•   
  •   

France Des ONG alertent sur les masques au graphène, « potentiellement toxiques » : faut-il s’inquiéter ?

02:50  20 avril  2021
02:50  20 avril  2021 Source:   nouvelobs.com

Travail des Ouïghours : Zara et Uniqlo visés par une plainte en France

  Travail des Ouïghours : Zara et Uniqlo visés par une plainte en France Zara, Sandro et Uniqlo accusés de "recel de travail forcé et de crimes contre l'humanité".Cette procédure a été dévoilée vendredi par un communiqué des associations, qui annonçent de prochaines plaintes en Europe. Elle est l'une des nombreuses initiatives lancées dans le monde par les défenseurs des droits humains en faveur des Ouïghours. Le sort de cette minorité, principalement musulmane, de langue turcique et qui représente un peu moins de la moitié des 25 millions d'habitants du Xinjiang, est l'objet d'une confrontation de plus en plus vive entre l'Occident et la Chine.

  Des ONG alertent sur les masques au graphène, « potentiellement toxiques » : faut-il s’inquiéter ? © Copyright 2021, L'Obs

Début avril, quatre ONG − Center for International Environmental Law (CIEL), ETC group, Health Care Without Harm et Women Engage for a Common Future − ont adressé une lettre à l’Union européenne exigeant une réglementation de précaution concernant les masques contenant du graphène.

Le 26 mars déjà, le Québec avait rappelé plusieurs millions de masques contenant ces protections « antivirales ». La raison ? Ces masques « potentiellement toxiques » doivent être retirés du marché le temps d’évaluer leur éventuelle dangerosité.

Ces masques sont-ils utilisés en France ? Est-il dangereux pour sa santé de les porter ? Que faut-il savoir sur le graphène ? « L’Obs » fait le point.

Arrêt des enfants portant des masques: défi juridique en tant que masques "causer des dommages physiques"

 Arrêt des enfants portant des masques: défi juridique en tant que masques Votre navigateur ne supporte pas cette vidéo Le défi a été lancé la semaine dernière par des avocats du site juridique de la juriducien et a été servi aux côtés d'une psychologie et de la santé et de la sécurité soutenues. rapport. En cas de succès, l'action de l'élève de 12 ans contre l'école - qui ne peut être identifiée pour des raisons juridiques - pourrait ouvrir la voie à de nombreuses revendications similaires à travers le pays.

    Le graphène superstar

« Meilleur conducteur que le cuivre, deux cents fois plus résistant que l’acier mais six fois plus léger, flexible, imperméable : sur le papier, le graphène est premier dans toutes les catégories », détaille le journaliste Sylvain Guilbaud sur le site du CNRS. Par ailleurs, « il existe de nombreuses variantes de graphène composées de plusieurs feuillets d’atomes de carbone, dont les propriétés ne sont pas tout à fait identiques », précisent « Les Echos ».

En plus de ravir l’industrie, le graphène aurait des propriétés intéressantes pour le domaine sanitaire. Certains de ses dérivés auraient même « une forte activité antivirale contre le coronavirus » et « pourraient être utilisés […] pour bloquer l’entrée des coronavirus ou peuvent être appliqués sur des tissus pour une protection sensiblement améliorée », détaillent « Les Echos ». Tandis que les masques sans graphène − qu’ils soient en tissu, chirurgicaux ou FFP2 − filtrent l’air mais ne désactivent pas le virus. Le graphène se révélerait d’autant plus intéressant qu’il offrirait une plus longue durée de vie aux masques qui en sont pourvus. Ainsi, les masques jetables au graphène pourraient être utilisés plusieurs jours avant de devoir être lavés. Il serait ainsi possible de garder son masque FFP2 pendant près d’une semaine.

Niger: l'ONG Acted dans le collimateur du gouverneur de Diffa

  Niger: l'ONG Acted dans le collimateur du gouverneur de Diffa Au Niger, le gouverneur de Diffa demande à l'ONG Acted de cesser ses activités dans cette région du sud-est du pays. Dans un courrier il accuse l'association humanitaire d' « affairisme » et de « connexions » avec « une organisation terroriste », ce qu'Acted dément catégoriquement. La lettre du gouverneur circulait depuis deux jours sur les réseaux sociaux. Joint par RFI, Acted a confirmé l'avoir reçue ce mercredi. Issa Lemine y accuse l'ONGLa lettre du gouverneur circulait depuis deux jours sur les réseaux sociaux. Joint par RFI, Acted a confirmé l'avoir reçue ce mercredi.

Cependant, la « littérature scientifique reste maigre sur le sujet », des travaux ont donc été lancés il y a deux mois pour vérifier l’efficacité des propriétés antivirales du graphène et de ses dérivés aujourd’hui utilisés dans certains masques anti-Covid.

    Rappel d’urgence

Outre le fait que l’on ne sache pas encore quelles sont réellement les propriétés antivirales du graphène, il se pourrait que le respirer soit tout simplement dangereux pour la santé humaine.

Dans le doute, le 25 mars, le Québec, qui avait distribué 30 millions de ces masques notamment dans les écoles, s’est mis à en déconseiller l’usage et à les rappeler, suivant les recommandations de Santé Canada. Ce sont notamment les symptômes décrits par plusieurs enfants – difficultés à respirer, irritations de la peau, impression de « respirer des poils de chat » –, qui ont alerté les autorités canadiennes. Ainsi, le 2 avril, le Canada a renouvelé ce rappel dans un deuxième avis, mettant cette fois en avant les risques d’inhalation :

Des espions américains alertent : la Chine est en train de construire des armes spatiales !

  Des espions américains alertent : la Chine est en train de construire des armes spatiales ! L’Empire du Milieu serait en train de développer un véritable arsenal, faisant craindre une accélération de la militarisation de l’espace. La "guerre des étoiles" est plus que jamais d’actualité. Selon un rapport du renseignement américain sur les risques mondiaux, la Chine travaillerait en effet à l’armement de l’espace en développant des armes capables de cibler les satellites des Américains et leurs alliés.

« L’inhalation de particules de graphène pourrait causer une toxicité pulmonaire précoce chez les animaux. […] Cependant, on ne connaît pas encore le potentiel d’inhalation de ces particules par les masques chez les humains ni les risques pour la santé qui en découlent, lesquels peuvent varier en fonction de la conception du masque. On ne connaît pas le risque pour la santé des humains selon l’âge »

De son côté, Shengquan, la société chinoise qui fabrique les masques en question, assure que le graphène utilisé dans ses produits n’est pas nanoscopique, et donc moins problématique.

    Quels sont les risques en France ?

Plusieurs distributeurs continuent à commercialiser ces masques en France, à destination des pharmacies mais aussi du grand public via des sites Internet. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) avait émis dès 2016 un avis frileux. L’Agence préconisait notamment de privilégier « les produits ayant fait l’objet d’une évaluation des risques sanitaires et d’une analyse du cycle de vie » ou « les produits sûrs ou les produits équivalents en termes de fonction, d’efficacité et de coût dépourvus de nanotubes de carbone. »

Pourtant, des masques contenant du graphène « sont disponibles sur le marché européen et utilisés par le grand public », notent dans leur lettre les quatre organisations qui ont alerté l’Union européenne. Faut-il s’en inquiéter ?

« Si le graphène est emprisonné efficacement entre diverses couches de matériaux filtrants, la probabilité d’inhaler ce nanomatériau est probablement très faible », concluent « Les Echos », citant Emmanuel Flahaut, directeur de recherche au CNRS, qui ajoute : « Toute la question est donc de savoir de quel graphène il s’agit réellement, quelle quantité est présente dans les masques et quelle proportion peut potentiellement être inhalée ».

Israël accusé d’« apartheid » envers les Palestiniens par l’ONG Human Rights Watch .
L’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch a qualifié d’« apartheid » la politique qu’applique Israël sur la Palestine. Le gouvernement israélien s’en défend et quailifie le rapport de l’ONG de « tract de propagande ».L’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW) a qualifié mardi d’« apartheid » la politique d’Israël à l’égard des Arabes sur son sol et des Palestiniens dans les Territoires occupés, une accusation farouchement contestée par l’État hébreu.

usr: 4
C'est intéressant!