Une de sa dernière édition hebdomadaire, une caricature de Recep Tayyip Erdogan. Le président turc est représenté en slip, soulevant le jilbab d'une femme riant de la plaisanterie, avec pour légende : "Erdogan : dans le privé, il est très drôle".

Erdogan met en doute « la santé mentale » de Macron, l’Elysée dénonce des propos « inacceptables »

  Erdogan met en doute « la santé mentale » de Macron, l’Elysée dénonce des propos « inacceptables » Le courroux français s’est traduit par le rappel immédiat de l’ambassadeur de France à Ankara, un acte diplomatique rare.Le courroux français se traduit par le rappel immédiat de l’ambassadeur de France à Ankara, un acte diplomatique rare, semble-t-il pour la première fois de l’histoire des relations diplomatiques franco-turques. L’acte, dit l’entourage d’Emmanuel Macron, se veut « un signal très fort ».

>> A LIRE AUSSI - Les tensions France-Turquie sont "une question de religion" pour les supporters d'Erdogan

De quoi susciter le courroux de la Turquie, qui s'est à maintes reprises exprimée contre les caricatures s'attaquant aux musulmans - et en particulier au prophète Mahomet. Suite à la publication de la Une de Charlie Hebdo, le principal conseiller pour la presse du président turc, Fahrettin Altun, a déclaré sur Twitter : "nous condamnons cet effort tout à fait méprisable de la part de cette publication pour répandre son racisme culturel et sa haine". Pour lui, cette publication est le résultat du "programme anti-musulman du président français Macron".

La Turquie a même assuré vouloir apporter "une réponse judiciaire" à cette affaire. "Les actions judiciaires et diplomatiques nécessaires seront entreprises contre ladite caricature", a déclaré mercredi la direction de la communication de la présidence turque dans un communiqué en français, dans un contexte de tensions croissantes entre Ankara et Paris.

Macron et Erdogan, aucun amour perdu

 Macron et Erdogan, aucun amour perdu La relation entre le président français Emmanuel Macron et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan a dégénéré ces derniers mois de désaccords diplomatiques à l'agacement en passant par des insultes flagrantes.

Sedar Çam, vice-ministre turc de la Culture et du Tourisme, a pour sa part publié sur Twitter : "Charlie Hebdo : Vous êtes des bâtards.. Vous êtes des fils de chienne.."

Escalade verbale

Suite à l'assassinat de Samuel Paty, la France et la Turquie ont été prises dans une spirale de violence verbale. Erdogan a appelé le président français à passer un examen psychiatrique, avant de comparer le traitement des musulmans en Europe à celui des Juifs avant la Seconde guerre mondiale. La France avait alors rappelé son ambassadeur en Turquie, un geste diplomatique rare de défiance.

>> A LIRE AUSSI - Ligue des champions : un déplacement périlleux attend le PSG sur les terres d’Erdogan

Cet épisode illustre un refroidissement brutal des relations entre les présidents français et turc, qui n'étaient déjà pas au beau fixe. En novembre 2019, le président turc avait déjà interrogé la santé mentale d'Emmanuel Macron, celui-ci ayant parlé de "mort cérébrale" de l'Otan. Erdogan l'avait invité à "examiner sa propre mort cérébrale".

Colère d'Erdogan après une caricature de Charlie Hebdo .
La Turquie a laissé éclater sa colère mercredi après la publication d'une caricature du président Recep Tayyip Erdogan par l'hebdomadaire françaisDans un contexte où la France et la Turquie, deux pays membres de l'Otan, sont à couteaux tirés, le célèbre hebdomadaire satirique français a représenté M.

usr: 6
C'est intéressant!