•   
  •   

France Delfraissy plaide pour un reconfinement face aux variants

23:20  24 janvier  2021
23:20  24 janvier  2021 Source:   nouvelobs.com

Covid-19 : "Il faut freiner au maximum la progression du variant britannique"

  Covid-19 : INTERVIEW - Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l'Université de Montpellier, revient sur les caractéristiques et la circulation du variant britannique en France. Le variant B.1.1.7 du coronavirus SARS-CoV-2, dit variant britannique et précédemment désigné par VUI202012/01 (pour Variant Under Investigation - variant en cours d'investigation), est sous haute surveillance.

Pour faire face aux variants du coronavirus qui «changent complètement la donne» sanitaire en France, «il faudra probablement aller vers un Le Pr Delfraissy a annoncé que l'enquête «flash» destinée à mesurer la circulation des variants parmi les cas positifs détectés, et qui en avait trouvé

«L’impact du variant anglais dans les tests va compter. Et on sait que ça peut évoluer très vite, fait savoir un proche du chef du gouvernement. Gérard Larcher: « Un reconfinement total aurait des conséquences humaines très fortes». Couvre-feu ou confinement: quels arguments pour un choix

  Delfraissy plaide pour un reconfinement face aux variants © Copyright 2020, L'Obs

« Il faudra probablement aller vers un confinement » dont les conditions relèvent d’une « décision politique », pour faire face aux variants du coronavirus qui « changent complètement la donne » sanitaire en France, a déclaré dimanche le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy.

« Il y a urgence », a martelé le médecin : « Plus on prend une décision rapide, plus elle est efficace et peut être de durée limitée. On est dans une semaine un peu critique », a-t-il ajouté.

« On est le pays d’Europe actuellement, avec l’Italie, dans la meilleure situation sanitaire », a-t-il relevé. Mais « c’est une fausse sécurité, la situation ne va pas pouvoir perdurer » à cause des variants qui se répandent, a-t-il poursuivi.

Menace d'un reconfinement en France, 2 millions de morts dans le monde...le point sur le coronavirus

  Menace d'un reconfinement en France, 2 millions de morts dans le monde...le point sur le coronavirus Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde. © REUTERS/Gleb Garanich/File Photo Video La situation en FranceLe spectre d'un troisième reconfinement plane toujours sur la France face aux nouveaux variants plus contagieux du virus, alors que l'exécutif a défendu jeudi sa campagne de vaccination très décriée, et cherché à adoucir un peu le sort des étudiants.

Jean-François Delfraissy : " Le variant sud-africain semble provoquer une diminution de l'efficacité du vaccin S'il n'est pas suffisant, un reconfinement pourrait être décidé lors d'un nouveau conseil de "Il faut que le couvre-feu fonctionne, qu'on parvienne à tenir bon face au variant et à gagner du temps.

RECONFINEMENT . Le troisième confinement pourrait arriver très rapidement. Il faut que le couvre-feu fonctionne, qu'on parvienne à tenir bon face au variant et à gagner du temps." Faut-il un reconfinement dès la fin du mois de janvier 2021 ? "Il vaut mieux prévenir une crise que de la gérer"

« On n’attendra pas le mois de mars pour agir. » Nouveau confinement en vue, le cap du million de vaccinés est franchi

« Alors qu’on est dans une situation apparemment relativement stable, si nous continuons sans rien faire de plus, nous allons nous retrouver dans une situation extrêmement difficile, comme les autres pays (européens), dès la mi-mars », a-t-il prévenu.

Le passeport vaccinal est-il une idée juste ?

Delfraissy ne pense pas que tous les Français seront vaccinés à la fin de l’été

Dans ce contexte, le confinement doit-il être strict comme au printemps 2020, ou doit-on permettre de laisser par exemple les écoles ouvertes comme en novembre ? « C’est une décision éminemment politique », a renvoyé le président du Conseil scientifique, qui guide les choix de l’exécutif.

Coronavirus : la vie normale, c'est pour quand?

  Coronavirus : la vie normale, c'est pour quand? La vaccination progressive et l'arrivée des beaux jours devraient permettre de desserrer l'étau d'ici quelques mois.La question obsède, la réponse est redoutée. Quand ce jour sans fin va-t‑il s'achever? L'horizon devrait s'éclaircir lorsqu'une part suffisante de la population sera protégée contre le virus, que ce soit grâce à la vaccination, aux anticorps ou à l'immunité croisée acquise via de précédents pathogènes. La semaine dernière, l'OMS a refroidi l'optimisme suscité par les vaccins : le monde n'atteindra pas l'immunité collective en 2021.

Quelles sont les nouvelles recommandations face aux variants ? Après une recommandation du Haut conseil de la santé publique Dans l’immédiat, Arnaud Fontanet appelle aussi à accélérer la cadence des enquêtes mesurant la propagation des variants .

"Le reconfinement apparaît vraiment irrémédiable. Masques en tissu faits maison : l'exécutif plaide pour une interdiction en entreprise. Malgré un éventuel reconfinement à venir, en raison de l'explosion des variants , le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer souhaite garder les écoles

Il a avancé l’idée de regrouper ou d’allonger les vacances scolaires de février pour « se retrouver dans des meilleurs conditions pour début mars pour rouvrir les écoles ». A plus long terme, il a plaidé pour « l’auto-confinement volontaire des personnes à risques ».

Jean-Michel Blanquer veut « éviter » une fermeture des écoles en cas de nouveau confinement

Revenant sur les projections de vaccination, Jean-François Delfraissy « ne partage pas » la conviction du gouvernement que l’ensemble de la population pourrait être vaccinée d’ici l’été.

« La capacité vaccinale est limitée », a-t-il déclaré, parce que « l’industrie pharmaceutique (ne parvient pas) à fournir de façon massive » les doses de vaccin. « De février à fin avril (...), on a une course entre arrivée du variant et vaccination », a-t-il synthétisé.

Enfin il a estimé que « l’arrivée des nouveaux variants, c’est l’équivalent d’une deuxième pandémie ».

Covid-19: Olivier Véran craint "une vague plus forte" .
"On estime être passé de quelque 500 patients environ par jour atteints de ces variants au début du mois de janvier, à plus de 2.000 patients par jour" actuellement, a exposé le ministre Olivier Véran lors d'un point presse, alors que l'exécutif s'apprête dans les jours qui viennent à renforcer les restrictions sanitaires. Le nombre de cas de variants du coronavirus est passé de 500 par jour au début du mois de janvier à 2.000 aujourd'hui, a déclaré jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran, qui craint une vague épidémique "plus forte encore que les précédentes".

usr: 0
C'est intéressant!