•   
  •   

France Attentat à Nice : La garde à vue d’un mineur de 17 ans levée

18:25  07 novembre  2020
18:25  07 novembre  2020 Source:   20minutes.fr

Attentat à la basilique Notre-Dame à Nice : les réactions de la classe politique

  Attentat à la basilique Notre-Dame à Nice : les réactions de la classe politique Voici de premières réactions politiques après l'attaque au couteau qui a fait trois morts à Nice. © Dylan Meiffret - J.F Ottonello / Nice Matin / Bestimage Eric Ciotti (député LR des Alpes maritimes): "Pour la première fois depuis l’occupation, la France n’est plus libre ! Notre pays est en guerre, nous sommes en guerre ! Pensées pour les victimes de ce nouvel attentat qui touche au cœur notre ville de Nice."Marine Le Pen (présidente du RN, à l'Assemblée):"On ne peut pas se contenter de de dénoncer le terrorisme.

La garde à vue d ' un Tunisien de 29 ans , interpellé mardi dans le Val-d'Oise dans l'enquête sur l'attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice , a été levée jeudi 5 novembre Un adolescent de 17 ans était toujours en garde à vue jeudi. Interpellé mercredi après-midi en Seine-Saint-Denis, il

La garde à vue d ' un Tunisien de 29 ans , interpellé mardi dans le Val-d'Oise dans l'enquête sur l'attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice , a été levée jeudi tandis qu' un mineur de 17 ans était toujours entendu, a-t-on appris de source judiciaire. Lire aussi : Attentat de Nice : la santé

Le mineur de 17 ans avait été interpellé mercredi après-midi en Seine-Saint-Denis dans l’enquête sur l’attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice (Alpes-Maritimes)

Un militaire de l'operation Sentinelle face à la basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice, le 3 novembre 2020 © SYSPEO/SIPA Un militaire de l'operation Sentinelle face à la basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice, le 3 novembre 2020 ENQUETE - Le mineur de 17 ans avait été interpellé mercredi après-midi en Seine-Saint-Denis dans l’enquête sur l’attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice (Alpes-Maritimes)

La garde à vue d’un mineur de 17 ans, soupçonné d’avoir été en contact par messagerie avec Brahim Aouissaoui, l’auteur de l'attaque au couteau qui a fait trois morts jeudi 29 octobre, a été levée sans poursuites à ce stade. Le jeune homme avait été intertpellé mercredi en Seine-Saint-Denis. Il n’y a actuellement plus personne en garde à vue dans ce dossier.

Attentat à Nice : Nicolas Bedos appelle à « un combat acharné » et fait réagir Laura Tenoudji

  Attentat à Nice : Nicolas Bedos appelle à « un combat acharné » et fait réagir Laura Tenoudji Alors qu’un nouvel attentat a coûté la vie à trois personnes à Nice ce jeudi 29 octobre, Nicolas Bedos a réagi avec émotion sur Instagram. Son message a touché Laura Tenoudji, l’épouse du maire de la ville, Christian Estrosi. L’horreur, encore. Ce jeudi 29 octobre, une attaque au couteau a fait trois morts et plusieurs blessés à Nice. Ce nouvel attentat a eu lieu vers 9h à l’église Notre-Dame où deux des victimes, un homme et une femme, ont péri sous les coups de l’assaillant. La troisième victime, gravement blessée, est décédée après avoir réussi à fuir dans un bar à proximité.

Deux gardes à vue était toujours en cours mercredi soir: une nouvelle garde à vue a débuté mercredi après-midi après l'interpellation en Seine-Saint-Denis d ' un mineur de 17 ans soupçonné d'avoir été en contact par messagerie avec Brahim Aouissaoui, selon une source judiciaire.

Un adolescent de 17 ans toujours en garde à vue . Un adolescent de 17 ans était toujours en garde à vue jeudi. Interpellé mercredi après-midi en Seine-Saint-Denis, il est soupçonné d’avoir été en contact par messagerie avec Brahim I., l’auteur de l’attaque au couteau qui a fait trois morts la semaine

Au total, onze personnes ont été placées en garde à vue puis relâchées depuis le début de l’enquête, ouverte par le parquet antiterroriste notamment pour « assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et coordonnée par la Sous-direction antiterroriste (Sdat).

L’auteur de l’attaque transféré à Paris

Vendredi, Brahim Aouissaoui, un Tunisien de 21 ans grièvement blessé lors de son interpellation et également testé positif au coronavirus, a été transféré par avion et sous haute sécurité de Nice à Paris.

Aouissaoui, dont le pronostic vital est toujours engagé, a été hospitalisé à Paris, selon une source proche du dossier. Il n’a toujours pas pu être entendu par les enquêteurs.

Il avait quitté clandestinement mi-septembre la ville de Sfax, au centre de la Tunisie, où il vivait avec sa famille et travaillait comme réparateur de motos.

La France sous le choc au lendemain de l'attentat jihadiste de Nice

  La France sous le choc au lendemain de l'attentat jihadiste de Nice La France réunit vendredi un conseil de défense au lendemain de l'attentat jihadiste qui a fait trois morts dans une église de Nice (sud) et suscité une immense vague d'émotion dans le pays et à l'étranger. Tôt jeudi, un homme armé d'un couteau a tué en quelques minutes trois personnes dans l'église Notre-Dame de l'Assomption de Nice. Les victimes sont deux femmes, une sexagénaire et une quadragénaire de nationalité brésilienne, et le sacristain de la basilique, un homme de 55 ans.

Un jeune homme de 17 ans a été placé en garde à vue , ce mercredi, dans l’enquête sur l’attaque au couteau dans une église de Nice , jeudi dernier Quatre autres gardes à vue , entamées mardi, étaient toujours en cours ce mercredi, en début de soirée, tandis qu’un Tunisien de 29 ans , interpellé samedi

Une des gardes à vue a été levée dans la nuit du 17 au 18 juillet dans l'enquête sur l' attentat de Nice , tandis que six personnes étaient toujours interrogées sous ce régime, a indiqué à l'AFP une source judiciaire. Trois des six personnes interpellées et mises en garde à vue dans le cadre de l' attentat de

Hommage aux victimes ce samedi

Après sa traversée de la Méditerranée et son arrivée sur l’île italienne de Lampedusa, Brahim Aouissaoui aurait été placé en quarantaine avec près de 400 migrants sur le ferry « Rhapsody », selon la presse italienne, avant de débarquer sur le continent à Bari, dans le sud-est de l’Italie, le 9 octobre. Une source proche de l’enquête avait précisé qu’il s’était ensuite rendu en Sicile, avant de rejoindre la France.

L’enquête a pu déterminer qu’il était arrivé à Nice mardi 27 octobre, deux jours avant l’attaque. Tôt le matin des faits, il s’est rendu dans une salle de prière située à quelques centaines de mètres derrière la gare centrale de Nice. Il s’est ensuite dirigé vers la basilique de Notre-Dame-de-l’Assomption, où il a tué deux femmes et le sacristain.

Cette attaque terroriste est la troisième perpétrée en France depuis la republication début septembre de caricatures du prophète Mahomet par Charlie Hebdo.

A Nice, larmes et prières pour les victimes de l'attentat

  A Nice, larmes et prières pour les victimes de l'attentat Le parvis de la basilique Notre-Dame de Nice est devenu un lieu de recueillement après la mort de trois personnes jeudi dans une attaque terroriste. 1/13 DIAPOSITIVES © REUTERS/Eric Gaillard Trois personnes sont mortes jeudi dans une attaque terroriste dans la basilique de Notre-Dame de Nice Trois personnes sont mortes jeudi dans une attaque terroriste dans la basilique de Notre-Dame de Nice 2/13 DIAPOSITIVES © Daniel Cole/AP/SIPA Trois personnes sont mortes jeudi dans une attaque terroriste dans la basilique de Notre-Dame de Nice Trois personnes sont morte

Un adolescent de 17 ans toujours en garde à vue . Un adolescent de 17 ans était toujours en garde à vue jeudi. Interpellé mercredi après-midi en Seine-Saint-Denis, il est soupçonné d’avoir été en contact par messagerie avec Brahim I., l’auteur de l’attaque au couteau qui a fait trois morts la semaine

L'auteur des attentats étant toujours dans un état grave, il a été transporté en ambulance jusqu'à l'aéroport de Nice . Valery hache / afp. Attentat à Nice : une garde à vue levée , un mineur de 17 ans toujours entendu. Castex et Sarkozy à Nice samedi pour un hommage national aux trois

Ce samedi, neuf jours après l’attaque au couteau, un hommage national présidé par le Premier ministre Jean Castex est rendu en présence des proches des trois personnes tuées le 29 octobre.

Attentat à Nice : un mineur de 17 ans toujours en garde à vue .
Un mineur de 17 ans était toujours entendu, dans le cadre de l'enquête sur l'attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice. © REUTERS/Eric Gaillard La garde à vue d'un Tunisien de 29 ans, interpellé mardi dans le Val-d'Oise dans l'enquête sur l'attaque mortelle au couteau dans la basilique de Nice, a été levée jeudi tandis qu'un mineur de 17 ans était toujours entendu, a-t-on appris de source judiciaire.

usr: 1
C'est intéressant!