•   
  •   

France Une semaine après l'attentat de Nice, Castex exprime sa «compassion» aux trois victimes

18:25  07 novembre  2020
18:25  07 novembre  2020 Source:   liberation.fr

EN DIRECT. Castex veut que le télétravail soit généralisé cinq jours sur cinq

  EN DIRECT. Castex veut que le télétravail soit généralisé cinq jours sur cinq Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement au moins jusqu’au 1er décembre, qui entrera en vigueur dans la nuit de jeudi à vendredi, pour tenter d’endiguer la deuxième vague du coronavirus.Jusqu’au 1er décembre « a minima », « vous pourrez sortir de chez vous uniquement pour travailler, vous rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire vos courses essentielles ou prendre l’air à proximité de votre domicile », a-t-il détaillé en annonçant le retour de l’attestation.

En compagnie de nombreux représentants du monde politique, le Premier ministre a rendu hommage aux victimes de l'attaque terroriste de Nice , exprimant sa Le chef du gouvernement a exprimé sa « compassion », mais aussi son «indignation» face à un ennemi identifié : «l'islamisme radical».

Un hommage national sera rendu samedi à Nice , en présence de Jean Castex , pour les trois victimes de l’attaque mortelle au couteau dans la basilique Lors de cet hommage national, le Premier ministre, sur place dès 10 h, aura « un temps d’échange avec les familles des victimes » et remettra

Le Premier ministre Jean Castex à Nice, le 7 novembre, rend hommage aux trois victimes de l'attentat de la basilique Notre-Dame-de-l'Assomption © Valery HACHE Le Premier ministre Jean Castex à Nice, le 7 novembre, rend hommage aux trois victimes de l'attentat de la basilique Notre-Dame-de-l'Assomption

En déplacement dans le sud-est, le Premier ministre a exprimé samedi son «émotion» et son «indignation» lors de l’hommage national aux trois victimes de l’attentat commis le 29 octobre dans la basilique de la cité azuréenne.

«C’est la France qui à chaque fois est visée et est la cible du terrorisme mais Nice aura payé un lourd tribut.» Lors de l’hommage national samedi aux trois victimes de l’attentat commis il y a une semaine dans la basilique de Nice, Jean Castex, solennel, a exprimé son «émotion», sa «compassion» et son «indignation», rappelant l’attentat qui avait fait 86 morts sur la Promenade des Anglais le 14 juillet 2016.

Attentat à la basilique Notre-Dame à Nice : les réactions de la classe politique

  Attentat à la basilique Notre-Dame à Nice : les réactions de la classe politique Voici de premières réactions politiques après l'attaque au couteau qui a fait trois morts à Nice. © Dylan Meiffret - J.F Ottonello / Nice Matin / Bestimage Eric Ciotti (député LR des Alpes maritimes): "Pour la première fois depuis l’occupation, la France n’est plus libre ! Notre pays est en guerre, nous sommes en guerre ! Pensées pour les victimes de ce nouvel attentat qui touche au cœur notre ville de Nice."Marine Le Pen (présidente du RN, à l'Assemblée):"On ne peut pas se contenter de de dénoncer le terrorisme.

Le Premier ministre Jean Castex a exprimé ce samedi son "émotion", sa " compassion " et son "indignation" lors de l'hommage national aux trois "C'est la France qui à chaque fois est visée et est la cible du terrorisme mais Nice aura payé un lourd tribut", a déclaré le Premier ministre, évoquant cet

Un hommage national aux trois victimes de l ’ attentat sera rendu samedi à Nice , en présence du premier ministre, Jean Castex , a par ailleurs annoncé Matignon vendredi. Nicolas Sarkozy sera présent lors de cet hommage, a indiqué Matignon, en précisant que « tous les anciens présidents de la

«Le 29 octobre un terroriste a volé trois vies au cœur même d’une église», s’est ému le Premier ministre en évoquant une «profanation». Et de souligner, lors de cette cérémonie organisée sur les hauteurs de la ville, à la colline du Château : «Il n’a pas uniquement profané un lieu de culte, il a aussi profané cet esprit d’accueil et d’hospitalité dont la ville de Nice a fait un idéal.»

«L’ennemi, c’est l’islamisme radical»

Pour le chef du gouvernement, «le terrorisme s’en prend à ce que nous sommes, à ce qui fait notre identité, à notre liberté, à notre culture et enfin à nos vies». «L’ennemi, nous le connaissons, non seulement il est identifié, mais il a un nom, c’est l’islamisme radical, une idéologie politique qui défigure la religion musulmane en détournant ses textes, ses dogmes et ses commandements pour imposer sa domination par l’obscurantisme et la haine», a-t-il pointé du doigt, peu après le dernier hommage aux trois victimes du maire LR de la cité azuréenne Christian Estrosi.

De l'Allemagne aux Etats-Unis, le monde indigné par l'attentat de Nice

  De l'Allemagne aux Etats-Unis, le monde indigné par l'attentat de Nice L'attaque au couteau qui a fait trois morts jeudi dans une église de Nice a suscité indignation dans le monde, et de nombreux pays ont exprimé leur solidarité avec la France. © REUTERS/Eric Gaillard La France a reçu des messages de soutien du monde entier après l'attaque au couteau dans la basilique Notre-Dame de Nice qui a coûté la vie à trois personnes. Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit «sous le choc» après cette «attaque barbare», dans un tweet en français. «Le Royaume-Uni est aux côtés de la France pour lutter contre la terreur et l'intolérance», a-t-il écrit.

Paris - Un hommage national sera rendu samedi à Nice , en présence du Premier ministre Jean Castex , aux trois victimes de l'attaque mortelle au couteau dans la basilique Notre-Dame- de -l'Assomption fin octobre, a annoncé Matignon vendredi.

trois victimes de l ' attentat islamiste dans la basilique Notre-Dame- de -l'Assomption, fin octobre. Castex a été le conseiller social de l'ancien chef de l'État, puis son secrétaire général adjoint de Le président avait également adressé un message de compassion pour la ville de Nice , meurtrie une

«Tous les trois ensemble, vous êtes toute la diversité, toute l’humanité du peuple de Nice», a salué le maire de Nice face aux portraits de Nadine Devillers, Vincent Loquès et Simone Barreto Silva, apportés par leurs proches, accompagnés de la Garde républicaine. «Nous devons entrer en résistance», a affirmé Christian Estrosi. Et d’exiger, pour lutter contre le terrorisme : «Nous avons maintenant besoin non pas seulement d’un hommage mais aussi de moyens forts, opérationnels, immédiats pour mettre un terme à cette menace, à ces actes barbares».

Hommage national après l'attentat de Nice : Castex exprime son "émotion" et son "indignation" .
L'hommage national aux trois victimes de l'attentat commis le 29 octobre dans la basilique de Nice a eu lieu samedi. Le Premier ministre Jean Castex a exprimé son "émotion", sa "compassion" et son "indignation".

usr: 1
C'est intéressant!