•   
  •   

France INFOGRAPHIES. Course à la vaccination : où en est la France ?

13:45  27 mars  2021
13:45  27 mars  2021 Source:   nouvelobs.com

Apple Maps montre maintenant les sites de vaccination COVID-19 les plus proches

 Apple Maps montre maintenant les sites de vaccination COVID-19 les plus proches © Fourni par BGR Apple Maps Google a annoncé à la mi-janvier de nouvelles fonctionnalités Google Maps et Search pour soutenir la campagne de vaccination COVID-19 en cours. Les applications affichent les sites de vaccination et présentent plus d'informations sur les vaccins aux États-Unis. Apple adopte une approche similaire à Apple Maps. À partir de maintenant, Apple Maps affichera les lieux de vaccination COVID-19 les plus proches et des informations plus pertinentes sur les vaccins.

  INFOGRAPHIES. Course à la vaccination : où en est la France ? © Copyright 2021, L'Obs

« Il n’y a pas de jour férié, pas de week-end pour cette bataille ! » En visite le mardi 23 mars dans un centre de vaccination de Valenciennes, dans les Hauts-de-France, Emmanuel Macron a martelé l’importance de la campagne de vaccination en France, une « bataille » qu’il faut mener « matin, midi et soir ».

Manque de doses, doutes sur l’AstraZeneca, difficulté à obtenir des rendez-vous, lenteur logistique, Emmanuel Macron a regretté tous les freins à la vaccination en rencontrant des patients, des médecins et des pharmaciens. Un quasi-mea culpa, confirmé le lendemain, dans un entretien avec Nikos Aliagas diffusé par une télévision grecque, durant lequel le président de la République a comparé l’Union européenne à un « diesel ».

Coronavirus : Faut-il vacciner les enseignants en priorité ?

  Coronavirus : Faut-il vacciner les enseignants en priorité ? Se sentant en première ligne et exposés, de nombreux enseignants militent pour être prioritaires sur la vaccination © Jacquelyn Martin/AP/SIPA Faut-il vacciner en priorité les enseignants pour les protéger contre le coronavirus ? EPIDEMIE - Se sentant en première ligne et exposés, de nombreux enseignants militent pour être p « On va au travail la boule au ventre avec la peur de se contaminer, de contaminer les élèves, de contaminer nos proches en rentrant à la maison.

« On est en train de rattraper. On est un peu un diesel. On ne peut plus trop parler dans les temps qui courent de ces moteurs, mais ça démarre lentement et ça va loin », a déclaré le chef de l’Etat, poussant la métaphore sur la chaîne ERT à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance grecque.

Vaccins : comment la France s’est enlisée

L’Union européenne « a commandé 2,5 milliards de doses, donc largement de quoi faire pour nous, pour la solidarité, pour prévoir la suite. Nous serons, d’ici au deuxième semestre, l’espace qui produira le plus de vaccins au monde ».

En attendant, qu’en est-il réellement ? Dans la foire d’empoigne mondiale qu’est devenue la course à la vaccination, où se situe l’Union européenne ? Et la France ? A-t-elle rattrapé le retard dû à un début de vaccination poussif, notamment dans les Ehpad ?

Coronavirus : Anne Hidalgo veut « débrider » la vaccination pour l’ouvrir à « tous ceux qui le veulent »

  Coronavirus : Anne Hidalgo veut « débrider » la vaccination pour l’ouvrir à « tous ceux qui le veulent » La maire de Paris souhaiterait vacciner les enseignants, policiers et travailleurs « en première ligne » © NICOLAS MESSYASZ/ Anne Hidalgo. VACCINATION - La maire de Paris souhaiterait vacciner les enseignants, policiers et travailleurs « en première ligne » Anne Hidalgo veut « débrider » la vaccination pour « l’ouvrir à tous » ceux qui le souhaitent, notamment parmi les enseignants, policiers et travailleurs « en première ligne », a déclaré la maire PS de Paris, ce dimanche, lors d’une interview à Europe1/CNews/Les Échos.

La vaccination produit-elle déjà ses effets dans le monde ? Et en France ? Une nouvelle fois, « L’Obs » s’en remet aux chiffres et aux graphiques.

La France et l’Union européenne à la traîne

Il suffit d’un coup d’œil pour se rendre compte que la France n’est pas en tête de la course à la vaccination, comme le montre notre graphique, recensant la part de la population de chacun de ces pays ayant reçu au moins une dose.

Etat de la vaccination par pays dans le monde

En cliquant sur les pays dans la légende, vous pouvez ajouter ou supprimer des pays du graphique.

Il est désormais même parfaitement connu qu’elle est loin derrière le duo de tête : Israël, qui a conclu en novembreun accord avec le laboratoire américain Pfizer, lui garantissant la livraison des précieuses doses en échange de la fourniture de données anonymisées, et le Royaume-Uni, premier pays au monde à avoir commencé la vaccination et qui, désormais fanfaronne face à ses ex-alliés (et meilleurs ennemis ?) de l’Union européenne, avec qui les accrochages se multiplient, notamment autour du vaccin Astra-Zeneca. Boris Johnson s’est même félicité auprès de députés conservateurs, selon « The Sun », d’avoir « réussi avec les vaccins, grâce au capitalisme, grâce à la cupidité ». Pas très classe… mais efficace ?

Emmanuel Macron accélère la cadence de la vaccination

  Emmanuel Macron accélère la cadence de la vaccination En déplacement dans un centre de vaccination à Valenciennes ce mardi, le chef de l’Etat a annoncé l’ouverture des injections aux plus de 70 ans et une «campagne ciblée» pour les enseignants en avril.Le président a dit vouloir «accélérer [la campagne de vaccination, ndlr] à partir de ce samedi». «On va ouvrir la vaccination aux 70-75 ans», a-t-il déclaré, alors qu’actuellement la vaccination est proposée seulement aux plus de 75 ans ou à partir de 50 ans pour les personnes souffrant de comorbidités.

35% des Israéliens sont déjà vaccinés. Mais comment ont-ils fait ?

C’est toute la question. Car le Royaume-Uni, non content d’avoir reçu plus de 20 millions de doses produites dans l’Union européenne, sans en exporter aucune vers ses anciens alliés, a également fait le choix d’espacer le délai entre les deux doses de vaccin au-delà de ce que les laboratoires avaient préalablement recommandé. Ainsi, alors que plus de 42 % des Britanniques ont reçu au moins une dose de vaccin selon les données de la plateforme scientifique Our World in data, contre moins de 10 % pour la France, seuls 4,1 % des Britanniques ont reçu deux doses, un taux similaire à la France (3,7 %). Un pari qui divise les autorités sanitaires et les médecins, car il pourrait potentiellement aggraver l’infection au lieu de la bloquer, ou favoriser l’émergence de variants

Reste que la France est l’Union européenne sont bel et bien à la traîne, loin derrière le Chili (dont la Chine est le premier partenaire commercial et qui a invité le laboratoire Sinopharm à réaliser des essais cliniques de phase 3 sur son sol, en échange de plusieurs millions de doses de son vaccin Sinovac), les Etats-Unis (America first ! Les Américains refusent également d’exporter le moindre vaccin avant que leur population ne soit vaccinée) ou encore la Serbie (qui propose à sa population les vaccins Pfizer, Spoutnik V, mais surtout Sinovac).

Covid-19 : ce que l'on sait des vaccinodromes qui vont bientôt ouvrir en France

  Covid-19 : ce que l'on sait des vaccinodromes qui vont bientôt ouvrir en France Trente-cinq "mégacentres" de vaccination doivent être créés sur le territoire dans les prochains jours, et seront capables de pratiquer chacun 1 000 à 2 000 injections quotidiennes. L'un d'eux sera installé au Stade de France, en Seine-Saint-Denis, l'un des départements les plus touchés par l'épidémie.Vidéo

La France est en revanche dans la moyenne des pays de l’UE. Fini le retard sur l’Allemagne, l’hexagone devance même de peu son voisin, tout comme l’Italie, l’Espagne ou le Portugal. La France affiche en revanche un retard sur la Hongrie (le pays de Viktor Orban est le pays au monde qui a autorisé le plus de vaccins : AstraZeneca, Moderna, Pfizer, Spoutnik V, deux vaccins chinois - Sinopharm et CanSino - et enfin la version indienne de la molécule d’AstraZeneca, baptisée Covishield) ou la Finlande et le Danemark, qui, comme le Royaume-Uni, ont fait le choix d’espacer les deux doses, bien au-delà des délais prévus par les laboratoires.

Sanofi : histoire secrète d’une déroute industrielle

Vidéo: Covid-19: le système de santé allemand pourrait atteindre le point de rupture en avril (Le Figaro)

La vaccination progresse, enfin, bien plus vite en France que dans le monde, ce qui montre l’ampleur du défi qui reste à réaliser pour l’humanité…

Le Royaume-Uni comme exemple ?

Une fois acté (et remis en contexte) le retard de l’Union européenne et de la France, dans l’injection des premières doses, se pose toujours la question de l’efficacité des campagnes de vaccination. Que peut-on tirer des pays dont la vaccination est en avance sur la France ?

Macron sous pression avant un nouveau conseil de défense, les Français dans l’attente

  Macron sous pression avant un nouveau conseil de défense, les Français dans l’attente Dans cette troisième vague de l’épidémie de Covid-19, les signes d’une accalmie se font toujours attendre. Dix jours après la prise de nouvelles mesures restrictives dans plusieurs départements, le nouveau conseil de défense du gouvernement est particulièrement scruté.L’exécutif espère observer bientôt le fruit des mesures décidées il y a une semaine et demi dans plusieurs départements. « Les mesures prises il y a dix jours pourraient commencer à montrer des effets dans les tout prochains jours, ou pas, nous le verrons dans les 24, 48 heures vraisemblablement », a assuré le ministre de la Santé, Olivier Véran, mardi à l’Assemblée nationale.

Prenons notre voisin, le Royaume-Uni (dont la situation est similaire à Israël). Selon les données de Our World in data, la hausse de la part de la vaccination au Royaume-Uni et en Israël s’est bel et bien accompagnée d’une baisse, drastique outre-Manche, du nombre de décès (présenté dans notre graphique en nombre de décès par million d’habitants, afin de pouvoir comparer les différents pays entre eux).

Effet de la vaccination au Royaume-Uni

A première vue, l’effet de la vaccination paraît évident ! A la traîne dans la distribution des premières doses par rapport à son « cupide » voisin, le nombre de décès en France est, certes, depuis plusieurs semaines, à la baisse, mais bien moins en comparaison du nombre de décès au Royaume-Uni. Un biais évident nous empêche toutefois de conclure de manière catégorique à l’efficacité de la campagne de vaccination britannique : depuis le 4 janvier, le Royaume-Uni est en effet entré dans un troisième confinement strict (choix auquel Israël a également dû se résoudre), qui n’a commencé à être levé que le 8 mars. La chute du nombre de décès pourrait donc tout également être la conséquence de ce confinement. Evidemment, elle est très probablement la conséquence du confinement ET de la vaccination.

France-Royaume-Uni : deux stratégies de puissance, deux risques d’échec

Pour s’en assurer, « l’Obs » a également comparé la situation française avec celle des Etats-Unis. Joe Biden n’y a en effet pas confiné sa population. Certes, de nombreuses restrictions ont été mises en place aux Etats-Unis, la plupart du temps par les différents Etats, tout comme en France. La comparaison paraît donc plus judicieuse (bien qu’il existe également un nombre non négligeable de facteurs entrant également en jeu : types de restriction, météo, port du masque ou non, etc.).

campagne de vaccination contre la polio en Afghanistan en difficulté après trois toubibs femelles tué

 campagne de vaccination contre la polio en Afghanistan en difficulté après trois toubibs femelles tué par Ahmed Sultan et Orooj Hakimi © Reuters / Parwiz Trois healthworkers de vaccination contre la poliomyélite des femmes abattus, à Jalalabad JALALABAD / KABOUL (Reuters) - Le meurtre de trois poliomyélite femme Les prestataires de vaccins en Afghanistan cette semaine ont forcé des agences d'aide et le gouvernement à réévaluer les publications sur le terrain pour des milliers de médicaments féminins à une époque où près de 10 millions d'enfants afghans ont besoin de chutes de la poliomyélite.

Effet de la vaccination aux Etats-Unis

Une nouvelle fois, notre infographie montre que l’accélération de la vaccination outre-Atlantique s’est accompagnée d’une baisse du nombre de décès. Il y a même désormais moins de morts par million d’habitants aux Etats-Unis qu’en France ! La fin du tunnel ?

Une lueur d’espoir en France

Si les comparaisons avec les pays les plus avancés dans la vaccination, permettent de conclure, sans surprise, que la France et l’Union européenne sont quelque peu à la traîne, mais également que la vaccination est, à l’heure actuelle, une arme efficace contre l’épidémie de covid.

Faut-il pour autant désespérer de la situation française ? Non, pas tout à fait ! Alors même que la France est frappée par une troisième vague du Covid, une lueur d’espoir est apparue, avec la baisse du nombre de morts quotidiens.

A l’hôpital, le nombre de décès quotidien (lissé sur 7 jours) est ainsi passé, selon les chiffres de Géodes et Santé publique France, de 338 morts au 4 février 2021 à 245 morts ce 26 mars (courbe marron). Cette baisse s’explique majoritairement par une baisse du nombre de décès de patients âgés de plus de 80 ans (courbe rouge), passé dans le même temps de 227 morts à 144, quand le nombre de décès de patients de moins de 80 ans est passé de 111 à 102 décès.

« L’essentiel, c’est de ne pas gâcher » : en Seine-Saint-Denis, la vaccination pragmatique

Or, comme le montre notre graphique, la France a choisi de vacciner en priorité les Français de plus de 80 ans (en réalité les plus de 75 ans, mais les données des décès de Geodes sont classées par décennies, 70-79 ans, 80-89 ans, c’est pourquoi nous avons fait le choix de comparer les plus de 80 ans et les moins de 80 ans). La part des plus de 80 ans ayant reçu au moins une dose de vaccin a en effet atteint les 54 % ce 25 mars, contre à peine 10 % pour l’ensemble de la population.

Royaume-Uni, Hongrie, Serbie… qui fait la course en tête pour la vaccination, en Europe ?

  Royaume-Uni, Hongrie, Serbie… qui fait la course en tête pour la vaccination, en Europe ? Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénoncé la "lenteur inacceptable" de la vaccination en Europe, certains pays mènent leurs campagnes tambour battant, quand d'autres accusent un retard considérable ...Le Vieux continent avance à un train de sénateur, sur le front de la vaccination. Reste que les dynamiques sont très hétérogènes selon les différents pays, une poignée d'entre eux tirant clairement leur épingle du jeu.

Effet de la vaccination en France

Les données de Géodes concernant les taux de vaccination par classe d’âge ne commencent qu’à partir du 8 février, c’est pourquoi les courbes démarrent brusquement.Les chiffres de Géodes concernant la part de la population française vaccinée sont légèrement plus importants que ceux de Our World in data. Mais nous avons fait le choix, plus scientifique, de comparer, à chaque fois, les données d’Our World in data entre elles, et celles de Géodes entre elles.

Une nouvelle fois, d’autres biais (comme l’auto-confinement des personnes âgées) peuvent avoir impacté le nombre de décès. La baisse du nombre de décès a toutefois démarré deux semaines après l’ouverture de la vaccination à tous les plus de 75 ans, et un peu plus d’un mois après le (lent) début de la vaccination en Ehpad, ce qui semble, une nouvelle fois, valider l’efficacité de la campagne vaccinale.

Il est, enfin, intéressant de regarder spécifiquement l’effet de la vaccination dans les Ehpad, où elle a commencé dès le 27 décembre 2020. Une nouvelle fois, la montée en puissance de la vaccination (plus de 90 % des résidents des Ehpad sont désormais vaccinés) semble s’accompagner d’une baisse des décès dans les Ehpad. Jusqu’à ce vendredi 26 mars...

Effet de la vaccination dans les Ehpad

Les données de Géodes concernant le taux de vaccination en Ehpad ne commencent qu’à partir du 1er février, c’est pourquoi la courbe démarre brusquement.Les chiffres n’étant publiés qu’une ou deux fois par semaine, nous avons lissé le nombre de décès sur 14 jours, ce qui explique qu’on ait parfois le même nombre de décès plusieurs jours d’affilée.

Soyons toutefois prudents concernant les chiffres des derniers jours, puisque les données de Géodes n’ont pas été mises à jour pendant 10 jours, comme le souligne « Le Parisien », avant un fort rattrapage ce vendredi, ce qui perturbe un peu les chiffres.

La baisse du nombre de décès quotidiens chez les plus de 80 ans à l’hôpital, ainsi que dans les Ehpad, et la baisse du nombre de décès dans les pays qui font la course de la vaccination en tête, sont autant de raison d’espérer que la France se rapproche, chaque jour, d’une sortie de la crise sanitaire. Même si c’est, certes, avec du retard sur certains pays ayant fait des choix (sanitaires ou diplomatiques) qu’ils devront assumer dans les prochains mois.

Evidemment, les espoirs de sortie de crise restent, comme toujours, à la merci de toute mauvaise nouvelle : émergence de variant(s) résistant aux vaccins, suspension de la vaccination avec l’un ou plusieurs des vaccins…

Royaume-Uni, Hongrie, Serbie… qui fait la course en tête pour la vaccination, en Europe ? .
Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénoncé la "lenteur inacceptable" de la vaccination en Europe, certains pays mènent leurs campagnes tambour battant, quand d'autres accusent un retard considérable ...Le Vieux continent avance à un train de sénateur, sur le front de la vaccination. Reste que les dynamiques sont très hétérogènes selon les différents pays, une poignée d'entre eux tirant clairement leur épingle du jeu.

usr: 0
C'est intéressant!