•   
  •   

France Rambouillet : une fonctionnaire de police tuée au couteau, le parquet antiterroriste saisi

20:30  23 avril  2021
20:30  23 avril  2021 Source:   lexpress.fr

Une policière tuée au couteau à Rambouillet, l'auteur abattu

  Une policière tuée au couteau à Rambouillet, l'auteur abattu Une policière a été tuée à coups de couteau dans le sas d’entrée du commissariat de Rambouillet, vendredi en début d'après-midi. L'auteur présumé, blessé par balles, est mort des suites de ses blessures. Le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin se rendent sur place. Un homme a tué à coups de couteau une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet, dans les Yvelines, avant d'être interpellé et blessé par balles par d'autres agents, a-t-on appris vendredi. Il est décédé des suites de ses blessures.

De source policière, le meurtrier présumé, de nationalité tunisienne, est mort. Le Premier ministre Jean Castex se rend sur place ce vendredi après-midi.

Un homme a tué à coups de couteau une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet, le vendredi 23 avril 2021. (Photo d'illustration) © AFP Un homme a tué à coups de couteau une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet, le vendredi 23 avril 2021. (Photo d'illustration)

Un homme a tué à coups de couteau une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet (Yvelines), selon le parquet de Versailles et une source policière. De source policière, le meurtrier présumé, de nationalité tunisienne, qui était également blessé, a été tué par les tirs d'un policier. Le parquet national antiterroriste se saisit de l'enquête.

Rambouillet: la terreur islamiste frappe encore la police

  Rambouillet: la terreur islamiste frappe encore la police Elle a été tuée au couteau par un Tunisien au cri d’«Allah akbar», à l’entrée de son commissariat. » LIRE AUSSI - Pourquoi les djihadistes profitent du ramadan pour multiplier les attaques terroristes

Les faits se sont produits vers 14h20 dans le sas du commissariat, a précisé la source policière. La fonctionnaire administrative, âgée de 48 ans, rentrait de sa pause déjeuner quand l'assaillant lui a porté deux coups de couteau à la gorge, d'après les premiers éléments de l'enquête. La fonctionnaire est décédée sur place, malgré l'intervention des pompiers. L'assaillant a été touché par les tirs d'un seul policier, d'après une source policière. En arrêt cardio-respiratoire, il est décédé.

Jean Castex se rend sur place

Il s'agit d'un ressortissant tunisien de 36 ans, inconnu des services de police et des renseignements territoriaux, et en situation régulière.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et le Premier ministre Jean Castex ont annoncé se rendre sur place ce vendredi après-midi au commissariat de cette ville de près de 26 000 habitants, situé à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Paris.

Ce que l’on sait sur le meurtre d’une fonctionnaire de police à Rambouillet

  Ce que l’on sait sur le meurtre d’une fonctionnaire de police à Rambouillet Une agente administrative a été égorgée vendredi dans le sas de son commissariat, dans les Yvelines. Son agresseur a été abattu par la police et la justice antiterroriste s’est saisie de l’enquête. © Fournis par Le Monde Des policiers à proximité du commissariat de Rambouillet où l’une de leur collègue a été tuée, vendredi 23 avril La justice antiterroriste s’est saisie de l’enquête sur l’attaque menée vendredi 23 avril à Rambouillet, dans les Yvelines, où un homme a égorgé une fonctionnaire de police dans l’entrée d’un commissariat avant d’être abattu. Voici ce que l’on sait de cette attaque.

Ils feront "un point de situation avec le préfet et les forces de sécurité intérieure", a indiqué le gouvernement dans un communiqué. "Ils apporteront leur soutien aux collègues de la victime et à travers eux à l'ensemble de la police nationale" et des forces de sécurité "à nouveau ciblées". La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a également annoncé sur Twitter qu'elle se rendait sur place.

Plusieurs attaques ces dernières années

"La République vient de perdre l'une de ses héroïnes du quotidien, dans un geste barbare et d'une infinie lâcheté", a déclaré le Premier ministre sur Twitter. "A ses proches, je veux faire part du soutien de la Nation tout entière. A nos forces de sécurité, je veux dire que je partage leur émotion et leur indignation", a poursuivi le chef du gouvernement.

"L'horreur, une fois encore qui vise et frappe les forces de l'ordre", a réagi le syndicat de police Alliance sur Twitter.

Attaque du commissariat de Rambouillet : Jamel G., un «locataire ordinaire, sans problème»

  Attaque du commissariat de Rambouillet : Jamel G., un «locataire ordinaire, sans problème» Plusieurs personnes de l’entourage de l’assaillant tunisien du commissariat de la ville des Yvelines sont en garde à vue. Il a tué une fonctionnaire de police de 49 ans à coups de couteau, vendredi vers 14 heures.Trois personnes en garde à vue, dont le père du meurtrier. Une opération de police a eu lieu vendredi en fin d’après-midi au domicile de l’homme à Rambouillet tandis que, parallèlement, une perquisition était effectuée à Thiais, dans le Val-de-Marne, au domicile d’une personne ayant accueilli Jamel G. à son arrivée en France en 2009, affirme l’AFP.

Ces dernières années ont été marquées par plusieurs attaques à l'arme blanche en France. Le 16 octobre 2020, le même département des Yvelines avait été marqué par l'attaque au couteau d'un professeur de collège, Samuel Paty, assassiné et décapité par un jeune homme de 18 ans originaire de la république russe de Tchétchénie.

Le 3 octobre 2019, dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris, un employé avait tué à coups de couteau trois policiers et un agent administratif, avant d'être abattu. L'assaillant, récemment converti à l'islam, était un informaticien, rattaché à la direction du renseignement.

Rambouillet : Castex rend hommage et dénonce "l'insulte sanglante" à "ceux qui croient" .
Le Premier ministre Jean Castex a rendu un hommage national à la fonctionnaire de police assassinée vendredi dernier à Rambouillet, Stéphanie Monférmé. "Toute mort est une mort de trop car toute attaque contre la République est une blessure inacceptable pour la communauté nationale", a-t-il déclaré.Stéphanie Monfermé, 49 ans, a été victime d'une attaque mortelle au couteau devant le commissariat de Rambouillet où elle travaillait.

usr: 0
C'est intéressant!