•   
  •   

France Paris propose d’ouvrir deux nouveaux centres de congrès pour héberger les migrants

01:35  25 novembre  2020
01:35  25 novembre  2020 Source:   msn.com

A Saint-Denis, avec les évacués du camp de migrants de l'Ecluse

  A Saint-Denis, avec les évacués du camp de migrants de l'Ecluse Depuis l'aube ce mardi, les policiers procèdent au démantèlement du camp de migrants qui s'est formé cet été sous une bretelle de l'A1. Des hommes seuls mais aussi des familles espèrent retrouver des conditions de vie plus décentes. Sur la place de l’Ecluse à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), à deux pas de la porte de Paris, les tentes et les habitations de fortune s’entassent depuis un peu plus de trois mois. Plus de 2 000 personnes, dont de © Michael BUNEL Photo Michael Bunel pour Libération

Sur des images filmées par des journalistes de RT France et Sputnik, on le voit notamment être molesté alors qu'il est à terre. Nous diffusons des publicités afin de pouvoir proposer nos services gratuitement à tous les utilisateurs.

Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues à Paris après que des militants et des migrants ont monté un camp sur la place de la République. Le reporter de RT France sur place Charles Baudry a fait état de la présence «d'élus, d’associations et d’avocats» venus soutenir ces migrants .

La mairie de Paris propose à la Préfecture de région d’ouvrir des espaces au parc des Expositions (XVe) et à l’espace Champerret (XVIIe) pour y accueillir les centaines de réfugiés qui erreraient entre la Seine-Saint-Denis et Paris depuis l’évacuation du camp de migrants à Saint-Denis la semaine dernière. © LP/Aurélie Ladet La mairie de Paris propose à la Préfecture de région d’ouvrir des espaces au parc des Expositions (XVe) et à l’espace Champerret (XVIIe) pour y accueillir les centaines de réfugiés qui erreraient entre la Seine-Saint-Denis et Paris depuis l’évacuation du camp de migrants à Saint-Denis la semaine dernière.

Faut-il y voir un nouveau bras de fer entre la mairie de Paris et le gouvernement sur le dossier des migrants? Alors que les deux parties s'étaient longuement affrontées sur la politique d'accueil et les conditions d'évacuations des camps de réfugiés avant les municipales, le ton monte à nouveau sur ce dossier.

La montée des migrants des Canaries met la pression sur le gouvernement espagnol

 La montée des migrants des Canaries met la pression sur le gouvernement espagnol Le gouvernement de gauche espagnol a été critiqué mercredi pour avoir géré une vague d'arrivées de migrants aux îles Canaries qui a dépassé la capacité des autorités locales à les héberger.

« Des centaines de migrants se sont installés lundi soir [23 novembre] place de la République parce qu’en plein froid et en pleine crise sanitaire ils et elles sont à la rue, harcelés constamment par la police sans aucune solution décente d’hébergement»

Des milliers de clandestins économiques débarquent aux îles Canaries pour entrer en Europe. D’habitude, à cette période de l’année, la Grande Canarie accueille davantage de touristes, mais en pleine pandémie, ce sont les migrants qui arrivent par milliers.

Lundi soir, plusieurs adjoints de la maire de Paris étaient présents place de la République pour le rassemblement en soutien aux réfugiés : Anne Souyris (adjointe chargée de la santé), Audrey Pulvar (adjointe chargée de l'agriculture urbaine) mais aussi Ian Brossat (adjoint chargé du logement, de l'hébergement d'urgence et de la protection des réfugiés).

Alors que ce mardi matin, la maire de Paris Anne Hidalgo a dénoncé « un usage de la force disproportionné et brutal » lors de l'évacuation de la place de la Républiqu e lundi, dès la semaine dernière, après l'évacuation d'un camp de migrants à Saint-Denis, son adjoint Ian Brossat avait adressé un courrier à la Préfecture de région pour proposer deux nouveaux sites temporaires d'hébergement pour les réfugiés.

L'Espagne va installer des camps pour 7000 migrants dans les îles Canaries submergées

 L'Espagne va installer des camps pour 7000 migrants dans les îles Canaries submergées Par Borja Suarez © Reuters / BORJA SUAREZ Des migrants sont vus dans un camp militaire, où ils séjournent après avoir été secourus par les gardes-côtes ou ont atteint l'île par leurs propres moyens signifie, à Las Palmas LAS PALMAS, Espagne (Reuters) - Le gouvernement espagnol a promis vendredi de mettre en place des camps et des abris pour 7000 personnes aux îles Canaries, pour gérer une flambée des arrivées de migrants qui a submergé les autorités locales et laissé des milliers de personnes e

publiques des besoins élémentaires des migrants qui se trouvent présents à Calais en ce qui de France – un espace construit par Médecins sans frontières (MSF) pour héberger 1 500 Kurdes. La grande inconnue reste l’engouement des migrants à rejoindre ces CAES, assumés comme des

Lundi 23 novembre dans la soirée, des migrants se sont rassemblés place de la République à Paris . Leur évacuation par les forces de l’ordre avec violence a été dénoncée par Gérald Darmanin qui qualifie les images de "choquantes". Explications.

La Ville refuse de participer à l'évacuation

Cette évacuation, la mairie de Paris avait « refusé d'y participer », précise Ian Brossat. D'ordinaire, les effectifs de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (la future police municipale) sont présents pour accompagner la mise à l'abri des migrants. « Mais cette fois-ci nous n'avions pas assez de garanties de la part de la Préfecture sur le fait que les tentes des migrants ne seraient pas jetées, qu'il y aurait suffisamment de place d'hébergement ouvertes… », indique l'élu parisien. Nombre d'associations d'ailleurs s'étaient émues des conditions dans lesquelles l'opération s'était déroulée. Ce jour-là, selon les décomptes de la Préfecture de région, 3 000 personnes dont 400 familles ont été prises en charge. Mais plusieurs centaines seraient restées à la rue.

Avec les nouvelles normes sanitaires liées au Covid, les centres d'hébergement doivent respecter une jauge de 14 m2 par personne. « De fait, dans les gymnases, les capacités d'accueil ont été réduites à une quarantaine de personnes hébergées », explique Ian Brossat. D'où l'idée de chercher des espaces plus vastes pour y aménager des centres d'hébergement provisoires permettant de respecter les consignes de distanciation sociale et les gestes barrière. La Préfecture de région elle-même a ainsi utilisé un centre des congrès à la Villette (XIXe) pour y accueillir des sans-abri.

Paris : Plusieurs centaines de migrants montent un campement place de la République

  Paris : Plusieurs centaines de migrants montent un campement place de la République Des migrants en errance autour de Paris depuis le démantèlement d’un important camp d’exilés © AFP Plusieurs centaines de migrants montent un campement place de la République à Paris. MOBILISATION - Des migrants en errance autour de Paris depuis le démantèlemen Des centaines et des centaines de tentes installées sur la place de la République.

Plusieurs centaines de migrants , en errance depuis l'évacuation d'un important camp d'exilés la semaine dernière, ont monté lundi un Des photos nues de la maîtresse du roi Rama X, Sineenat 'Koi' Wongvajirapakdi, ont été divulguées selon les révélations du journaliste Andrew MacGregor Marshall.

Plusieurs centaines de migrants , en errance depuis l'évacuation d'un important camp d'exilés la semaine dernière, ont monté lundi un nouveau En moins de deux minutes, environ 500 tentes bleues se sont déployées sous la statue de la République, vite investies par des centaines d'exilés

«Toutes les capacités d'accueil ne doivent pas être concentrées dans le nord-est »

« Toutes les capacités d'accueil ne doivent pas être concentrées dans le nord-est parisien », estime toutefois Ian Brossat qui a donc proposé en fin de semaine dernière que les centaines de migrants qui n'avaient pas été mis à l'abri après l'évacuation du camp de Saint-Denis soient hébergés soit au parc des expositions de la porte de Versailles (XVe) soit à l'espace Champerret dans le XVIIe. Frédérique Hocquard (NDLR : adjoint chargé du tourisme) s'est chargé de négocier avec Viparis, propriétaire des lieux, les conditions d'ouverture de ces sites.

Pour le moment, la Préfecture de région n'a pas répondu à la proposition de la Ville. Lundi soir, dans un communiqué de presse envoyé durant l'évacuation de la place de la République, elle précisait : « Toutes les personnes en besoin d'hébergement sont invitées à se présenter dans les accueils de jour où des orientations vers des solutions d'hébergement adaptées à leur situation sont proposées très régulièrement aux migrants par l'Etat et ses partenaires associatifs ».

Migrants en mer Egée : «Ça a été les deux heures les plus longues de ma vie» .
«Libération» a pu embarquer à bord d’un patrouilleur turc qui récupère des migrants à la dérive. Ces derniers font l'objet d'un refoulement systématique de la part des autorités grecques, avec le concours de l'Union européenne. Le regard vissé sur les flots, les officiers du navire des garde-côtes turcs à bord duquel Libération a pu embarquer au départ de Marmaris, fin octobre, sont à la recherche d’une embarcation en détresse. Le patrouilleurAprès une heure de course folle, le petit groupe est repéré. Le patrouilleur braque un projecteur sur les naufragés : deux petits canots de sauvetage orange, ballottés à quelques mètres de rochers escarpés.

usr: 4
C'est intéressant!