•   
  •   

France Le patron de la Cinémathèque vole au secours de Polanski "insulté et agressé"

21:30  03 janvier  2018
21:30  03 janvier  2018 Source:   lexpress.fr

Sur la Seine, un réveillon pour les plus démunis

  Sur la Seine, un réveillon pour les plus démunis Le Secours catholique a permis, dimanche soir, à plusieurs centaines de personnes précaires de réveillonner sur des péniches à Paris. © FRANCOIS GUILLOT / AFP Sur la Seine, un réveillon pour les plus démunis Attablé dans une péniche qui glisse sur l'eau, Tour Eiffel en toile de fond, Eddy donne tout de suite le ton : nœud papillon bordeaux, chemise blanche, petit gilet gris. À 7 ans, le petit garçon respire la classe en ce soir du dimanche 24 décembre. Il en est d'ailleurs bien conscient. "On me trouve bien ce soir. Beau, joli, mignon", se félicite-t-il.

Le patron de la Cinémathèque vole au secours de Polanski " insulté et agressé ". La Cinémathèque française prévoit une rétrospective de l 'oeuvre de Roman Polanski du 30 octobre au 3 décembre.

Le patron de la Cinémathèque vole au secours de Polanski " insulté et agressé ". Roman Polanski : pourquoi il n'a pas assisté à l'hommage à Johnny. Polanski , Brisseau : la Cinémathèque "pas à la hauteur" dénoncent des cinéastes.

Frédéric Bonnaud, patron de la Cinémathèque française, s'exprime dans le magazine Première. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/Maxppp Frédéric Bonnaud, patron de la Cinémathèque française, s'exprime dans le magazine Première.

Frédéric Bonnaud, qui avait qualifié les féministes de "demi-folles", persiste et signe dans une interview accordée au magazine Première.

Dans un monde post-5 octobre 2017 [date de l'explosion de l'affaire Weinstein], les mots de Frédéric Bonnaud ont de quoi déranger. Le patron de la Cinémathèque française et ancien directeur de la rédaction des Inrocks, vivement décrié pour sa rétrospective de Roman Polanski, ainsi que celle de Jean-Claude Brisseau, condamné pour agression sexuelle en 2005, déplore un monde ayant basculé dans la censure.

Quand Mathieu Kassovitz insulte violemment la police nationale sur Twitter

  Quand Mathieu Kassovitz insulte violemment la police nationale sur Twitter Insulter la Police Nationale sur Twitter ? Check ! Pour sa dernière sortie sur le réseau social, Mathieu Kassovitz s'en est pris aux forces de l'ordre en les traitant de « bande de b****** ». Entre Mathieu Kassovitz et les forces de l'ordre, ça n'a jamais vraiment fonctionné. Le réalisateur engagé n'a jamais caché son désamour de la police, qu'il épinglait déjà en 1995 dans son film La Haine. Maintenant, c'est sur Twitter que le comédien peut dire tout ce qu'il pense et souvent, ça fait mal.

Parce qu'à ce jour, aucun tribunal n'a condamné Roman Polanski , désigné président de la cérémonie des César mercredi et accusé d'un viol sur mineur, la cabale menée contre lui n'a pas lieu d'être, estime Eric Mettout Le patron de la Cinémathèque vole au secours de Polanski " insulté et agressé ".

Le patron de la Cinémathèque vole au secours de Polanski " insulté et agressé ". Roman Polanski : pourquoi il n'a pas assisté à l'hommage à Johnny. Polanski , Brisseau : la Cinémathèque "pas à la hauteur" dénoncent des cinéastes.

"Comme du temps du maccarthysme aux États-Unis, je me retrouve dans la position de celui qui est poussé à s'autocensurer et à faire extrêmement attention à chacun de ses gestes, explique Bonnaud au magazine Première. [...] Beau résultat."

"Quelle avancée pour le combat féministe"!

Pour le patron de la Cinémathèque française, qu'une "quarantaine" de personnes aient pu militer contre la rétrospective de Roman Polanski, accusé de viol et d'agression sexuelle, est honteux. "L'histoire se souviendra qu'à la fin octobre 2017, le réalisateur du Pianiste, le survivant du Ghetto de Cracovie, dont la mère a été assassinée dans une chambre à gaz à Auschwitz, a été insulté de la sorte dans l'enceinte de la Cinémathèque où l'on avait l'outrecuidance de vouloir passer ses films", regrette Bonnaud, jugeant que le réalisateur a été "agressé."

Uber : l'ancien patron veut vendre près d'un tiers de ses parts

  Uber : l'ancien patron veut vendre près d'un tiers de ses parts L'opération pourrait rapporter près de 1,4 milliard de dollars à Travis Kalanick. Celui qui avait été poussé vers la sortie en juin dernier et accusé de favoriser une culture d'entreprise néfaste, avait initialement prévu de vendre jusqu'à la moitié de ses parts. Mais un accord passé entre Uber et ses nouveaux investisseurs l'en empêche.Travis Kalanick, l'ancien patron et co-fondateur d'Uber, prévoit de vendre 29% de sa participation dans l'entreprise, une opération qui lui rapporterait 1,4 milliard de dollars, rapporte jeudi l'agence de presse Bloomberg.

Pour Roman Polanski , le mouvement #MeToo est une "hystérie collective". Le patron de la Cinémathèque vole au secours de Polanski " insulté et agressé ".

Le patron de la Cinémathèque vole au secours de Polanski " insulté et agressé ". Roman Polanski : pourquoi il n'a pas assisté à l'hommage à Johnny.

Si la rétrospective Brisseau a finalement été ajournée en novembre dernier, après de nombreuses protestations, c'est simplement "sous la contrainte", ajoute l'ex-journaliste. "S'il y a des gens qui sont fiers d'avoir obtenu ça... Quelle avancée pour le combat féministe d'avoir réussi à faire reculer la Cinémathèque sur une rétrospective Brisseau! C'est dérisoire", ironise-t-il, jugeant par ailleurs la démarche scandaleuse. "Brisseau a commis des choses répréhensibles, il a été jugé, condamné et il a purgé sa peine", rappelle Bonnaud, coutumier des déclarations-chocs depuis que l'affaire Weinstein a bouleversé le cinéma mondial.

"Demi-folles" et "retour à l'ordre moral" sur Médiapart

Invité de Médiapart, le 8 novembre dernier, l'ancien journaliste avait qualifié les détracteurs de ses deux rétrospectives de "demi-folles", et parlé de "choc totalitaire" et de "retour à l'ordre moral." [à 26 minutes ci-dessous]

L'ex-patron d'Uber veut vendre près du tiers de ses parts

  L'ex-patron d'Uber veut vendre près du tiers de ses parts Travis Kalanick, l'ancien patron et co-fondateur d'Uber, prévoit de vendre 29% de sa participation dans l'entreprise, une opération qui lui rapporterait 1,4 milliard de dollars, rapporte jeudi l'agence de presse Bloomberg.M. Kalanick, qui détient actuellement 10% de la société de service de location de voiture avec chauffeur, céderait ses titres dans le cadre de l'entrée au capital d'un consortium d'investisseurs emmené par le groupe japonais Softbank et valorisant Uber 48 milliards de dollars, précise Bloomberg en citant des sources proches du dossier.

Le patron de la Cinémathèque vole au secours de Polanski " insulté et agressé ". Roman Polanski : pourquoi il n'a pas assisté à l'hommage à Johnny.

la Cinémathèque française et ancien directeur de la rédaction des Inrocks, vivement décrié pour sa rétrospective de Roman Polanski , ainsi que celle de Jean-Claude Brisseau, condamné pour agression sexuelle en 2005 Sarthe : un surveillant agressé par un détenu à la prison de Coulaines < a href=".

"Je pourrais inviter Bernardo Bertolucci. Eh bien non! Je ne vais pas l'inviter à Paris pour qu'il se fasse traiter de violeur par des demi-folles alors que c'est un immense cinéaste", a-t-il notamment lâché, en référence à la scène de viol filmée par Bertolucci dans Le Dernier Tango à Paris, entre Marlon Brando et Maria Schneider.

En 2013, le réalisateur italien avait expliqué avoir improvisé, ne mettant pas au courant sa jeune actrice de 19 ans d'une particularité de la scène qu'elle allait tourner. "La scène du beurre est une idée que j'ai eue avec Marlon le matin même, raconte-t-il dans une vidéo exhumée par le magazine ELLE en 2016. Je ne lui ai pas dit ce qu'il se passait parce que je voulais avoir sa réaction en tant que fille et pas en tant qu'actrice (...) Je ne voulais pas que Maria joue son humiliation et sa rage, je voulais qu'elle les ressente."

L'actrice avait, par la suite, sombré dans la dépression, affirmant avoir eu l'impression d'être violée deux fois: par le réalisateur ainsi que par Marlon Brando. Pas de quoi ébranler Frédéric Bonnaud, qui avait conclu son intervention sur Médiapart, vraisemblablement dépité: "On finit par s'autocensurer soi-même et je n'invite pas Bertolucci. Brillante victoire des féministes."

Sarthe : un surveillant légèrement blessé après avoir été agressé par un jeune détenu .
Un surveillant de la maison d'arrêt de Coulaines (Sarthe) a été légèrement blessé jeudi à l'entrejambe et au visage par un détenu, a rapporté vendredi France Bleu Maine. Un surveillant pénitentiaire de la maison d'arrêt de Coulaines, près du Mans (Sarthe), a été agressé, jeudi 11 janvier 2018 vers 9h15, par un jeune détenu, a rappor Le surveillant a été frappé à l'entrejambe et au visage.Le détenu de droit commun souhaitant se rendre à l'infirmerie s'est impatienté et a tambouriné sur la porte de sa cellule.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!