•   
  •   

France Notre-Dame-des-Landes : les zadistes rencontreront les autorités mercredi

15:35  17 avril  2018
15:35  17 avril  2018 Source:   francetvinfo.fr

Macron veut en finir avec les "projets de désordre" à Notre-Dame-des-Landes

  Macron veut en finir avec les Emmanuel Macron a défendu dimanche l'évacuation des derniers "zadistes" de Notre-Dame-des-Landes porteurs selon lui d'un "projet de désordre" et d'idées "fumeuses" plutôt que de projets agricoles. "Nous avons rétabli l'ordre public", a assuré le président de la République lors d'une interview de plus de deux heures à BFM TV, RMC et Mediapart, évoquant l'évacuation de la route départementale traversant la "zone à défendre" de l'ancien site du projet d'aéroport abandonné, "et toute une partie autour de celle-ci ou il n'y avait aucun projet réel et uniquement des occupations illégales du do

Notre - Dame - des - Landes : les zadistes rencontrent les autorités mercredi .

La préfète de Loire-Atlantique rencontrera ce mercredi 18 avril une délégation d'occupants de la ZAD (« Zone à défendre »). Sur la zone, les gendarmes mobiles et zadistes se font Heurts entre opposants et forces de l'ordre sur le site de 1650 hectares à Notre - dame - des - Landes , le 15 avril 2018.

"Nous répondons à cette invitation, mais [...] ce ne sont pas du tout des conditions pour un véritable dialogue."

  Notre-Dame-des-Landes : les zadistes rencontreront les autorités mercredi © Fournis par Francetv info

Le dialogue est relancé. Après plus d'une semaine d'opérations de gendarmerie, une délégation de zadistes de Notre-Dame-des-Landes rencontrera la préfète de Loire-Atlantique mercredi 18 avril, a pu confirmer franceinfo d'après une information de Ouest-France. Nicole Klein avait écrit à la délégation du mouvement anti-aéroport, qu'elle avait déjà reçue fin février, pour leur demander de "venir [la] voir" dans la semaine et ainsi montrer des "signes de bonne volonté de rentrer dans les règles de droit".

France-Le face-à-face continue à Notre-Dame-des-Landes

  France-Le face-à-face continue à Notre-Dame-des-Landes Le face-à-face entre occupants de la "zone à défendre" (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) et gendarmes se poursuivait lundi dans l'attente des premières comparutions devant la justice de "zadistes" interpellés ces derniers jours. Selon une porte-parole de la gendarmerie nationale, les forces de l'ordre ont ainsi détruit une des deux charpentes acheminées ce week-end dans la zone de l'ex-projet d'aéroport de Nantes. Les gendarmes s'efforçaient également de faire descendre des "zadistes" montés sur la deuxième charpente, afin de pouvoir également la démonter.

Notre - Dame - des - Landes - Découvrez gratuitement tous les articles, les vidéos et les infographies de la rubrique Notre - Dame - des - Landes sur partage facebook twitter. mercredi 09 mai. 07h16. Point de vue. Notre - Dame - des - Landes : les gendarmes en attente de la reprise des expulsions dans la ZAD.

La réunion de mardi entre autorités et zadistes visait à permettre de trouver une issue au conflit, au dixième Plus de deux heures n'ont pas suffi à débloquer la situation à Notre - Dame - des - Landes : la négociation entre les autorités et les zadistes a débouché dans une impasse mercredi soir, laissant

"Le mouvement [d'occupation] a décidé hier [lundi] de répondre à la proposition de la préfète" d'un rendez-vous en préfecture, ont déclaré à l'AFP plusieurs occupants de la ZAD mardi matin, alors que les autorités ont laissé jusqu'au 23 avril aux zadistes pour régulariser leur situation. "Nous répondons à cette invitation, mais en posant clairement que cet ultimatum du 23, qui est un temps très très court, ce ne sont pas du tout des conditions pour un véritable dialogue. Cela ressemble plus à un couperet", a estimé une occupante, utilisant le prénom générique "Camille". "Il faut qu'on se donne plus de temps dans les négociations", a renchéri un autre occupant.

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron avait affirmé dimanche soir qu'"à l'issue" du délai du 23 avril, si les zadistes n'avaient pas déclaré leurs projets agricoles, "tout ce qui doit être évacué sera évacué".

Notre-Dame-des-Landes : "une très belle aventure militante", témoigne Marcel, paysan résistant bientôt régularisé .
Marcel Thébault est l'un des quatre "agriculteurs historiques" de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes qui vont bénéficier, dès mardi, d'une "convention d'occupation précaire".Alors que des affrontements ont repris lundi 23 avril sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, et que l'ultimatum du gouvernement pour le dépôt des dossiers de régularisation a pris fin cette nuit, une signature très symbolique doit avoir lieu mardi. Quatre "agriculteurs historiques" vont être régularisés par la préfète, via une "convention d'occupation précaire" valable jusqu'à la fin de l'année.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!