•   
  •   

France Constitution : Philippe confirme l'article «spécifique» pour la Corse

09:21  13 mars  2018
09:21  13 mars  2018 Source:   liberation.fr

Réforme constitutionnelle : la voie du référendum «complètement ouverte»

  Réforme constitutionnelle : la voie du référendum «complètement ouverte» LE SCAN POLITIQUE - Le Journal du Dimanche révèle les dernières pistes du gouvernement pour réformer le fonctionnement du Parlement. © IAN LANGSDON/AFP Emmanuel Macron semble déterminé à outrepasser les lignes rouges dessinées par Gérard Larcher. Emmanuel Macron convoquera-t-il les Français à leur premier référendum depuis 2005? Selon les informations du Journal du Dimanche, le gouvernement est prêt à présenter sa copie sur la réforme constitutionnelle aux groupes parlementaires mardi.

Le Premier ministre l'a annoncé aux leaders nationalistes, reçus lundi soir à Matignon. Mais n'a pas donné plus de détail sur le contenu de la réforme. Constitution : Philippe confirme l ' article « spécifique » pour la Corse .

Le Premier ministre l'a annoncé aux leaders nationalistes, reçus lundi soir à Matignon. Mais n'a pas donné plus de détail sur le contenu de la réforme.

Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni lors de leur arrivée à Matignon le 12 mars. © Albert Facelly Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni lors de leur arrivée à Matignon le 12 mars.

Le Premier ministre l'a annoncé aux leaders nationalistes, reçus lundi soir à Matignon. Mais n'a pas donné plus de détail sur le contenu de la réforme.

La Corse dans la Constitution, c’est oui : Emmanuel Macron l’avait promis aux élus nationalistes début février, Edouard Philippe le leur a confirmé lundi soir à Matignon, ajoutant que l’île ferait bien l’objet d’un article spécifique. Mais renvoyant les détails à plus tard, ainsi que l’a annoncé le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni. 

Retraites agricoles : le «coup de force» du gouvernement pour torpiller une proposition de loi au Sénat

  Retraites agricoles : le «coup de force» du gouvernement pour torpiller une proposition de loi au Sénat Le texte, pourtant consensuel, a été bloqué au dernier moment par un amendement du gouvernement, à la grande colère des élus de gauche. «Un coup de force» du gouvernement, un «oukase inadmissible». Sur tous les bancs, les sénateurs se sont étranglés mercredi en découvrant le tour de passe-passe imaginé par l’exécutif pour torpiller une proposition de loi communiste, pourtant très consensuelle, visant à revaloriser les retraites agricoles. Le texte, qui devait être examiné mercredi soir, faisait pourtant l’unanimité, depuis les communistes qui le portaient jusqu'à la droite, majoritaire au Sénat. Déjà voté en 2016 à l’Assemblée – sous la«Un coup de force» du gouvernement, un «oukase inadmissible».

Selon Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, président de l’exécutif et de l’Assemblée de l’île qui ont été reçus à Matignon, lundi 12 mars, Edouard Philippe leur a confirmé que la Corse serait mentionnée dans « un article spécifique » de la Constitution .

Edouard Philippe a seulement confirmé , lundi 12 mars,que la Corse serait mentionnée dans "un article spécifique " de la Constitution , selon l'exécutif corse reçu à Matignon.

Selon le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, «cet article spécifique ne sera pas l’article 72 avec un alinéa concernant la Corse mais un véritable article distinct». L’article 72 fixe le régime général des collectivités métropolitaines, auxquelles il devrait, après la réforme, conférer de plus grandes capacités de différenciation. Pour le reste, «la position du gouvernement reste pour l’instant largement inconnue», a regretté Gilles Simeoni, à l’issue des deux heures de réunion. Les élus ignorent notamment si la réforme déléguera de nouvelles compétences à la collectivité de Corse, une évolution à laquelle la ministre Jacqueline Gourault, en charge du dossier, avait semblé favorable. 

Le lapsus gênant du Premier ministre au Stade de France (vidéo)

  Le lapsus gênant du Premier ministre au Stade de France (vidéo) Édouard Philippe voulait dire "susciter des grands champions" et non "sucer"…"Et parce que la France est une nation qui veut continuer à sucer de grands…" Édouard Philippe a commis un lapsus explicite samedi lors du lancement de l'organisation de la Coupe du monde de rugby 2023, avant que le XV de France ne fasse chuter l'Angleterre, au SdF (22-16, quatrième journée du Tournoi des Six Nations).

À l'issue d'une rencontre entre les élus nationalistes et la ministre Jacqueline Gourault, il a été conclu qu'un article spécifique consacré à la Corse serait inscrit dans la Constitution . 11H39 Edouard Philippe confirme la création d'un parquet national

D'après le juriste, il y a enfin un souci lié à la Constitution elle -même. «Si le gouvernement décide de créer un article spécifique pour la Corse , il aura probablement remporté le bras de fer d'un point de vue tactique, politique.

Cette mention dans la loi fondamentale était l’une des rares concessions d’Emmanuel Macron aux nationalistes corses, pourtant forts d’une large victoire aux élections territoriales de décembre 2017. Lors de sa récente visite sur l’île, avec une sévérité remarquée, le chef de l’Etat avait multiplié les fins de non-recevoir, notamment sur la coofficialité de la langue corse ou la création d’un «statut de résident» conditionnant l’achat d’un bien immobilier. Lâchant du lest sur la question constitutionnelle, Emmanuel Macron l’avait cependant jugée secondaire par rapport aux enjeux économiques et sociaux. 

Lundi soir, conformément à cette ligne, Edouard Philippe a consacré une bonne partie de l’entretien à «l’amélioration de la vie quotidienne des Corses», ainsi que l’avait annoncé son entourage. Selon Matignon, le Premier ministre a également demandé «à plusieurs membres du gouvernement de se rendre en Corse d’ici la fin du premier semestre» pour travailler sur «les dossiers structurants», notamment la santé.

Coupe de France : Philippe Katerine prépare un clip pour soutenir Les Herbiers .
LE SCAN SPORT - Les supporters ont été mis à contribution par le chanteur vendéen lors du tournage mardi. © Afterdepth - Alexandre Fumeron/alexandre fumeron / panoramic Philippe Katerine. Un clip déjanté pour une rencontre qui devrait mobiliser une grande partie de la Vendée. Originaire de la région, Philippe Katerine va sortir un clip pour Les Herbiers, club amateur qui affrontera Chambly en demi-finale de la Coupe de France le 17 avril prochain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!