•   
  •   

France Coronavirus : Le gouvernement veut prendre son temps avant un éventuel confinement

17:00  26 janvier  2021
17:00  26 janvier  2021 Source:   20minutes.fr

Soucis scolaires, trop d’écrans, troubles du sommeil… Les enfants des milieux défavorisés ont davantage souffert lors du confinement

  Soucis scolaires, trop d’écrans, troubles du sommeil… Les enfants des milieux défavorisés ont davantage souffert lors du confinement Une étude de l’Ined parue ce jeudi a décortiqué le quotidien des enfants de 8-9 ans pendant le premier confinement, au printemps 2020 © Pixabay Les enfants des classes sociales plus défavorisées ont passé plus de temps devant les écrans pendant le confinement. FAMILLES - Une étude de l’Ined parue ce jeudi a décortiqué le quotidien des enfants de 8-9 ans pendant le premier Moins d’interactions sociales, moins d’école, moins de loisirs… Les enfants ont payé un lourd tribut lors du premier confinement.

Jusqu’ici jamais prises en temps de paix, elles entendent répondre à une inédite situation de «guerre sanitaire» : lundi soir, après la prise de parole du président Emmanuel Macron, Christophe Castaner a À lire aussi : Coronavirus : « Le confinement est une étape indispensable pour réduire l’épidémie».

Très proche de sa communauté, Elsa Esnoult partage régulièrement des photos sur son compte Instagram. Découvrez ses meilleurs clichés ! Dans une interview diffusée dimanche, Deborah Birx, l'ancienne coordinatrice de la réponse au coronavirus du gouvernement Trump, a affirmé que le

L’Elysée veut d’attendre quelques jours pour mesurer pleinement l’effet du couvre-feu à 18 heures sur tout le territoire national

Jean Castex et une partie du gouvernement à la sortie du palais de l'Elysée. © Jacques Witt/SIPA Jean Castex et une partie du gouvernement à la sortie du palais de l'Elysée. EPIDEMIE - L’Elysée veut d’attendre quelques jours pour mesurer pleinement l’effet du couvre-feu à 18 heures sur tout le territoire national

Le confinement ne sera pas mis en place dans les jours qui viennent. L’exécutif veut se donner le temps d’observer les résultats du couvre-feu à 18 heures avant d’ajouter un cran aux restrictions sanitaires, malgré une situation épidémique fragile et une hausse des entrées à l’hôpital.

« On n’attendra pas le mois de mars pour agir. » Nouveau confinement en vue, le cap du million de vaccinés est franchi

  « On n’attendra pas le mois de mars pour agir. » Nouveau confinement en vue, le cap du million de vaccinés est franchi Le ministre de la Santé prépare « des mesures supplémentaires ». Interrogé sur un nouveau confinement, Olivier Véran a répondu : « On le fera si on n’a pas le choix ».« On n’attendra pas le mois de mars pour agir », a prévenu le ministre de la Santé Olivier Véran, dans un entretien au « Parisien/Aujourd’hui en France » du dimanche 24 janvier.

Le confinement du printemps dernier a accru le risque de décrochage scolaire pour les enfants, en Le Gouvernement accorde un soin particulier aux plus fragiles. Leurs difficultés sont décuplées Par ailleurs, dans certaines villes, les préfets peuvent prendre des mesures interdisant les ventes à

Une décision pourrait être prise mercredi. Coronavirus et pandémie de Covid-19. Covid-19 : l’hypothèse d’un troisième confinement divise le gouvernement . Temps de Lecture 5 min. Or, avant de prendre sa décision, le président de la République veut s’appuyer sur des données tangibles.

« A ma connaissance et sur la base des données dont nous disposons, à ce stade il n’y a pas de raison de décider un confinement », a déclaré sur RMC/BFMTV la ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

« Il y a urgence » pour le professeur Jean-François Delfraissy

Alors qu’un troisième confinement dès cette semaine était présenté comme une piste sérieuse, l’Elysée privilégie désormais d’attendre quelques jours pour mesurer pleinement l'effet du couvre-feu à 18 heures sur tout le territoire national, entré en vigueur le 16 janvier. Dans ces conditions, le chef de l’Etat n’envisage pas de prendre la parole à l’issue du conseil de défense sanitaire prévu mercredi. Si un nouveau confinement était décidé, ce serait le troisième en moins d’un an, et il s’appliquerait alors que la France n’est pas totalement sortie du second, instauré fin octobre.

EN DIRECT - Coronavirus : Joe Biden durcit les conditions d'entrée aux Etats-Unis

  EN DIRECT - Coronavirus : Joe Biden durcit les conditions d'entrée aux Etats-Unis L’expansion des nouveaux variants du coronavirus dans le monde contraint de nombreux pays à prendre des restrictions supplémentaires. Le nouveau président américain Joe Biden a ainsi annoncé une interdiction d’entrée renforcée aux Etats-Unis. En France, la semaine sera décisive en vue d’un nouveau confinement. Suivez l’évolution de la situation en direct. Inquiets de la propagation de nouveaux variants du coronavirus, plusieurs pays, comme les Etats-Unis, la France ou Israël, ont imposé des restrictions d'entrée sur leur territoire, un durcissement des mesures sanitaires qui suscite des manifestations, notamment aux Pays-Bas où des heurts ont mi

Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN. L’hypothèse d’un troisième confinement en France, qui avait pris corps ces derniers jours, s’est finalement éloignée, du moins pour l’instant. > Quelle place pour le télétravail après le coronavirus ?

Le gouvernement se prépare lundi 23 mars à prolonger le confinement de la population au-delà de la date initiale de fin mars pour contrer l'épidémie de coronavirus , qui a fait au moins 674 morts en France. Le conseil scientifique doit se prononcer sur un éventuel prolongement du confinement

Depuis cette date, les cafés, restaurants et lieux culturels n'ont jamais rouvert. Après plus de deux mois sans cours en amphis, seuls les étudiants de première année ont pu reprendre lundi au compte-gouttes et les universités se préparent pour rétablir un jour de cours par semaine dans tous les niveaux. « On n’est pas dans l’extrême urgence. On n’est pas à une semaine près », juge le président du conseil scientifique, qui guide les choix du gouvernement, Jean-François Delfraissy, dans une interview à Libération. Dimanche, l'immunologue s'était montré plus alarmiste sur le plateau disant « qu''il y a urgence » et qu'« il faudra probablement aller vers un confinement ». « La France ne sera pas un îlot à part dans le reste de l’Europe » face aux variants du Covid-19, plus contagieux et qui font craindre une explosion épidémique, a-t-il aussi prévenu lundi.

Plus de 3.000 malades en réa

L’épidémie de Covid-19 circule toujours activement. De lundi à vendredi dernier, entre 22.000 et 30.000 personnes ont été testées positives, en légère hausse par rapport à la semaine précédente, selon les données de Santé publique France. Au niveau national, le taux d’incidence (cas positifs pour 100.000 habitants sur sept jours) est reparti à la hausse, passant de 190 à 208 en une semaine. Les indicateurs de pression hospitalière et de mortalité se dégradent aussi lentement. La France a ainsi compté 449 morts à l’hôpital lundi (contre 404 une semaine plus tôt) et la barre des 3.000 malades du Covid-19 soignés dans les services de réanimation a de nouveau été dépassée le même jour (3.031), alors que ce chiffre s’était stabilisé autour de 2.600 fin décembre-début janvier.

Vacances scolaires de février : quelles sont les pistes envisagées ?

  Vacances scolaires de février : quelles sont les pistes envisagées ? Trois ou quatre semaines de vacances au lieu de deux, réduire la présence à l’école… Les hypothèses pour une sorte de confinement des établissements scolaires sont multiples. Quels sont les différents scénarios ? Alors que le « reconfinement » est dans tous les esprits, ce lundi 25 janvier, à l’approche du Conseil de défense prévu mercredi, la perspective de vacances scolaires « ordinaires » s’amenuise de plus en plus. Certains épidémiologistes demandent même un confinement identique à celui du printemps ou soulignent que ce qui avait été mis en place au deuxième confinement pourrait ne pas être suffisant.

confinement comme celui de novembre suffise à contrôler » le variant anglais du coronavirus , a Plusieurs épidémiologistes appellent à un nouveau confinement pour justement lutter contre les pas, si les différents variants commencent à se diffuser partout, le gouvernement prendra des mesures

Coronavirus et pandémie de Covid-19. Coronavirus : le gouvernement se prépare à prolonger le confinement Pour se prononcer, le gouvernement attend l’avis consultatif du comité scientifique. « Sortir pour promener ses enfants ou pour faire du sport, ça doit être dans un rayon de 1 km de chez

Le rythme des hospitalisations est lui plus nettement reparti à la hausse, atteignant un total de 26.888 malades hospitalisés lundi. Si un confinement strict n’est pas décidé dans l’immédiat, le Pr Delfraissy juge « clair que les vacances scolaires peuvent être vues comme une opportunité puisqu’elles s’accompagnent d’une fermeture des écoles ». « On peut imaginer de fondre toutes les zones en une seule, de décider de fermer les écoles trois semaines au lieu de deux, et de confiner sur cette période », explique-t-il dans Libération, tout en prévenant qu’il s’agit d’une « décision politique ».

Vacances scolaires, commerces... Face à un possible reconfinement, les ministres restent dans leur couloir .
Pour contrer le coronavirus, l'hypothèse d'un troisième confinement se précise, mais ses modalités restent à trancher. Allongement des vacances scolaires, présentiel pour les étudiants Plusieurs ministres ont fait valoir leurs intérêts cette semaine. La perspective d'une saison 3 du confinement se rapproche. Mercredi, après le conseil de défense, l'exécutif a choisi de maintenir le statu quo tout en prévenant qu'il pourrait ne pas durer longtemps. Le couvre-feu national à 18 heures "ne freine pas suffisamment" l'épidémie de coronavirus, a averti le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, dans la journée.

usr: 0
C'est intéressant!