•   
  •   

France Nouveau confinement en France, conseil de défense après l'attentat de Nice... Dans l'actu ce vendredi matin

12:45  30 octobre  2020
12:45  30 octobre  2020 Source:   liberation.fr

Assassinat de Samuel Paty. Des caricatures à l’hommage national, retour sur la chronologie des faits

  Assassinat de Samuel Paty. Des caricatures à l’hommage national, retour sur la chronologie des faits Du cours d’éducation civique, début octobre, où ont été montrées des caricatures de Mahomet à l’hommage national rendu à Samuel Paty après son assassinat, organisé ce mercredi 21 octobre, retour deux semaines d’escalade, d’enquête et de réactions politiques. Le vendredi 16 octobre, à proximité du collège du Bois-d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Samuel Paty était assassiné. Il a été tué par Abdoullakh A., jeune homme tchétchène d’origine russe, qui aurait visé le professeur d’histoire-géographie après que ce dernier a montré en classe des caricatures de Mahomet.

Le procureur de la République de Nice revient sur les premiers éléments de l'enquête : Nous avons retrouvé un Coran et deux téléphones Le Monde.frMahathir Mohamad, ultraconservateur, a posté dans une série de messages des attaques contre la France , quelques heures après l ’ attentat de Nice .

De leur côté, les sénateurs ont également observé un moment de recueillement ce matin , avant un hommage plus solennel qui sera rendu dans l ’après-midi. Adressé à l’ensemble des préfets de zone de défense , au préfet de police de Paris et à celui des Bouches-du-Rhône, ainsi qu’aux directeurs

Jean Castex ce jeudi, annonçant la feuille de route pour le nouveau confinement. © Ian Langsdon Jean Castex ce jeudi, annonçant la feuille de route pour le nouveau confinement.

Dans l’actu

Confinement en France. La France, qui a dépassé les 36 000 morts depuis le début de l’épidémie, est reconfinée, pour la deuxième fois, depuis les premières minutes de vendredi. Le Premier ministre, Jean Castex, a détaillé jeudi en fin de journée les modalités de ce deuxième confinement, qui diffère quelque peu de celui du printemps: dans les écoles qui restent cette fois ouvertes, le masque est désormais obligatoire «dès 6 ans», le travail continue mais le télétravail doit être institué «cinq jours sur cinq». Outre l’attestation de déplacement dérogatoire, il existe désormais un justificatif de déplacement professionnel et un scolaire, tous les trois mis en ligne sur le site du ministère de l’Intérieur.

Attentat à la basilique Notre-Dame à Nice : les réactions de la classe politique

  Attentat à la basilique Notre-Dame à Nice : les réactions de la classe politique Voici de premières réactions politiques après l'attaque au couteau qui a fait trois morts à Nice. © Dylan Meiffret - J.F Ottonello / Nice Matin / Bestimage Eric Ciotti (député LR des Alpes maritimes): "Pour la première fois depuis l’occupation, la France n’est plus libre ! Notre pays est en guerre, nous sommes en guerre ! Pensées pour les victimes de ce nouvel attentat qui touche au cœur notre ville de Nice."Marine Le Pen (présidente du RN, à l'Assemblée):"On ne peut pas se contenter de de dénoncer le terrorisme.

Le maire de Nice , Christian Estrosi, a tout d'abord estimé : «Notre pays ne peut plus se contenter Pensées pour les victimes de ce nouvel attentat qui touche au cœur notre ville de Nice . https Le député et président du groupe La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a lui aussi affiché «sa

La présidente du Rassemblement national, sans concession avec le gouvernement, moins de deux semaines après la décapitation d'un enseignant, Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. À l'Assemblée nationale, l'attaque de Nice vient bousculer les débats sur le confinement .

Attentat de Nice. La France réunit vendredi un conseil de défense au lendemain de l’attentat jihadiste qui a fait trois morts dans une église de Nice et suscité une immense vague d’émotion dans le pays et à l’étranger. Un jeune homme, armé d’un couteau, a tué jeudi matin trois personnes dans l’église Notre-Dame de L’Assomption de Nice. Blessé par balles, il est actuellement hospitalisé et son pronostic vital reste engagé, selon le parquet antiterroriste. Le président, Emmanuel Macron, a dénoncé une «attaque terroriste islamiste» et annoncé un renforcement du plan de sécurité Vigipirate.

Economie. L’économie française a fortement rebondi au troisième trimestre après l’écroulement dû au confinement au printemps: le produit intérieur brut (PIB) affiche une hausse de 18,2%, selon une première estimation publiée par l’Insee ce vendredi. En revanche, les dépenses de consommation des ménages français ont nettement reculé en septembre, en raison d’une «baisse importante» des achats de biens fabriqués et alimentaires, a indiqué l’Institut national des statistiques. Ces dépenses se sont repliées de 5,1% le mois dernier, après avoir progressé de 2,2% en août.

Attentat à Nice : Nicolas Bedos appelle à « un combat acharné » et fait réagir Laura Tenoudji

  Attentat à Nice : Nicolas Bedos appelle à « un combat acharné » et fait réagir Laura Tenoudji Alors qu’un nouvel attentat a coûté la vie à trois personnes à Nice ce jeudi 29 octobre, Nicolas Bedos a réagi avec émotion sur Instagram. Son message a touché Laura Tenoudji, l’épouse du maire de la ville, Christian Estrosi. L’horreur, encore. Ce jeudi 29 octobre, une attaque au couteau a fait trois morts et plusieurs blessés à Nice. Ce nouvel attentat a eu lieu vers 9h à l’église Notre-Dame où deux des victimes, un homme et une femme, ont péri sous les coups de l’assaillant. La troisième victime, gravement blessée, est décédée après avoir réussi à fuir dans un bar à proximité.

Après un départ précipité de l'Assemblée nationale, où le chef du gouvernement a détaillé plus tôt dans la matinée les modalités pratiques du plan de reconfinement, Jean Castex est revenu Emmanuel Macron a notamment convoqué un Conseil de défense et de sécurité nationale dès vendredi matin .

La France réunit vendredi un conseil de défense au lendemain de l ' attentat jihadiste qui a fait trois morts dans une Un conseil de défense aura lieu vendredi matin , a de son La presse quotidienne nationale parue vendredi se faisait l'écho de la vive émotion soulevée par ce nouvel attentat.

Aérien. Air France-KLM a annoncé vendredi une perte nette de 1,6 milliard d’euros au troisième trimestre avec un trafic représentant environ 40% de celui de l’an dernier. Le groupe, qui s’est vu accorder au total 10,4 milliards d’euros sous forme de prêts directs et garantis par les Etats français et néerlandais, prévoit un quatrième trimestre «difficile» notamment en raison des nouvelles restrictions de circulation décidées en France.

Epidémie en Europe. L’UE va mobiliser 220 millions d’euros pour financer des transferts de patients atteints du Covid-19 d’un pays à l’autre, a annoncé jeudi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen à l’issue d’un sommet en visioconférence réunissant les Vingt-Sept. Ces transferts doivent permettre de soulager les hôpitaux surchargés par la deuxième vague de la pandémie. Les Etats membre se sont également entendus pour mieux coordonner leur stratégie de vaccination.

La France sous le choc au lendemain de l'attentat jihadiste de Nice

  La France sous le choc au lendemain de l'attentat jihadiste de Nice La France réunit vendredi un conseil de défense au lendemain de l'attentat jihadiste qui a fait trois morts dans une église de Nice (sud) et suscité une immense vague d'émotion dans le pays et à l'étranger. Tôt jeudi, un homme armé d'un couteau a tué en quelques minutes trois personnes dans l'église Notre-Dame de l'Assomption de Nice. Les victimes sont deux femmes, une sexagénaire et une quadragénaire de nationalité brésilienne, et le sacristain de la basilique, un homme de 55 ans.

A l'instar du Vatican, Ankara a exprimé jeudi sa solidarité avec la France après l 'attaque de la L ' actu de ce lundi. Coronavirus. Emmanuel Macron réunira mardi matin un Conseil de défense L ' attentat s'est déroulé ce jeudi matin dans un quartier populaire de la ville. L'assaillant a été arrêté.

Comment le confinement du printemps a permis d’éviter des milliers de morts. Il suffit de trois mots pour faire basculer une journée, surtout quand ceux-ci sont envoyés de bon matin par des sources policières, dont le laconisme est proportionnel à la gravité des faits : « Décapitation à Nice .

Littérature. Le prix Goncourt, qui devait être décerné le 10 novembre, a été reporté par «solidarité» avec les librairies, contraintes de fermer en raison de l’épidémie de Covid-19, a annoncé la déléguée générale de l’Académie Goncourt. L’Interallié, prévu le 18, a dit avoir pris la même décision.

A suivre aujourd’hui

Justice. En Suisse, le Tribunal pénal fédéral prononcera ce vendredi leur jugement contre Nasser Al-Khelaïfi, le patron de beIN et du PSG, Jérôme Valcke, l’ex-numéro 2 de la Fifa et Dinos Deris, un homme d’affaires grec dans une affaire de droits télévisés. Il s’agit pour la justice suisse de trancher pour la première fois l’un des multiples scandales qui entourent la Fifa depuis 2015. Le parquet a demandé 28 mois d’emprisonnement contre Nasser Al-Khelaïfi, 3 ans contre Jérôme Valcke et 30 mois contre Dios Deris, avec sursis partiel dans les trois cas.

Le reportage

Des bougies ont été allumées par la foule devant l'église Sainte-Marie, le 29 octobre à Nice. Des bougies ont été allumées par la foule devant l'église Sainte-Marie, le 29 octobre à Nice. Des bougies ont été allumées par la foule devant l’église Sainte-Marie, le 29 octobre à Nice. Photo Arié Botbol. Hans Lucas pour Libération

Attaque à Nice : silences et engueulades pour la veillée devant l’église Notre-Dame. Pandémie, terrorisme, racisme… Toutes les violences actuelles semblaient réunies jeudi soir en un même lieu, là où un Tunisien a assassiné trois personnes dans la matinée. La population a alterné recueillement et empoignades, à quelques heures du reconfinement.

Le portrait

Thomas Ruyant, valeurs dans le vent. Le marin de Dunkerque, dont le bateau fait la promotion de la réinsertion des précaires, est l’un des favoris du prochain Vendée Globe.

Attentat à Nice : un mineur de 17 ans toujours en garde à vue .
Un mineur de 17 ans était toujours entendu, dans le cadre de l'enquête sur l'attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice. © REUTERS/Eric Gaillard La garde à vue d'un Tunisien de 29 ans, interpellé mardi dans le Val-d'Oise dans l'enquête sur l'attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice, a été levée jeudi tandis qu'un mineur de 17 ans était toujours entendu, a-t-on appris de source judiciaire.

usr: 1
C'est intéressant!