•   
  •   

France Macron sur TF1 jeudi midi pour reconquérir la France populaire

19:55  11 avril  2018
19:55  11 avril  2018 Source:   afp.com

Emmanuel Macron pour la première fois au 13 heures de TF1

  Emmanuel Macron pour la première fois au 13 heures de TF1 Un an après son élection, le président Emmanuel Macron a accepté de répondre aux questions de Jean-Pierre Pernaut en direct du 13 heures de TF1. Evénement ce jeudi 12 avril sur TF1 : Emmanuel Macron sera l'invité exceptionnel du journal de 13 heures présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Un an après son élection à la présidence de la République, le chef de l'Etat répondra en direct "aux questions que se posent les Français sur leur vie quotidienne", souligne le communiqué de presse de la chaîne.

Une école primaire dans un petit village normand: Emmanuel Macron a choisi un cadre inédit pour sa troisième interview télévisée jeudi avec l'objectif Outre le lieu, le format est aussi inhabituel puisque le président s'exprimera durant le journal de 13H de TF 1 qu'anime depuis 30 ans Jean-Pierre Pernaut

Jeudi , le président de la République Emmanuel Macron donnera une interview à Jean-Pierre Pernaut, dans le journal de 13 h de TF 1 . Outre le lieu, le format est aussi inhabituel puisque le Président s’exprimera durant le journal de 13 h de TF 1 qu’anime depuis 30 ans Jean-Pierre Pernaut, l’une des

Emmanuel Macron à Richebourg (Nord) dans le Pas-de-Calais, le 9 avril 2018 © Fournis par AFP Emmanuel Macron à Richebourg (Nord) dans le Pas-de-Calais, le 9 avril 2018

Une école primaire dans un petit village normand: Emmanuel Macron a choisi un cadre inédit pour sa troisième interview télévisée jeudi avec l'objectif d'expliquer ses réformes aux personnes âgées, aux ruraux et aux classes populaires, des électorats à reconquérir.

Outre le lieu, le format est aussi inhabituel puisque le président s'exprimera durant le journal de 13H de TF1 qu'anime depuis 30 ans Jean-Pierre Pernaut, l'une des figures les plus populaires du petit écran.

Le chef de l’État "répondra à toutes les questions", a assuré mercredi l’Élysée. Et celles-ci ne manquent pas, de la grève de la SNCF à l'éventualité de frappes militaires en Syrie, en passant par l'évacuation de Notre-Dame-des-Landes, les facs bloquées, le pouvoir d'achat ou encore la limitation de vitesse à 80 km/h.

Emmanuel Macron invité exceptionnel de Jean-Pierre Pernaut

  Emmanuel Macron invité exceptionnel de Jean-Pierre Pernaut Evénement ce jeudi 12 avril sur TF1 : Emmanuel Macron répondra aux questions de Jean-Pierre Pernaut et des Français lors d'une édition spéciale du 13 heures.Depuis qu'il a été élu président de la République en mai 2017, Emmanuel Macron n'a accordé que deux interviews à une chaîne de télé française : la première sur TF1 face à Anne-Claire Coudray, David Pujadas et Gilles Bouleau en octobre 2017 et la deuxième debout aux côtés de Laurent Delahousse en décembre dernier. L'annonce, faite ce samedi 7 avril par TF1, de la venue du chef de l'Etat dans le 13 heures de Jean-Pierre Pernaut, est donc en soi un événement.⋙ Laurent Delahousse réagit à sa façon sur Twitter aux critiques concernant son interview d'Emmanuel MacronJean-Pierre Pernaut, recevra le chef de l'Etat en direct jeudi 12 avril dans une édition spéciale qui durera une heure et sera également retransmise sur LCI. Le journaliste du 13 heures mènera l'entretien de façon inédite, puisque "cette interview sera enrichie de courts sujets et de reportages et témoignages, via lesquels des Français pourront interpeller ou s'adresser au chef de l'État", a précisé à l'AFP Thierry Thuillier, le directeur de l'information du groupe TF1.

Emmanuel Macron sera l'invité du journal de 13h de Jean-Pierre Pernaut sur TF 1 , pour un grand entretien en direct dans lequel il s'exprimera, entre Conservez une vision globale de la situation, en France et dans le monde. Décryptez les conséquences de la crise sur l’économie, les entreprises et

Une école primaire dans un petit village normand: Emmanuel Macron a choisi un cadre inédit pour sa troisième interview télévisée jeudi avec l'objectif Outre le lieu, le format est aussi inhabituel puisque le président s'exprimera durant le journal de 13H de TF 1 qu'anime depuis 30 ans Jean-Pierre Pernaut

L’Élysée précise que ce n'est pas cette actualité chargée qui a poussé le président à sortir de son silence télévisé mais "l'échéance de la première année" de son quinquennat, Emmanuel Macron ayant été élu le 7 mai.

Pour être sûr d'être entendu par le plus grand nombre, il accordera une seconde interview dimanche soir, pendant deux heures, avec Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, sur BFMTV, RMC et le site Mediapart.

"Quand vous engagez des transformations très profondes, il y a toujours besoin d'explication, surtout quand vous faites face à des oppositions qui sont dans la caricature, le raccourci et dans la politique du tweet", a expliqué mercredi le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux. Il le fera "avec beaucoup de calme et de détermination", a-t-il précisé.

Interview d'Emmanuel Macron : France 2 agacée de ne pas avoir été choisie par le Président

  Interview d'Emmanuel Macron : France 2 agacée de ne pas avoir été choisie par le Président Emmanuel Macron a opté pour le 13 heures de TF1 et BFMTV pour s'exprimer face aux Français. Ce qui ne semble pas être vraiment du goût de certains journalistes de France Télévisions. Cette semaine, les Français pourront regarder à deux reprises leur Président à la télévision. D'abord ce jeudi 12 avril, sur le plateau du 13 heures de Jean-Pierre Pernaut, puis trois jours plus tard, le 15 avril, puisqu'il sera l'invité de BFMTV, RMC et Mediapart, et répondra aux questions de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Le choix d'Emmanuel Macron de s'exprimer sur des chaînes privées n'est pas du goût de tout le monde… Du côté du service public, il semblerait que l'on s'agace d'avoir été écarté de ce plan de communication. Selon Le Parisien, plusieurs formats d'émission modulables ont pourtant été proposés par France 2 et certains journalistes y voyaient l'occasion pour le Président de se rattraper après avoir déclaré en décembre dernier que la gestion de l'audiovisuel public était une "honte". ⋙ Interview d'Emmanuel Macron le 15 avril sur BFMTV : le directeur de la chaîne apporte des précisions sur cette soirée événementielleInvité ce matin de Village médias sur Europe 1, le journaliste et présentateur de France 2 Julian Bugier a également réagi au micro de Philippe Vandel quant au choix d'Emmanuel Macron de s'exprimer sur des chaînes privées.

Une école primaire dans un petit village normand: Emmanuel Macron a choisi un cadre inédit pour sa troisième interview télévisée jeudi avec l'objectif. Outre le lieu, le format est aussi inhabituel puisque le président s’exprimera durant le journal de 13H de TF 1 qu’anime depuis 30 ans Jean-Pierre Pernaut

"Il s'agit de remettre de la perspective. Peut-être que des choses ont été mal comprises, car mal expliquées. Il faut toujours faire de la pédagogie". C'est ainsi que le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux

Alors que ses opposants lui collent l'image de "président des riches" et "des villes", Emmanuel Macron se déplacera à 150 km de l’Élysée, à Berd'huis, un village de l'Orne d'environ 1.100 habitants.

L'entretien se déroulera dans une classe de CE2 de l'école, qui s'est adaptée pour continuer à accueillir ses 195 élèves dans ses bâtiments modernes répartis autour d'une large cour de récréation.

- "Exercice de communication" -

Durant une heure, Jean-Pierre Pernaut y interrogera Emmanuel Macron entre de "courts reportages et témoignages, via lesquels des Français pourront interpeller ou s'adresser au chef de l’État", selon TF1.

Jean-Pierre Pernaut, l'une des figures les plus populaires du petit écran, qui anime depuis 30 ans le journal de 13H de TF1, est pris en photo ici à Boulogne-Billancourt à côté de Paris, le 13 février 2015 © Fournis par AFP Jean-Pierre Pernaut, l'une des figures les plus populaires du petit écran, qui anime depuis 30 ans le journal de 13H de TF1, est pris en photo ici à Boulogne-Billancourt à côté de Paris, le 13 février 2015

Le JT de 13H00 est suivi par 5,3 millions de téléspectateurs en moyenne chaque jour de la semaine. Il est le plus regardé par les retraités, les employés et les habitants des zones rurales. Mais les jeunes et les actifs des villes, qui ne rentrent pas déjeuner chez eux, ignorent généralement ce journal.

Insolite ! Cette boulangerie de Berd'huis propose de déguster Emmanuel Macron et Jean-Pierre Pernaut... (PHOTOS)

  Insolite ! Cette boulangerie de Berd'huis propose de déguster Emmanuel Macron et Jean-Pierre Pernaut... (PHOTOS) Ce jeudi 12 avril à 13 heures sur TF1, Jean-Pierre Pernaut interviewera Emmanuel Macron depuis Berd'huis. Pour l'occasion, une boulangerie de cette petite commune a réservé quelques surprises à ses clients. Voilà des pâtisseries qui devraient faire quelques jaloux ! À l'occasion de la venue d'Emmanuel Macron et de Jean-Pierre Pernaut à Berd'huis dans l'Orne ce jeudi 12 avril, pour une interview présidentielle d'une heure, la boulangerie de la commune a décidé de mettre les petits plats dans les grands.

Emmanuel Macron s'est exprimé depuis une école primaire lors d'un JT de 13H présenté par Jean-Pierre Ce jeudi , plus d'une centaine d'habitants lui ont réservé un accueil chaleureux à son arrivée à " La France agira en Syrie quand elle aura vérifié toutes les informations", a déclaré le président

VIDÉO - Le présentateur de la tranche 18h-20h sur LCI avait été remercié par France Télévisions à la fin de la saison dernière. C'est pourtant lui et son Les coulisses de la première intervention télévisée du président Emmanuel Macron sont le théâtre d'une bataille d'égos. En accordant à TF 1 et LCI

"Jean-Pierre Pernaut est l’incarnation d'un journalisme de proximité qui cible un public âgé, provincial, conservateur et inactif", souligne le politologue Philippe Moreau-Chevrolet. Avec lui, "Emmanuel Macron veut parler à la +vraie+ France, et sortir de son image de +président des riches+ jeune, glamour et parisien", selon lui.

L'enjeu est de taille car les retraités, qui avaient massivement voté pour lui il y a un an, lui reprochent notamment la hausse de 1,7 point de la CSG.

Selon un récent sondage de l'institut Elabe, la cote de confiance d'Emmanuel Macron recule à la fois dans les classes populaires, où elle n'est plus que de 27%, et dans les classes moyennes (-6 points à 41%), alors que, parallèlement, elle progresse chez les cadres, à 65%.

Pour Lydia Guirous, l'une des porte-parole des Républicains (LR), "l'exercice de communication" d'Emmanuel Macron "ne suffira pas à gommer les effets dévastateurs de la politique qu'il mène", citant la hausse de la CSG, la politique familiale, la "fermeture des écoles rurales" et la sécurité.

En s'invitant au journal de Jean-Pierre Pernaut, "la ficelle est un peu grosse", estime Sébastien Chenu, membre du bureau exécutif du Front national, pour qui le président "repartira" ensuite "avec un peu de mépris comme il l'a souvent fait vis-à-vis des classes populaires".

A gauche, Manuel Bompard, coordinateur des campagnes de LFI, considère que la tentative de M. Macron de "reprendre la main" illustre une "première victoire du mouvement social" qui a réussi à "provoquer plus rapidement que prévu sa prise de parole".

Après ces deux entretiens télévisés, Emmanuel Macron se rendra la semaine prochaine dans les Vosges pour un déplacement centré sur la ruralité et les villes moyennes.

"Arrêtez de dire des bêtises" : Emmanuel Macron remet Edwy Plenel à sa place à plusieurs reprises (VIDEO) .
Pour son bilan de première année de quinquennat, Emmanuel Macron a passé le test de l'interview auprès de deux journalistes durs en affaires ; Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin. Deux heures de questions-réponses qui ont laissé place à des remarques grinçantes, tout particulièrement entre le président de la République et celui de Mediapart.Emmanuel Macron a bien appris sa leçon. Si la meilleure défense, c'est l'attaque, le président de la République n'a pas manqué une occasion de se défendre face à Edwy Plenel et à Jean-Jacques Bourdin ce dimanche soir lors de l'interview présidentielle Un an à l'Élysée, diffusée en direct sur BFMTV. Il faut dire que pendant les deux heures d'interview faisant office de premier bilan du quinquennat, les journalistes ne se sont pas gênés pour demander des comptes au président de la République. Fraude fiscale "autorisée", rejet des projets agricoles alternatifs des zadistes de Notre-Dame-des-Landes les sujets n'ont pas manqué. Et les réponses d'Emmanuel Macron ont su être aussi piquantes que les questions.

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!