•   
  •   

France Covid-19. Dans « Quotidien », un médecin appelle ses confrères à « arrêter de dire n’importe quoi »

19:20  29 octobre  2020
19:20  29 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

Je suis un médecin qui s'est porté volontaire pour obtenir l'un des premiers vaccins contre le coronavirus. Voici pourquoi je me suis impliqué et quels ont été les effets secondaires.

 Je suis un médecin qui s'est porté volontaire pour obtenir l'un des premiers vaccins contre le coronavirus. Voici pourquoi je me suis impliqué et quels ont été les effets secondaires. © Fourni par Business Insider Lisa Fitzpatrick, MD, MPH est un médecin spécialiste des maladies infectieuses en cours d'essais pour le vaccin Moderna COVID-19. Lisa Fitzpatrick, MD, MPH Lisa Fitzpatrick, MD, MPH, est médecin spécialiste des maladies infectieuses et épidémiologiste médicale vivant dans la région de Congress Heights à Washington, DC.

Rémi Salomon sur le plateau de « Quotidien », mercredi 28 octobre 2020. © CAPTURE D'ÉCRAN Rémi Salomon sur le plateau de « Quotidien », mercredi 28 octobre 2020.

Le médecin Rémi Salomon a appelé ses confrères à « avoir une parole honnête » quand ils s'expriment dans les médias, mercredi 28 octobre, dans l’émission « Quotidien ». Il était invité pour réagir sur l’allocution d’Emmanuel Macron, qui a annoncé un reconfinement jusqu’au 1er décembre, au moins.

Rémi Salomon, le président de la commission médicale d’établissement de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, était invité sur le plateau de Quotidien, mercredi 28 octobre. Celui-ci a appelé à un débat raisonné de la part des médecins à propos de la crise sanitaire liée au Covid-19, relaye Pure Médias.

"Est-ce la fin du monde d'arrêter pendant quelques mois d'aller boire des coups ?"

  Alors que le plan blanc vient d'être activé dans la métropole de Lille pour faire face à la deuxième vague de Covid-19, le chef du service de réanimation au CHU appelle sur Europe 1 à une prise de conscience des étudiants. Réclamant une "maturité collective", celui-ci assure que ce n'est "pas la fin du monde" que de "s'arrêter pendant quelques mois d'aller boire des coups".

Il a également réagi à l’allocution d’Emmanuel Macron et a appelé à « avoir une parole honnête » lors d’interventions de spécialistes dans la presse. « Je leur demande ce soir d’arrêter de dire n’importe quoi sur les plateaux de télévision », a-t-il déclaré à Yann Barthès.

« La deuxième vague est (…) plus violente et plus grave que la première »

Rémi Salomon a également été invité sur le plateau d’Europe 1, mercredi 28 octobre. « La deuxième vague est là, plus violente et plus grave que la première. (…) C’est très grave dans certaines régions comme l’Île-de-France », a-t-il expliqué.

Dès le mois de mars, le médecin avait été l’un des premiers à alerter les autorités publiques sur la nécessité de renforcer les précautions sanitaires, relate la radio. Il a de nouveau appelé à ce que des mesures drastiques soient adoptées afin d’endiguer l’épidémie, à présent hors de contrôle.

Films sous-estimés des années 90 que vous pouvez diffuser dès maintenant .
© Fourni par BGR Immunité au coronavirus Un médecin de Sibérie a effectué un test controversé d'immunité au coronavirus après avoir survécu au COVID-19 en mars. Le médecin russe de 68 ans a passé du temps avec des patients positifs au coronavirus sans porter de masque pour voir s'il pouvait contracter une deuxième infection au COVID-19. Le médecin a été infecté une deuxième fois après environ six mois et a connu un cas de COVID-19 pire qu'auparavant.

usr: 0
C'est intéressant!