•   
  •   

France Qu'est-ce que l'attentat de la rue Copernic?

08:25  27 janvier  2021
08:25  27 janvier  2021 Source:   lejdd.fr

Irak : un double attentat suicide frappe un marché de Bagdad

  Irak : un double attentat suicide frappe un marché de Bagdad Au moins 28 personnes ont été tuées et 70 autres blessées jeudi lorsque deux kamikazes se sont fait exploser place Tayaran. Une attaque non revendiquée qui porte néanmoins la signature de Daech.Il n'a pas encore été revendiqué, mais tout porte à croire qu'il est l'œuvre des djihadistes de Daech, rompus au mode opératoire du double attentat quasi simultané. Un premier kamikaze, qui aurait feint d'être malade pour attirer la foule autour de lui, a d'abord déclenché sa ceinture d'explosifs parmi les vendeurs et des badauds sur ce marché de vêtements, situé à un carrefour très passant.

L'ANTISECHE - La cour d'appel de Paris doit dire mercredi si elle renvoie l'unique suspect de l'attentat de la rue Copernic devant une cour d'assises, mais de quoi parle-t-on exactement? Chaque jour, l'antisèche du JDD vous explique une notion simple pour comprendre l'actualité. © Sipa

L'ANTISECHE - La cour d'appel de Paris doit dire mercredi si elle renvoie l'unique suspect de l'attentat de la rue Copernic devant une cour d'assises, mais de quoi parle-t-on exactement? Chaque jour, l'antisèche du JDD vous explique une notion simple pour comprendre l'actualité.

Le 3 octobre 1980, l'explosion d'une bombe placée sur une moto devant la synagogue de la rue Copernic dans le XVIe arrondissement de la capitale, avait fait quatre morts et 46 blessés. Quarante ans après les faits, la cour d'appel de Paris doit dire mercredi si elle renvoie l'unique suspect devant une cour d'assises ou si elle confirme le non-lieu de janvier 2018 dans l'un des plus vieux dossiers de l'antiterrorisme français. Cette décision est très attendue aussi bien par les victimes qui espèrent un procès que par le suspect, Hassan Diab, un universitaire libano-canadien de 67 ans, qui n'a cessé de clamer son innocence.

Irak: au moins 32 morts dans un double-attentat suicide

  Irak: au moins 32 morts dans un double-attentat suicide Trente-deux personnes ont été tuées jeudi par deux kamikazes qui se sont fait exploser sur un marché du centre de Bagdad, en Irak. © Reuters Trente-deux personnes ont été tuées jeudi par deux kamikazes qui se sont fait exploser sur un marché du centre de Bagdad, l'attaque la plus meurtrière depuis plus de trois ans dans la capitale irakienne. Un premier homme a déclenché sa ceinture explosive au beau milieu de vendeurs et de badauds sur le marché de vêtements d'occasion de la place Tayaran, a expliqué le ministère de l'Intérieur.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Hassan Diab est accusé d'avoir posé la bombe pour le compte du Front populaire de libération de la Palestine-Opérations spéciales (FPLP-OS). Son nom est apparu en 1999 quand les enquêteurs ont mis la main sur son passeport retrouvé dix-huit ans plus tôt sur un membre du FPLP/OS arrêté à Rome. Les tampons attestent d'un séjour en Europe du 20 septembre au 7 octobre 1980. Mais le suspect assure qu'il avait perdu son passeport depuis plusieurs semaines et qu'à cette période il passait ses examens à Beyrouth.

L'attentat de la rue Copernic a marqué les esprits. Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, des personnes étaient tuées en France dans un attentat visant la communauté juive. Le lendemain, une manifestation spontanée de plusieurs milliers de personnes se tient devant la synagogue, puis part sur les Champs-Élysées. Et le 7 octobre, quelque 200.000 personnes marchent entre Nation et République. L'histoire retiendra également la phrase choquante du premier ministre Raymond Barre : "Cet attentat odieux voulait frapper les Israélites qui se rendaient à la synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic".

Irak: le groupe Etat islamique revendique le double attentat-suicide de Bagdad

  Irak: le groupe Etat islamique revendique le double attentat-suicide de Bagdad Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué dans la nuit de jeudi à vendredi le double attentat suicide qui a fait, plus tôt dans la journée, 32 morts et 110 blessés sur un marché très fréquenté de Bagdad. Cette attaque est la plus meurtrière depuis plus de trois ans dans la capitale irakienne. Un premier homme a déclenché sa ceinture explosive au beau milieu de vendeurs et de badauds sur le marché de vêtements d'occasion de la place Tayaran, a expliqué le ministère de l'Intérieur. Alors qu'un attroupement se formait pour tenter de venir en aide aux victimes, un second kamikaze a fait détoner ses explosifs, a-t-il ajouté.

Nos antisèches les plus lues :

C'est quoi la physique quantique?

Qu'est-ce que Sciences-Po?

Qu'est-ce que la mallette nucléaire du président américain?

Abonnez-vous au JDD! Lisez le Journal du Dimanche chaque samedi dès 23h45 sur lejdd.fr et l'application mobile. Bénéficiez de nombreux avantages comme la newsletter Bon Dimanche et Bon Dimanche à Paris pour préparer votre week-end, le Journal de Demain chaque jour à 18h30 pour anticiper l'actualité et l'accès à tous les articles Premium sur lejdd.fr. L’abonnement est gratuit pendant 2 mois puis 6,90€/mois, sans engagement.

Attentat avorté aux bonbonnes de gaz en 2017 à Paris : trois hommes renvoyés aux assises .
Un procès aux assises a été ordonné contre trois hommes, dont deux fichés pour radicalisation islamiste, accusés d’avoir pris part à une tentative d’attentat aux bonbonnes de gaz à l’automne 2017 à Paris. Trois hommes renvoyés devant les assises. Ils sont accusés d’avoir pris part à une tentative d’attentat aux bonbonnes de gaz à l’automne 2017 à Paris, a-t-on appris samedi de source judiciaire, confirmant une information du journal Le Parisien.

usr: 0
C'est intéressant!