•   
  •   

France Valérie Pécresse lance un « revenu jeunes actifs » pour les 18-25 ans en Île-de-France

13:25  01 mars  2021
13:25  01 mars  2021 Source:   ouest-france.fr

Pourquoi certains ne croient pas qu'un revenu de base est le meilleur moyen de réduire la pauvreté à l'Île-du-Prince-Édouard.

 Pourquoi certains ne croient pas qu'un revenu de base est le meilleur moyen de réduire la pauvreté à l'Île-du-Prince-Édouard. © CBC Penny Walsh-McGuire, PDG de la Chambre de commerce de la région du Grand Charlottetown, a envoyé une lettre à l'Î.-P.-É. commission spéciale de la législature sur la pauvreté, lui demandant de consulter les groupes d’affaires sur les projets de garantie de revenu de base. Le PDG de la Chambre de commerce de la région du Grand Charlottetown s'inquiète de la façon dont un projet pilote sur le revenu de base à l'Île-du-Prince-Édouard. pourrait affecter les entreprises.

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, lors du Paris Fintech Forum à Paris, le 30 janvier 2018. (Archives) © ERIC PIERMONT / AFP La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, lors du Paris Fintech Forum à Paris, le 30 janvier 2018. (Archives)

La région Île-de-France lance lundi un « revenu jeunes actifs » (RJA) de 500 à 670 euros par mois conditionné à une formation gratuite pour les 18-25 ans sans emploi, a expliqué dimanche sa présidente Valérie Pécresse.

La région Île-de-France crée un « revenu jeunes actifs » (RJA) de 500 à 670 euros par mois conditionné à une formation gratuite pour les 18-25 ans sans emploi, a annoncé dimanche sa présidente Valérie Pécresse, dans l’émission le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM aux régionales en Ile-de-France : «La notoriété ne fait pas l’élection»

  Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM aux régionales en Ile-de-France : «La notoriété ne fait pas l’élection» Laurent Saint-Martin, tête de liste LREM aux régionales en Ile-de-France : «La notoriété ne fait pas l’élection»Vous êtes tête de liste LREM aux élections régionales en Ile-de-France. Je suis électeur et je n'ai jamais entendu parler de vous.

« Il faut absolument s’occuper de ces jeunes de 18 à 25 ans qui ne sont ni en formation, ni en emploi. On a un taux de chômage des jeunes qui est de plus de 20 % en France. Donc oui, il faut s’en occuper et avoir des mesures efficaces », a déclaré Valérie Pécresse.

La présidente (Libres !) de la région Île-de-France rapporte que malgré la crise, des secteurs recrutent. « Le paradoxe de cette crise, c’est qu’il y a à la fois des secteurs économiques qui sont à terre et des secteurs économiques qui recrutent massivement et qui sont en pénurie d’emploi », à savoir « le numérique, la sécurité, l’agroalimentaire, l’industrie, la santé et le social, le bâtiment et la construction », a indiqué Valérie Pécresse.

45 000 formations

Ces derniers secteurs proposent « des dizaines de formations aux centaines de métiers » qui amènent la région à financer « 45 000 formations vers ces métiers, avec des embauches directes à la clé », a-t-elle affirmé.

VIDEO - Valérie Trierweiler : cette accusation très lourde contre François Hollande

  VIDEO - Valérie Trierweiler : cette accusation très lourde contre François Hollande En 2014, Valérie Trierweiler dévoilait, dans son livre Merci pour ce moment, que François avait utilisé l'expression "les sans-dents" pour qualifier les personnes précaires. Un épisode qui a marqué la présidence du socialiste. Sept ans après leur séparation officielle, Valérie Trierweiler ne cesse faire référence à sa vie avec François Hollande. Conspuée pendant son temps à l'Elysée, l'ancienne journaliste de Paris Match a depuis rebondi en devenant sociétaire de l'émission Les Grosses têtes, sur RTL.

La mesure coûtera 270 millions d’euros à la région, a indiqué son entourage à l’AFP.

« En s’inscrivant à l’une des formations gratuites et qualifiantes du catalogue régional », les stagiaires de la formation professionnelle toucheront « un revenu net de 500 à 670 euros par mois, pour toute formation suivie d’une durée au moins égale à quatre mois », explique la région sur son site internet. La part variable, une prime allant jusqu’à 1 000 euros, sera attribuée si la formation appartient à l’un des secteurs en tension.

Une opposition au RSA pour les jeunes

« C’est un revenu de 4 000 euros pour six mois de formation dans des métiers qui recrutent : le jeune qui s’engagera dans ces formations non seulement sera rémunéré mais en plus est sûr à la sortie […] de trouver un emploi », a résumé Mme Pécresse qui s’oppose ainsi à la mise en place d’un RSA pour les jeunes le temps de la crise, réclamé par plusieurs personnalités de gauche dont la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

« Je suis totalement contre enfermer des jeunes de 18 à 25 ans dans l’assistanat », a affirmé l’ancienne porte-parole du gouvernement de François Fillon sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Valérie Pécresse a également annoncé la généralisation d’une aide régionale de 1 300 euros pour financer le permis de conduire, frein potentiel à l’embauche, des jeunes Franciliens en insertion professionnelle. Une mesure qui concerne potentiellement 60 000 personnes, a affirmé Valérie Pécresse.

Nicolas Sarkozy condamné, la droite exprime sa « stupéfaction » et sa « tristesse » .
« Stupéfaction » et « tristesse » face à un « acharnement judiciaire » : la droite a réagi avec virulence lundi 1er mars à la condamnation de Nicolas Sarkozy à trois ans de prison dont un ferme pour « corruption » dans l’affaire dite des « écoutes ». Sans surprise, les ténors de la droite sont montés au créneau, ce lundi 1er mars, pour dire tout le mal qu’ils pensaient de la condamnation de l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, à trois ans de prison dont un ferme pour corruption et trafic d’influence« La sévérité de la peine retenue est absolument disproportionnée et révélatrice de l’acharnement judiciaire d’une institution déj

usr: 2
C'est intéressant!