•   
  •   

France Cinq questions toujours en suspens sur la campagne de vaccination

19:35  30 novembre  2020
19:35  30 novembre  2020 Source:   nouvelobs.com

Covid-19 : grâce à une stratégie bien anticipée, l'Allemagne déjà prête à vacciner

  Covid-19 : grâce à une stratégie bien anticipée, l'Allemagne déjà prête à vacciner Face à l'arrivée imminente des premiers vaccins contre le Covid-19, l'Allemagne a déjà mis en place sa stratégie de vaccination. Des centres sont déjà installés, les seringues et aiguilles sont commandées et pour certaines, déjà arrivées. Une anticipation telle que 93% des Allemands approuvent le plan de vaccination des autorités. Très organisée, l'Allemagne, déjà dotée d'un plan complet de vaccination, n'attend plus que le vaccin. Alors que les laboratoires BioNTech et Pfizer viennent de déposer officiellement une demande d'autorisation pour leur vaccin, ils pourraient l'obtenir dans les prochaines semaines.

Ces enfants ont été vaccinés à l’insu de leurs parents. Si cela est vrai, alors une fois de plus la Fondation Gates a été liée à des initiatives de vaccination de masse en utilisant des vaccins non testés, pratiquant des vaccinations dangereuses.

Campagne de vaccination au Kenya le 13 septembre 2019. Brian ongoro/afp. Des ingénieurs du Massachusetts Institute of technology (MIT) ont Après avoir été appliquées sur la peau pendant deux minutes, les microaiguilles se dissolvent et laissent sous la peau les petits points, répartis par

  Cinq questions toujours en suspens sur la campagne de vaccination © Copyright 2020, L'Obs

La Haute Autorité de Santé (HAS) a détaillé ce lundi 30 novembre ses recommandations concernant les personnes prioritaires pour la vaccination contre le Covid-19. L’instance conseille de vacciner d’abord les personnes les plus vulnérables et celles qui s’en occupent, notamment au sein des Ehpad.

Si ces indications étaient attendues, des questions persistent sur les modalités de cette campagne de vaccination qui devrait démarrer dès le début de l’année 2021.

Où se fera-t-on vacciner ?

Pour l’heure, les lieux où les vaccinations seront possibles n’ont pas encore été déterminés avec précision. Lors de son allocution, Emmanuel Macron a indiqué que « les autorités sanitaires avec l’Etat, les collectivités locales, définiront les modalités pratiques du déploiement des vaccins avec les hôpitaux, les maisons de retraite et l’ensemble des médecins de ville », sans plus de détails.

Le vaccin COVID-19 sera-t-il obligatoire pour les enfants?

 Le vaccin COVID-19 sera-t-il obligatoire pour les enfants? Un vaccin efficace sera crucial dans la lutte contre le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19 . Avec l’aide de l’opération Warp Speed ​​de la Maison Blanche, plusieurs fabricants ont mené des essais cliniques sur des candidats vaccins. Les experts espèrent que l'on recevra l'approbation pour une utilisation publique par la Food and Drug Administration (FDA) au milieu de 2021.

"Nous allons organiser une campagne de vaccination rapide et massive au plus près des personnes. Une fois la première salve de vaccinations effectuée début janvier 2021, le gouvernement envisagerait ensuite d'organiser une campagne Les cinq infos à retenir du week-end.

Cinq questions pour c… Apple : voici une idée du prix de revient de… En attendant sa réouverture… Le gouvernement a tiré les leçons du fiasco de la vaccination en grands centres de 2009. Il sait qu'il ne peut pas faire sans nous ; que s'il ne s'appuie pas sur les professionnels de ville

Calendrier, collectif citoyen… Ce que l’on sait de la campagne de vaccination « massive » du gouvernement

Dans un document daté du 9 novembre concernant la stratégie vaccinale contre le Covid-19, la HAS recommande « de permettre de vacciner au plus près de la population ciblée par les recommandations qui devrait pouvoir choisir, autant que possible, son lieu de vaccination et son vaccinateur ».

« La campagne de vaccination devra reposer au maximum sur les capacités de vaccination existantes, que ce soit dans le secteur libéral et/ou dans d’autres lieux habituels de vaccination, en particulier dans les Ehpad. »

Qui pourra vacciner ?

La liste des professionnels qui seront autorisés à vacciner n’est pas encore connue. La HAS conseille de mobiliser les médecins généralistes et les sages-femmes. Elle préconise également de permettre à plus de professionnels de pouvoir vacciner en mobilisant également les infirmiers et pharmaciens. « En l’état actuel, ni les pharmaciens ni les infirmiers ne pourraient prescrire une vaccination contre le Covid-19. »

Vaccins anti-Covid : à quoi ressemblera la consultation citoyenne ?

  Vaccins anti-Covid : à quoi ressemblera la consultation citoyenne ? Les futures campagnes de vaccination soulèvent déjà de nombreuses interrogations éthiques, scientifiques et démocratiques. D'après Emmanuel Macron, le public participera à la réflexion. Les premiers vaccins anti-Covid pourraient être inoculés dès la fin de l’année, a estimé Emmanuel Macron dans son allocution télévisée de mardi soir : «Nous commencerons vraisemblablement, dès fin décembre-début janvier […], par vacciner les personnes les plus fragiles et donc les plus âgées.» Puis il faudra quelques mois pour constituer des stocks suffisants, et la France sera prête au printemps pour «la vaccination du plus grand nombre».

La vaccination prend ses racines au moyen âge en Chine. Aujourd’hui, les techniques de création de vaccins font appel au génie génétique. En outre, concernant le contexte actuel, les infirmiers auront un rôle important dans la campagne de vaccination qui s’annonce concernant la grippe A. Ils feront

Selon « Le Journal du dimanche », 1,5 million de Français pourraient être vaccinés durant le mois de janvier à travers deux injections. Enfin, la troisième phase de la campagne , identifiée pour prendre place entre le printemps et l'été prochain, devrait cette fois avoir la forme d'une campagne de masse.

Faut-il rendre le vaccin contre le Covid obligatoire ?

Plusieurs médecins libéraux ont plaidé pour organiser localement la vaccination en lien avec les collectivités locales et ont appelé à s’appuyer sur les pharmaciens, médecins et infirmiers.

Sera-t-il possible de choisir son vaccin ?


Vidéo: Vaccin contre le Covid-19 : beaucoup de Français traditionnellement septiques (France 24)

Aucune indication n’a été donnée au sujet du choix du vaccin. Sur cette question, Daniel Floret, vice-président de la commission technique de vaccination de la HAS, est néanmoins apparu réticent face à cette option comme l’ont rapporté nos confrères de « Ouest-France ».

« Dans l’idéal, on pourrait penser en effet que ce serait bien que les gens puissent choisir leur vaccin. Mais je suis quand même un peu dubitatif sur la capacité du public à choisir le vaccin. C’est une décision qui relève du médecin […]. Dire que les personnes pourront choisir leur vaccin, ça me semble quand même un peu utopique. »

Il est par ailleurs possible qu’un type de vaccin puisse être recommandé en fonction de l’âge de la personne. Jean-Daniel Lelièvre, chef du service d’immunologie clinique du CHU Henri-Mondor à Créteil, est allé dans ce sens auprès du « Parisien ».

Covid-19. Six questions sur la campagne de vaccination prévue dans un mois en France

  Covid-19. Six questions sur la campagne de vaccination prévue dans un mois en France Après les annonces d’Emmanuel Macron mardi, place à l’explication de texte de Jean Castex ce jeudi. Mais le Premier ministre et le ministre de la Santé Olivier Véran ont repoussé à plus tard le sujet central de la campagne de vaccination « massive » qui devrait commencer dans un mois en France. Faisons le point sur cet enjeu crucial pour l’exécutif. Emmanuel Macron a esquissé mardi la stratégie du gouvernement pour vacciner la population contre le Covid-19, nouveau test majeur pour l’exécutif après les ratés sur les masques et les dépistages.

Lisez le texte et pour chaque question choisissez la bonne réponse.

Cinq questions pour… Et, avec cette campagne de vaccination précoce, l'empire du Milieu dispose, en plus des 60 000 volontaires enrôlés dans la phase 3, d'un retour d'expérience massif, qui peut à terme lui donner un avantage concurrentiel.

Obliger les Français à se vacciner contre le Covid ? « Ça pourrait avoir un effet désastreux »

« On pourrait imaginer l’usage de vaccins différents selon les âges. Il va donc falloir regarder dans les différents essais cliniques s’il existe des résultats très précis selon les tranches d’âge », a-t-il précisé, indiquant qu’il existe une diminution de l’efficacité des vaccins chez les personnes âgées. Dans sa note, la HAS évoque brièvement l’hypothèse d’une « indication des vaccins qui pourra être différente selon les populations ».

Où et comment seront transportés et stockés les vaccins ?

Défi de cette campagne, la logistique pour acheminer et conserver les vaccins. « Le choix des lieux de vaccination devra également tenir compte des conditions de stockage et de conservation de vaccins », a noté la Haute autorité de santé.

Certains vaccins, notamment celui de Pfizer et BioNTech, doivent être conservés à très basse température, soit -80 °C, ce qui génère des difficultés logistiques dans sa conservation et son transport. De même, pour le vaccin développé par Moderna dont la durée de conservation peut atteindre six mois seulement si la température est maintenue à -20 °C.

L'ancien aéroport de Berlin prend une nouvelle vie en tant que centre de vaccination

 L'ancien aéroport de Berlin prend une nouvelle vie en tant que centre de vaccination Un grand panneau "Bienvenue" est toujours suspendu à l'extérieur de l'aéroport Tegel de Berlin, qui a fermé définitivement en novembre. © Tobias SCHWARZ L'aéroport Tegel de Berlin fermé pour de bon en novembre Mais des milliers de personnes devraient bientôt recommencer à franchir ses portes chaque jour, une fois que son terminal C aura été réaménagé en centre de vaccination contre le nouveau coronavirus depuis le milieu. Décembre.

Les vaccins contre le Covid-19, miracles ou mirages ?

Comme l’a rapporté l’AFP, Froilabo, le seul fournisseur en France apte à produire des congélateurs pour stocker ces vaccins, n’a pas encore reçu d’indications.

« Chez nous, ça consulte. Les autres Européens sont beaucoup plus concrets. La prise de décision y est plus rapide », relève le directeur général de la société Christophe Roux. « Nous n’avons pas encore reçu de commandes spécifiques » de France, ajoute-t-il.

La campagne peut-elle être efficace en dépit des réticences ?

Le gouvernement a écarté le caractère obligatoire de la vaccination contre le Covid-19. Cependant, la défiance des Français à l’égard des vaccins peut engendrer des difficultés dans l’efficacité de la campagne. Selon un sondage, plus d’un Français sur deux ont déclaré qu’ils ne se feraient pas vacciner.

Pour promouvoir la vaccination, la HAS appelle à « respecter un principe de transparence pour favoriser la confiance ». Elle insiste notamment sur la transparence ayant trait à l’efficacité, la sécurité des vaccins et les potentiels effets indésirables ou motifs de rejet.

Pascal Canfin sur le vaccin anti-Covid : « Il faut une transparence dans les accords avec les labos »

« La perception que des critères financiers ou de pouvoir puissent jouer sur l’obtention de vaccins dans un contexte de pénurie serait désastreuse », indique la HAS. Pour que « l’allocation des vaccins se fasse de manière équitable entre les citoyens », elle enjoint à communiquer sur la stratégie de priorisation des personnes en fonction de leur vulnérabilité.

Emmanuel Macron a par ailleurs assuré qu’un collectif de citoyens serait mis en place pour associer davantage la population dans cette campagne.

Coronavirus : Les quatre informations clés sur la campagne de vaccination en France .
Ce jeudi, Jean Castex et plusieurs de ses ministres ont annoncé les différentes phases et les conditions pratiques de la campagne de vaccination © BENOIT TESSIER / POOL / AFP Le Premier ministre, Jean Castex, décrit la stratégie vaccinale pour lutter contre le Covid-19, lors d’une conférence de presse à Paris, le 3 décembre 2020.

usr: 3
C'est intéressant!