•   
  •   

France "Des images qui font honte" : Macron dénonce "l'agression inacceptable" de Michel Zecler

15:20  28 novembre  2020
15:20  28 novembre  2020 Source:   lexpress.fr

Flashback - Brigitte Macron face au père d'Emmanuel Macron : une 1ère confrontation tendue

  Flashback - Brigitte Macron face au père d'Emmanuel Macron : une 1ère confrontation tendue Leur idylle est née sur les bancs du lycée : lui était élève, elle professeure. Sûr de ses sentiments, Emmanuel Macron a tenu à présenter Brigitte de manière officielle à ses parents. Mais, comme le soulignait Vanity Fair en 2017, la première rencontre entre la Première dame et son beau-père Jean-Michel a été quelque peu tendue ... La vie d'Emmanuel Macron a connu un tournant durant ses années lycée. En 1993, alors qu'il participait à un atelier théâtre à La Providence, où il était scolarisé, il a fait la connaissance d'une femme dont il est rapidement tombé amoureux et qu'il a épousée par la suite : Brigitte Auzière.

Emmanuel Macron a dénoncé , vendredi 27 novembre, " l ' agression inacceptable " du producteur noir par des policiers. Il a pointé des " images qui nous Devant l'ampleur de la polémique faisant suite à l ' agression du producteur de musique Michel Zecler , le président de la République a décidé de

VIOLENCES POLICIÈRES - Emmanuel Macron a dénoncé vendredi “ l ’ agression inacceptable ” du producteur noir Michel Zecler par des policiers, des “ images qui nous font honte ” et demandé au gouvernement de “lui faire rapidement des propositions” pour “lutter plus efficacement contre toutes

Le président de la République s'est exprimé pour la première fois officiellement sur cette affaire après la publication d'une vidéo montrant des policiers frappant ce producteur de musique.

Emmanuel Macron s'est exprimé pour la première fois officiellement sur l'affaire Michel Zecler. © afp.com/Ludovic MARIN Emmanuel Macron s'est exprimé pour la première fois officiellement sur l'affaire Michel Zecler.

Le président de la République réagit directement à l'agression de Michel Zecler. Emmanuel Macron a été "très choqué" par la vidéo montrant des policiers frappant ce producteur de musique, a indiqué vendredi soir l'Elysée dans une réaction publiée sur les réseaux sociaux, sur Facebook et sur Twitter. Il s'agit de la première réaction officielle du chef de l'Etat sur cette affaire qui déclenche une polémique y compris au sein de sa majorité.

arrêtés après que la caméra ait été battue par un homme noir

 arrêtés après que la caméra ait été battue par un homme noir Des officiers français de vendredi Les autorités françaises ont arrêté vendredi quatre policiers soupçonnés d'avoir battu et abusé racialement un producteur de musique noir à Paris dans une affaire que le président Emmanuel Macron a déclaré «nous faire honte». © Une séquence de caméra de vidéosurveillance montre le producteur Michel Zecler en train d'être battu par des policiers français au ...

Dans une publication Facebook, Emmanuel Macron dénonce l ' agression de Michel Zecler , le producteur de musique à Paris samedi dernier, et réclame "une police "exemplaire". "Elles nous font honte . La France ne doit jamais se résoudre à la violence ou la brutalité, d’où qu’elles viennent.

© Fournis par Le Point Macron . Emmanuel Macron a dénoncé vendredi « l ' agression inacceptable » du producteur noir Michel Zecler par des policiers , des « images qui nous font honte » et demandé au gouvernement de « lui faire rapidement des propositions » pour « lutter plus efficacement contre

"La France ne doit jamais laisser prospérer la haine ou le racisme", a souligné le chef de l'Etat, en demandant "une police exemplaire avec les Français" mais aussi "des Français exemplaires avec les forces de l'ordre". "Ceux qui font appliquer la loi doivent respecter la loi. Je n'accepterai jamais que la violence gratuite de quelques-uns entache le professionnalisme de femmes et d'hommes qui, au quotidien, assurent notre protection avec courage", a-t-il insisté.

LIRE AUSSI>> Coralie Dubost : "L'article 24 est inutile car ses dispositions existent déjà dans le code pénal"

"Je crois en nos libertés dont je suis le garant", a déclaré le chef de l'Etat, évoquant "la liberté d'expression", la "liberté de la presse". "Je n'accepterai jamais que ces libertés puissent être reniées", a-t-il dit, en pleine polémique sur l'article 24 de la loi "Sécurité globale" qui veut sanctionner la diffusion malveillante d'images de policiers en opération. Le président de la République a aussi souligné vouloir défendre la liberté de manifester. "Chaque citoyen doit pouvoir exprimer ses convictions et revendications à l'abri de toute violence et de toute pression", a-t-il affirmé. "La France est un pays d'ordre et de liberté, pas de violence gratuite et d'arbitraire", a poursuivi le Président.

Affaire Michel Zecler : le parquet de Paris demande la mise en examen de quatre policiers

  Affaire Michel Zecler : le parquet de Paris demande la mise en examen de quatre policiers Le parquet de Paris a demandé la mise en examen des trois policiers présents sur la vidéo montrant le passage à tabac du producteur de musique ainsi que celle d’un agent qui aurait lancé une grenade lacrymogène. Le placement en détention provisoire a été demandé pour les trois premiers.Concernant les trois policiers visibles sur la vidéo de l’agression, le parquet a demandé des mises en examen pour « violences volontaires avec incapacité temporaire de travail (ITT) inférieure à huit jours, par personne dépositaire de l’autorité publique, avec arme, en réunion, accompagnées ou suivies d’insultes à caractère raciste ».

Emmanuel Macron a dénoncé vendredi " l ' agression inacceptable " du producteur noir Michel Zecler par des policiers , des " images qui nous font honte " et demandé au gouvernement de "lui faire rapidement des propositions" pour "lutter plus efficacement contre toutes les discriminations".

Emmanuel Macron a déclaré vendredi soir que la violente interpellation d'un producteur de musique noir par des policiers, samedi dernier à Paris, relève d'une. " Les images que nous avons tous vues de l ’ agression de Michel Zecler sont inacceptables .

Darmanin reçu par Macron

Le président de la République a reçu jeudi son ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et lui a demandé de prononcer des sanctions très claires contre les policiers. Après cette rencontre, le ministre a annoncé sur France 2 jeudi soir qu'il demandait la révocation des quatre policiers, en pleine polémique sur le droit de filmer les forces de l'ordre en opération.

A l'Elysée, le directeur de cabinet du président de la République, Patrick Strzoda, a reçu jeudi la défenseure des Droits Claire Hédon, selon un proche de l'exécutif, qui souligne que le chef de l'Etat souhaite l'apaisement.

"Être sanctionné sans faiblesse"

Emmanuel Macron ne s'était pas exprimé jusqu'ici, ni sur les images de policiers qui ont évacué brutalement des migrants place de la République à Paris, ni sur l'article 24 de la loi "Sécurité globale", qui veut sanctionner la diffusion avec intention malveillante d'images de policiers en opération. Il ne veut pas, au nom de la séparation des pouvoirs, s'exprimer sur un texte d'origine parlementaire, relève un cadre de la majorité.

Plusieurs de ses proches se sont en revanche publiquement indignés du passage à tabac du producteur, dont son conseiller politique Stéphane Séjourné, le président de l'Assemblée Richard Ferrand et le président des députés LREM Christophe Castaner, trois membres de son premier cercle. Richard Ferrand a mis en garde contre un "usage" de la force qui "sape le lien de confiance indispensable entre les citoyens et ceux qui nous protègent et doit être sanctionné sans faiblesse". "Il est temps que le préfet de police fasse en sorte que ceux qui font respecter la loi la respectent eux-mêmes", a déclaré le député européen Stéphane Séjourné.

Violences policières: Michel Zecler, discret artisan du rap .
Son visage fait la une, ce qu'il n'a jamais cherché dans la musique: Michel Zecler, roué de coups par des policiers, est décrit dans le milieu du rap comme un producteur posé, travailleur de l'ombre. Michel Zecler se fait d'ailleurs rare en interview.Trouver trace de lui - avant les images devenues virales de son passage à tabac dans l'entrée de son studio d'enregistrement parisien du XVIIe arrondissement - relève du défi.

usr: 4
C'est intéressant!