•   
  •   

France Non, l'analyse des eaux usées ne montre pas que le couvre-feu n'a pas eu d'impact sur les contaminations

19:10  24 novembre  2020
19:10  24 novembre  2020 Source:   liberation.fr

Sydneysiders exhorté à se faire tester après la découverte d'un coronavirus dans les eaux usées

 Sydneysiders exhorté à se faire tester après la découverte d'un coronavirus dans les eaux usées © Fourni par Daily Mail MailOnline logo Des centaines de milliers de Sydneysiders ont été exhortés à se faire tester après la découverte d'un coronavirus dans les eaux usées. NSW Health a émis une alerte pour 30 banlieues du sud-ouest et du nord-ouest de Sydney alors que l'État a enregistré un huitième jour consécutif de zéro cas contracté localement.

Cette hypothèse ne tient donc pas . » « Quid du couvre - feu ? C'est la deuxième hypothèse, parce Sauf que dans certaines métropoles qui pourtant ont échappé au couvre - feu , les contaminations « Enfin [ ] si on s'en réfère à l ' analyse des eaux usées dans lesquelles on détecte le virus très tôt

' Couvre - feu ' n 'est pas un terme juridique, on parle simplement Le taux de propagation du virus peut en être une», analyse le juriste. Ainsi, le couvre - feu installé en mars 2020 à Mais il reste important de pouvoir justifier la raison du couvre - feu , il ne faut pas que ce dernier soit considéré comme une

  Non, l'analyse des eaux usées ne montre pas que le couvre-feu n'a pas eu d'impact sur les contaminations © ERIC GAILLARD

La concentration du génome du Sars-Cov2 dans les eaux usées d'Ile-de-France a commencé à chuter plusieurs jours après la mise en place du couvre-feu, et non dès le 17 octobre comme l'a annoncé LCI.

Question posée le 22/11/2020

Bonjour,

Vous nous interrogez sur un extrait de l’émission 24 heures Pujadas diffusée sur LCI le 18 novembre, et partagée massivement sur les réseaux sociaux. Le présentateur, David Pujadas, évoque «les mystères de la deuxième vague» de Covid-19. Parmi les différents indicateurs permettant de suivre l’évolution de l’épidémie, notre consœur Fanny Weil évoque en plateau les résultats d’analyse des eaux usées, «dans laquelle on détecte le virus très tôt, avant même l’apparition des symptômes» chez les personnes contaminées. Or selon elle, cette analyse montrerait l’amorce d’une baisse de l’épidémie «dès le 17 octobre» en Ile-de-France, premier jour du couvre-feu dans la région, laissant ainsi planer le doute sur l’efficacité d’une telle mesure.

Victoria n'enregistre aucun nouveau cas de coronavirus pendant trois semaines consécutives

 Victoria n'enregistre aucun nouveau cas de coronavirus pendant trois semaines consécutives © Fourni par Daily Mail MailOnline logo Victoria a passé trois semaines sans nouvelle infection à coronavirus et il ne reste qu'un seul cas actif dans l'État. L'État a atteint 22 jours sans nouvelle infection samedi, mais les autorités sanitaires restent préoccupées après que des traces du virus ont été découvertes de manière inattendue dans une installation de traitement des eaux usées de Melbourne.

Ces eaux propres ne sont qu’un exemple des conséquences du coronavirus sur l ’environnement. Pour le cinquième jour consécutif, la Chine n ' a enregistré aucun nouveau cas de contamination au Page non trouvée. Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.

N’oubliez pas les principes de base d’une bonne hygiène. Lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement avec une solution hydroalcoolique ou à l ’ eau et au savon. Cela permet d'éliminer les microbes, y compris les virus qui peuvent être sur vos mains.


Vidéo: De l'urine humaine comme engrais (France 24)

Pour rappel, pendant le premier confinement du printemps, des traces de Sars-CoV-2 rejeté dans les selles des personnes infectées ont été retrouvées dans les eaux usées de Paris. En observant la concentration du virus dans ces eaux usées, les chercheurs avaient compris qu’il était possible de surveiller l’évolution de l’épidémie avec quelques jours d’avance par rapport aux autres indicateurs. Le virus peut en effet être retrouvé dans les selles plusieurs jours avant l’apparition d’éventuels symptômes, et donc avant même les tests de diagnostic réalisés par ces personnes.

Entreprises en Californie Afficher des panneaux `` Ne vous conformez pas '' alors que les résidents disent que le couvre-feu COVID est `` contre tout ce que l'Amérique défend ''

 Entreprises en Californie Afficher des panneaux `` Ne vous conformez pas '' alors que les résidents disent que le couvre-feu COVID est `` contre tout ce que l'Amérique défend '' Certaines entreprises de Californie ont indiqué qu'elles bafoueraient un couvre-feu d'un mois contre les coronavirus que la police a déclaré qu'elle n'appliquerait pas et incitera plutôt les gens à s'y conformer volontairement. © FREDERIC J.BROWN / Getty Images Un serveur livre une commande à un dîner le 17 novembre 2020 à Alhambra, Californie, dans cette image illustrative. Quelque 41 comtés de Californie font face à un couvre-feu d'un mois pour enrayer la pandémie de COVID.

N’imposez pas de mesures draconiennes dès la rentrée, c’est la crise assurée. Attendez jusqu’aux prochaines vacances pour voir comment il s’adapte aux premières semaines de lycée. S’il n ’ a pas de mal à se réveiller, s’il ne somnole pas et s’il ne présente aucun problème d’attention dans la journée

Et elle ne fut pas surprise d'être reçue, mais le bonheur l'inonda quand elle se rendit compte qu'elle était classée première du canton. De joie, elle sautait en chantonnant sur le chemin du village. Subitement elle s'aperçut qu ' il ne pleuvait plus, mais que le grand soleil d'été déclinait à l'horizon.

Dans le courant de l’été, un observatoire «pour surveiller la circulation du Sars-CoV-2 dans les eaux usées» a été mis en place par l’agence Eau de Paris, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et plusieurs universités. Comme nous l’expliquions dans une réponse précédente, ce système, dénommé Obépine (Observatoire épidémiologique dans les eaux usées), s’appuie sur des échantillons prélevés dans quelque 150 stations d’épuration afin d’analyser la dynamique de l’épidémie. Le 17 novembre, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a communiqué sur le sujet, et publié un graphique représentant la courbe de concentration du génome du virus par litre en Ile-de-France, en comparaison avec le nombre cas positifs détectés par les tests PCR.

«Le suivi réalisé depuis le 5 mars dernier, notamment sur les stations d’épuration d’Ile-de-France, a permis à la fois de confirmer le caractère prédictif de cette mesure de génome viral dans les eaux usées – notamment à l’occasion de la seconde vague – et l’intérêt de ce nouvel indicateur pour évaluer l’impact de certaines mesures, comme le premier confinement ou le couvre-feu», peut-on lire.

Emmanuel Macron au JDD : "Il faut de la cohérence, de la clarté, un cap"

  Emmanuel Macron au JDD : Emmanuel ­Macron s'exprimera mardi à 20 heures pour évoquer "un allègement progressif des contraintes". Retour sur quatre mois de réunions et de négociations en coulisses. Cette fois, il ne promettra pas le retour des "jours heureux", comme en avril, à l'annonce du déconfinement. Emmanuel ­Macron, qui s'exprimera mardi à 20 heures, n'emploiera même pas ce dernier mot. Ce dont il parlera, c'est d'"un allègement progressif des contraintes", selon l'Élysée, et des perspectives. À court terme : un desserrement des mesures sur les commerces, probablement dès le week-end prochain, et les lieux de culte.

Non , je ne la lui enverrai pas . Montreras -tu tes photos d. Marie? Est-ce que le рёге a fait a Florence le cadeau au’il а promis? Est-ce que la secretaire vous a donn£ les renseianements aue vous cherchiez? Est-ce que les parents frangais donnent I’araent de poche a leurs enfants?

Et tu n ’ a pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. — Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur… je crois qu’elle m’a apprivoisé… — C’est possible, dit le renard. On voit sur la Terre toutes sortes de choses…

  Non, l'analyse des eaux usées ne montre pas que le couvre-feu n'a pas eu d'impact sur les contaminations

©Obépine, MESRI

Interrogés par CheckNews, Vincent Maréchal, professeur en virologie à la Sorbonne Université et membre d’Obépine, ainsi que Laurent Moulin, responsable recherche et développement à Eau de Paris et membre fondateur du réseau Obépine, réfutent la date du 17 octobre présentée par LCI comme celle à partir de laquelle la concentration de virus a baissé. «Il n’y a pas descente au 17 octobre, ça continue de monter. Le pic a été atteint juste avant le 21 octobre», explique Vincent Moulin. Soit environ 6 jours avant le pic de contaminations détecté par les tests PCR. En considérant que le virus est présent dans les selles quelques jours après la contamination d’une personne, il n’est donc pas incohérent de fixer le pic des contaminations autour du 17 octobre en Ile-de-France, jour d’instauration du couvre-feu.

La baisse notable des contaminations, quant à elle, s’observe dans les eaux usées à partir du «2 novembre en Ile-de-France dans les eaux usées ; elle serait consécutive, dans nos hypothèses, aux départs en congés, au couvre-feu et éventuellement à une prise de conscience de la nécessité de remettre en place les gestes barrières», complète Vincent Maréchal.

Hongrie, Italie, Suède, Allemagne : ces pays européens qui ont du mal à maîtriser la seconde vague de Covid-19 .
Après une hausse importante du nombre de cas en octobre, la France a réussi à inverser la courbe des contaminations. Mais certains pays européens ont davantage de difficultés à contrôler l'épidémie.Une incidence divisée par quatre en un mois. La France est l'un des pays européens à avoir le mieux maitrisé la seconde vague de l'épidémie, après avoir été l'homme malade du continent fin octobre-début novembre. Actuellement le nombre de cas est repassé sous les 10.000 par jour (en moyenne sur les 7 derniers jours) après avoir dépassé les 45.000 cas quotidien au début du mois de novembre.

usr: 16
C'est intéressant!