•   
  •   

France Seine Saint Denis : nouvelle mise en examen de Sofiane Hambli pour trafic de drogue

21:10  28 novembre  2020
21:10  28 novembre  2020 Source:   msn.com

Une vidéo d'errance forcée d'exilés près de Paris suscite une vive émotion

  Une vidéo d'errance forcée d'exilés près de Paris suscite une vive émotion Environ 300 à 400 migrants ont été forcés de marcher dans les rues d'Aubervilliers, Saint-Ouen et Saint-Denis, près de Paris dans la nuit de mercredi à jeudi. Selon les associations et les journalistes sur place, la police aurait délogé ces exilés pour qu'ils ne puissent pas s'installer pour dormir. La préfecture de police de Paris n'a pas souhaité réagir.Ils étaient 300 à 400 dans cette errance, parmi le millier de personnes qui n'a pas bénéficié de l'opération de mise à l'abri menée mardi dans la foulée du démantèlement du campement de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, a raconté à l'AFP Yann Manzi, fondateur de l'association Utopia56 qui accompagnait ces exilés et que l'on distingue sur la vidéo.

En octobre 2002 il est à nouveau mis en examen pour trafic de haschich depuis sa cellule du centre de détention de Saint -Mihiel (Meuse)[5]. La drogue serait remontée vers la France par go fast pour le compte de Sofiane Hambli , dont une partie des voitures auraient été interceptées par la douane[17].

L'arrondissement de Saint - Denis assure la représentation territoriale de l’État sur les 9 communes suivantes : Aubervilliers, La Courneuve, Epinay-sur-Seine, Ile- Saint - Denis , Pierrefitte-sur- Seine , Saint - Denis , Saint -Ouen, Stains et Villetaneuve.

Sofiane Hambli avait été interpellé mardi à Bordeaux. © DR. Sofiane Hambli avait été interpellé mardi à Bordeaux.

L'un des plus gros trafiquants de drogue français, Sofiane Hambli, a été mis en examen, ce samedi à Bobigny (Seine-Saint-Denis), des chefs de « tentative d'importation de stupéfiants et d'association de malfaiteurs afin de commettre un délit puni de 10 ans d'emprisonnement en état de récidive légale ». Il a été placé en détention dans l'après-midi dans l'attente de son passage mardi devant le juge des libertés et de la détention.

Cet homme originaire de Mulhouse, âgé de 45 ans, est connu pour être le personnage clé dans l'enquête sur les pratiques controversées de l'Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) aujourd'hui rebaptisé OFAST (office anti-stupéfiant). Il a été interpellé mardi soir dans une rue de Bordeaux (Gironde), par les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la direction régionale de la police judiciaire de Paris dans le cadre d'un projet d'importation de cannabis qui aurait bien pu lui coûter la vie. Selon nos informations, il n'aurait pas reconnu sa participation dans cette affaire durant sa garde à vue.

Toulouse : Le plus gros trafiquant de drogues écope de 14 ans de prison

  Toulouse : Le plus gros trafiquant de drogues écope de 14 ans de prison Le tribunal correctionnel de Toulouse jugeait jeudi Hamza Abbou, considéré comme le plus important dealer de stupéfiants avec un point de deal du Mirail © M.Libert / 20 Minutes Illustration de la justicLe sort de ces jeunes est entre les mains de la justice (illustration).

Les services de l'État en Seine - Saint - Denis . Permis de conduire. Mise à jour le 05/08/2020. I - mes démarches accessibles et que votre permis n'a pas été récupéré par vos soins, il convient de formuler une nouvelle demande sur le site Internet de l'ANTS. formation (AM-A-B96, levée du code restrictif 78) et d’inscrire les usagers qui le souhaitent pour passer l’ examen du permis de conduire

Sujet : Seine - Saint - Denis : nouvelle fusillade à Saint -Ouen, deux personnes grièvement blessées. Trois semaines après la mort de Sofiane Mjaiber et Tidiane Bagayoko, tués par balles à Saint -Ouen ( Seine - Saint - Denis ) dans la nuit du 14 au 15 septembre dans un probable règlement de comptes liés

Quatre tonnes de résine de cannabis pour rembourser un emprunt

Le quadragénaire est soupçonné d'avoir floué un complice dans le cadre d'une transaction portant sur l'acheminement de quatre tonnes de résine de cannabis entre le Maroc et la Seine-Saint-Denis. Selon, les éléments recueillis lors de l'enquête, cette opération concernait une somme de 2,4 millions d'euros. Mais le trafiquant international aurait empoché l'argent sans livrer le produit à son complice francilien qui envisageait de se venger.

Le 10 novembre, les enquêteurs de la brigade des stupéfiants ont arrêté à leur domicile ce fameux complice, gérant d'un garage à Sevran (Seine-Saint-Denis), âgé de 30 ans, et sa maîtresse. Le couple a été placé en garde à vue au siège de la PJ à Paris. Durant ses auditions, le suspect a reconnu qu'il était bien en relation d'affaires avec Sofiane Hambli mais dans le cadre d'un hypothétique investissement immobilier qui aurait échoué. Son associé, ne pouvant pas le rembourser, lui aurait proposé ces quatre tonnes de résine en échange.

Pour mémoire, le 17 octobre 2015, les agents des douanes avaient opéré une saisie de sept tonnes de cannabis dans trois camionnettes garées sur le boulevard Exelmans à Paris (XVI e). L'enquête révèlera que Sofiane Hambli était derrière cette impressionnante importation de drogue et la poursuite des investigations a démontré que le trafiquant opérait pour le compte de l'Office. Après trente mois de détention, dans ce dossier, le baron de la drogue était sorti de prison en octobre 2018, avant d'être réincarcéré un mois plus tard alors qu'il s'était rendu en Espagne en violation de son contrôle judiciaire. Il a été libéré durant l'été 2019 contre une caution de 150 000 euros.

Ile-de-France. Soupçonné d'avoir blanchi plus de 700 000 € pour des trafiquants de drogue .
Un homme soupçonné de blanchir de l'argent pour des trafiquants de drogue a été interpellé fin novembre et mis en examen à Meaux (Seine-et-Marne). Depuis plusieurs mois, il aurait écumé les bureaux de change des beaux quartiers de Paris et les enquêteurs le soupçonnaient de stocker les gains de plusieurs dealers. Il a été placé en détention provisoire. Un homme de 34 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire fin novembre à Meaux (Seine-et-Marne). Il est soupçonné d'avoir, depuis plusieurs mois, blanchi des centaines de milliers d'euros pour le compte de trafiquants de drogue en région parisienne, rapporte Le Parisien.

usr: 6
C'est intéressant!