•   
  •   

France "Je rends mon uniforme": le cri de colère d'une infirmière en Ehpad

16:31  12 janvier  2018
16:31  12 janvier  2018 Source:   lexpress.fr

Kim Kardashian sur l’hospitalisation de son fils Saint : "Il est si fort"

  Kim Kardashian sur l’hospitalisation de son fils Saint : Jeudi 28 décembre, Saint West, 2 ans, été hospitalisé pour une pneumonie. Kim Kardashian assure que son fils «va mieux» et est impressionnée par sa force. Moments de frayeurs pour Kim Kardashian et Kanye West. Jeudi 28 décembre, leur fils de deux ans, Saint, a été transporté à l’hôpital de Los Angeles pour une pneumonie, comme l’a révélé le site américain «TMZ». Le petit garçon a été hospitalisé trois jours. Trois jours pendant lesquels Kim Kardashian n’a pas quitté le chevet de son fils.

Dans un message publié sur Facebook, Mathilde Basset raconte l'épuisement causé par la charge de travail et la déshumanisation des relations entre patients et soignants.

" Je rends mon uniforme , dégoûtée, attristée". La réforme liée aux maisons de retraite publics a acté une coupe de 200 millions d’euros dans le budget des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ( Ehpad ).

Dans un message publié sur Facebook, Mathilde Basset raconte l'épuisement causé par la charge de travail et la déshumanisation des relations entre patients et soignants.

Une infirmière tient la main d'une personne âgée dans un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Limoges, le 30 juin 2015 (photo d'illustration) © afp.com/PASCAL LACHENAUD Une infirmière tient la main d'une personne âgée dans un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Limoges, le 30 juin 2015 (photo d'illustration)

"Je rends mon uniforme, dégoûtée, attristée." Mathilde Basset n'en pouvait plus. Cette infirmière de 24 ans a travaillé pendant trois mois au sein de l'hôpital du Cheylard (Ardèche). D'abord aux urgences, puis au sein d'établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de l'établissement. Trois mois de souffrance, qui l'ont exposée aux difficiles conditions de travail des personnels soignants.

Agression des policiers de Champigny: une "réponse forte" promet Collomb

  Agression des policiers de Champigny: une Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a promis mardi, lors de la cérémonie de vœux du syndicat Unsa police à Paris, "une réponse forte" après l'agression de deux policiers à Champigny-sur-Marne la nuit du jour de l'An."L'effectivité de la réponse pénale en cas de violences commises envers un fonctionnaire de police est pour moi, et pour la garde des Sceaux - et vous le verrez dans les prochaines semaines - une priorité", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

Moi je rends mon uniforme , dégoûtée, attristée.» Mathilde Basset a donc décidé d'envoyer un exemplaire papier de son texte à la ministre : «Ma courte expérience en services hospitaliers trouve des échos, et je n'incrimine pas en particulier l' Ehpad où je travaillais où l'on fait ce que l'on peut

Mais cette fois-ci, le chef très en colère a fait une drôle de découverte : une ''b***'' comme il le dit, dessinée dans la crasse d ' une cuisine très sale. Mais aussi Zinedine Zidane qui annonce son départ surprise après avoir réalisé un triplé historique en Ligue des Champions.

Le 27 décembre, la jeune femme s'est fendue d'un long message Facebook pour raconter son parcours. Partagé plus de 7000 fois, il témoigne de l'épuisement des infirmiers et du manque d'effectifs dans de nombreux services. Aux urgences, Mathilde Basset pouvait "se retrouver à gérer seule 35 patients relevant d'une surveillance clinique accrue, accueillir un ou plusieurs usager(s) qui entrent de manière "programmée" et prendre en charge une ou deux urgence(s) vitale(s), le tout simultanément".

"Je suis stressée donc stressante"

L'infirmière s'épanche surtout sur son passage en Ehpad. A sa charge: 99 résidents, sur "trois niveaux". La charge de travail est colossale.

Impossible dans des conditions d'assurer un suivi individualisé des personnes âgées. Le temps presse, il faut aller vite, se montrer productif. Elle raconte ainsi sa journée du 27 décembre, similaire aux autres. "Je presse les résidents pour finir péniblement ma distribution de médicaments à 10h15 ( débutée à 7h15), je suis stressée donc stressante et à mon sens, maltraitante." Mathilde "brusque les résidents", n'est "disponible pour personne", incapable de "créer le moindre relationnel avec les familles et les usagers".

Flavie Flament en colère contre les propos de Brigitte Lahaie concernant le viol

  Flavie Flament en colère contre les propos de Brigitte Lahaie concernant le viol C'est via son compte Instagram que l'animatrice Flavie Flament a laissé éclater sa colère. Elle y dénonce les propos tenus sur le viol par l'ex-actrice de films X Brigitte Lahaie et l'écrivain Catherine Millet, toutes deux signataires d'une tribune dans Le Monde appelant à la "liberté d'importuner".La publication le 9 janvier dans le quotidien Le Monde d'une tribune signée par plusieurs femmes appelant à la "liberté d'importuner" n'a pas manqué de provoquer des remous… Catherine Deneuve, l'ex-actrice X Brigitte Lahaie ou la critique d'art et écrivain Catherine Millet font partie des signataires.

" Je rends mon uniforme , dégoûtée, attristée", regrettait-elle, témoignant d ' un système à bout de souffle. "Je suis dans une usine d'abattage qui broie l'humanité des vies qu'elle abrite, en pyjama ou en blouse blanche", racontait-elle, alors employée en CDD dans un Ehpad d'Ardèche.

Mamoudou GASSAMA : "Je suis fier d'être devenu français" - Продолжительность: 13:37 linvite 418 234 10 jet privés des footballeurs les plus luxueux 2018 I Tchems Observe - Продолжительность: 9:34 Une maman laisse son bébé seul dans une maison, 10 après, elle revient et reçoit la surprise

"Je suis dans une usine d'abattage"

Mathilde Basset l'affirme pourtant: elle adore le "soin" et la "relation de confiance avec les patients". Mais les contraintes sont trop fortes et l'empêchent d'exercer son métier avec humanité. "Je ne travaille pas dans un lieu de vie médicalisé. Je suis dans une usine d'abattage qui broie l'humanité des vies qu'elle abrite, en pyjama ou en blouse blanche."

L'infirmière a fini par rendre sa blouse de service. A la fin de son message, elle interpelle la "politique gestionnaire" d'Agnès Buzyn. Mathilde Basset confie à L'Humanité qu'elle a décidé d'envoyer son message à la ministre de la Santé, car sa "situation dépasse de très loin le cadre du centre hospitalier du Cheylard". Le gouvernement affiche de son côté une volonté d'améliorer la situation sans les EHPAD. Les moyens qui leurs doivent être renforcés de 100 millions d'euros en 2018.

La colère de Galtier .
Christophe Galtier était-il conscient du bordel dans lequel il mettait les pieds quand il a signé à Lille ? Sûrement. Mais ça n'empêche pas Sûrement. Mais ça n'empêche pas l'entraîneur français de pousser des coups de gueule. Suite à la défaite à Troyes (1-0), l'ancien coach de l'ASSE n'y est pas allé de main morte face à la presse. Selon lui, une partie de ses joueurs ne fait tout simplement pas la moitié du boulot : « Ce n'est pas une déception, c'est une grosse colère (...) Il y en a certains qui vont regarder les prochains matchs depuis les tribunes ou de chez eux. Viendront avec moi ceux qui ont une grande détermination.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!