•   
  •   

France Paris: Une enquête ouverte contre trois policiers soupçonnés d'avoir passé à tabac un homme

17:35  26 novembre  2020
17:35  26 novembre  2020 Source:   20minutes.fr

"Sécurité globale" : l'article à lire pour comprendre la proposition de loi

  Ce texte, que les députés examinent jusqu'à vendredi, comporte une multitude de mesures sécuritaires portées par la majorité. Certaines, comme l'encadrement de la diffusion de l'image des policiers et des gendarmes, sont fustigées par les défenseurs des libertés publiques. © Fournis par Franceinfo Un large éventail de mesures, voire un côté fourre-tout. La proposition de loi sur la "sécurité globale" est examinée depuis mardi 17 novembre à l'Assemblée nationale.

Michel, un producteur de musique, a été tabassé par trois policiers samedi dernier à Paris . Sur cette séquence, les trois agents assènent des coups de manière violente à un homme - producteur Mais le parquet de Paris a finalement classé cette enquête et ouvert mardi une nouvelle procédure

La version des trois policiers contredite par plusieurs vidéos. Ça s'est passé samedi à Paris . 15 minutes de coups et d'insultes racistes. Une enquête ouverte par le parquet de Paris . Quelques heures après la publication des vidéos montrant l'agression dont ont été victimes Michel et neuf de

La préfecture de police a demandé la suspension des trois agents après la diffusion d'images édifiantes

Un producteur de musique a été passé à tabac © Loopsider/Capture d'écran Un producteur de musique a été passé à tabac ENQUETE - La préfecture de police a demandé la suspension des trois agents après la diffusion d'images édifiantes

Les images montrent un passage à tabac en règle : trois policiers assénant de multiples coups de poing et de pied à un homme, producteur de musique, qui vient d’arriver dans son entreprise, dans le 17e arrondissement de Paris. Plusieurs minutes d’une rare violence où après avoir tenté de le sortir manu militari dans la rue, les fonctionnaires finissent par jeter une grenade lacrymogène à l’intérieur même du bâtiment. Et ce, alors que la victime ne fait preuve d’aucune agressivité.

Trois policiers suspendus après des insultes racistes et le tabassage d’un producteur de musique

  Trois policiers suspendus après des insultes racistes et le tabassage d’un producteur de musique Une enquête de Loopsider montre le passage à tabac d’un homme par trois policiers le 21 novembre dans le 17e arrondissement de Paris. Les différentes vidéos révèlent quinze minutes de coups et d’insultes racistes.L’enquête détaille minute par minute le déroulé du passage à tabac.

Le parquet de Paris a annoncé, mardi 24 novembre, avoir ouvert deux enquêtes relatives à des faits de "violences", dont sont soupçonnés La première enquête concerne des faits survenus dans le quartier Beaubourg à Paris : un homme vêtu de blanc, encerclé par un groupe de policiers , parvient

parquet de Paris a annoncé, mardi 24 novembre, avoir ouvert deux enquêtes relatives à des faits de "violences", dont sont soupçonnés des policiers sur première enquête concerne des faits survenus dans le quartier Beaubourg à Paris : un homme vêtu de blanc, encerclé par un groupe de policiers

Quelques heures après les révélations du site Loopsider, la préfet de police, Didier Lallement, a annoncé dans un communiqué avoir demandé au directeur général de la police nationale la suspension des trois fonctionnaires. Une demande appuyée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, « je souhaite que la procédure disciplinaire puisse être conduite dans les plus brefs délais », a-t-il écrit sur Twitter.

Une enquête ouverte

L’IGPN, la « police des polices » a été saisi tant sur le plan administratif que judiciaire. Une enquête pour violences par personne dépositaire de l’autorité publique et faux en écriture publique a été ouverte le 24 novembre – les faits remontent au samedi 21 –, a appris 20 Minutes auprès du parquet de Paris. La procédure ouverte contre la victime pour « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique » et « rébellion » a, en revanche, été classée sans suite. Dans leur rapport, les trois policiers avaient en effet indiqué que l’homme avait notamment tenté de leur dérober leurs armes. Des propos totalement contredits par les images de vidéosurveillance de ce studio de musique.

L’IGPN saisie après une nouvelle vidéo montrant un homme tabassé par des policiers

  L’IGPN saisie après une nouvelle vidéo montrant un homme tabassé par des policiers L’IGPN a été saisie par la justice après avoir été informée d’une vidéo montrant trois policiers passant à tabac un producteur de musique à Paris. © Capture d'écran/Loopsider Les violences policières à nouveau mises en lumière par une vidéo. Loopsider révèle ce mardi les images d’un homme passé à tabac samedi dernier par plusieurs policiers, dans le 17ème arrondissement de Paris. D’après le média, Michel, producteur de musique, se trouvait devant son studio lorsqu’il a été pris à partie par des agents, «simplement parce qu’il ne portait pas de masque».

Le parquet de Paris a annoncé mardi 24 novembre avoir ouvert deux enquêtes relatives à des faits de «violences» dont sont soupçonnés des policiers La première enquête concerne des faits qui se sont produits dans le quartier Beaubourg à Paris : un homme vêtu de blanc, encerclé par un groupe

Les trois policiers auraient arrêté le jeune qui leur aurait fait un doigt d'honneur. Au lieu de le conduire au commissariat, ils l' auraient conduit sur un Une incapacité totale de travail de sept jours a été prescrite au jeune. L' enquête en cours devra déterminer la réalité des faits et le rôle de chacun

On y aperçoit le producteur de musique entrer dans le bâtiment et être immédiatement ceinturé par un policier qui tente de l'en faire sortir. Interrogée par Loopsider, la victime suppute que les policiers l'ont suivi car il ne portait pas son masque. Il est alors roué de coups jusqu’à ce que les artistes, au sous-sol du studio, entendent les hurlements et remontent à l’étage. Les policiers sortent, appellent des renforts et tentent à nouveau de rentrer en forçant la porte. Faisant fi de toutes les règles de procédure, ils finissent par envoyer une grenade lacrymogène dans la pièce. Selon le récit des artistes présents, ils ont été traînés dans la rue et frappés alors qu’ils étaient au sol. Emmenés au commissariat, ils seront rapidement relâchés, contrairement au producteur qui sera placé 48 heures en garde à vue.

Tabassage de Michel Zecler : les quatre policiers présentés à la justice .
Dans l'affaire du passage à tabac du producteur noir à Paris, les quatre policiers mis en cause ont été présentés à la justice, dimanche, à la mi-journée. Ils sont visés par une enquête ouverte mardi par le parquet pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" avec la circonstance aggravante de "racisme".Trois jours après l'éclatement de ce scandale et dans un contexte politique tendu pour le gouvernement, le procureur de Paris Rémy Heitz tient à 17h00 une conférence de presse pour annoncer d'éventuelles poursuites contre les quatre policiers.

usr: 4
C'est intéressant!