•   
  •   

France Covid-19 : pourquoi le gouvernement exclut, pour l'heure, la vaccination pour tous

12:40  30 avril  2021
12:40  30 avril  2021 Source:   lejdd.fr

"ne pourrait pas être plus heureux": Sutton devient Jab en tant que centres de vaccination de masse ouverts

 Le chef de la santé de Victoria Brett Sutton a reçu son premier Coronavirus Jab alors que les trois premiers centres de vaccination de masse de l'État ont reçu des foules plus petites que prévu lors de leur premier jour de fonctionnement. . © (aap image / luis asci) Le chef de la santé victorien Brett Sutton arrive à recevoir sa première vaccination Covid-19 au bâtiment de l'exposition royale à Melbourne, mercredi 21 avril 2021.

Dans sa présentation des quatre étapes du déconfinement de la France, Emmanuel Macron a annoncé l'ouverture de la vaccination à toutes les personnes obèses majeures samedi. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a ajouté vendredi qu'elle serait également ouverte à 4 millions de Français majeurs © Sipa

Dans sa présentation des quatre étapes du déconfinement de la France, Emmanuel Macron a annoncé l'ouverture de la vaccination à toutes les personnes obèses majeures samedi. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a ajouté vendredi qu'elle serait également ouverte à 4 millions de Français majeurs "qui présentent des comorbidités".

Dès le 1er mai, la vaccination ouverte aux personnes obèses. Face à la polémique sur les créneaux de vaccination vacants, le président a annoncé vendredi dans une interview à la presse régionale, l'ouverture de la vaccination à partir du 1er mai "à tous les plus de 18 ans qui ont une surcharge pondérale sérieuse [indice de masse corporelle supérieur à 30]". Car "nous avons des doses en stock", a-t-il assuré. En effet, l'obésité est le premier facteur de risques derrière l'âge qui expose aux formes graves du Covid-19. "Nous ouvrons également la vaccination aux gens qui présentent des comorbidités comme l'hypertension, du diabète, de l'insuffisance rénale, cardiaque ou des cancers à partir de demain", a toutefois précisé vendredi le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur franceinfo. "Au total, nous élargissons la vaccination à quelques 4 millions de Français fragiles", a-t-il ajouté.

Elargir la vaccination aux moins de 55 ans ? Malgré la pression, le gouvernement n’y est pas encore prêt

  Elargir la vaccination aux moins de 55 ans ? Malgré la pression, le gouvernement n’y est pas encore prêt Alors que le nombre de créneaux disponibles tend à augmenter, plusieurs médecins généralistes et élus demandent l’élargissement de la campagne aux tranches d’âge inférieures à 55 ans. Pour l’instant, l’exécutif ne l’entend pas de cette oreille.Devant les vaccinodromes, les longues files d’attentes ont fait la place à quelques candidats à la vaccination épars. Plus de 280 000 créneaux semblent actuellement disponibles dans les différents centres de vaccination en France, selon l’application Vite ma dose, éditée par le site CovidTracker.

A quand la vaccination pour tous? Malgré cet élargissement, Emmanuel Macron refuse pour l'heure de rendre la vaccination accessible à tous. Dans un premier temps, il souhaite "optimiser le fonctionnement de nos 1.700 centres de vaccination" mais aussi "continuer à prioriser par âge parce que c'est le plus efficace". Vendredi, Olivier Véran a confirmé cette stratégie, avec une campagne de vaccination centrée "d'abord [sur] les personnes les plus âgées, celles qui vont le plus souvent en réanimation" et ensuite "sur des personnes, qui, par leur état de santé, présentent elles aussi un risque de faire des formes graves".

Covid-19: pourquoi le gouvernement ne souhaite pas (pour l'instant) élargir la vaccination

  Covid-19: pourquoi le gouvernement ne souhaite pas (pour l'instant) élargir la vaccination Devant un nombre important de rendez-vous disponibles non pourvus, des voix s'élèvent pour élargir la vaccination au plus grand nombre. © afp.com/GEOFFROY VAN DER HASSELT Une femme reçoit une dose du vaccin anti-Covid Pfizer/BioNTech dans le centre de vaccination provisoire mis en place dans le parc d'attractions de Disneyland Paris à Coupvray (Seine-et-Marne), le 24 avril 2021.

Selon le calendrier du gouvernement, la prochaine étape est l'ouverture aux 50-59 ans à la mi-mai. Actuellement, la vaccination est ouverte aux plus de 55 ans. Cette tranche d'âge peut se faire vacciner avec les sérums d'AstraZeneca et Janssen tandis que les vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna sont accessibles aux plus de 60 ans. Certaines personnes à risque et les femmes enceintes font toutefois exception.


Vidéo: Les autorités sanitaires américaines autorisent la reprise des injections avec le vaccin Janssen contre le Covid-19 (Le Figaro)

Plus de 9% de la population est actuellement vaccinée. S'il souhaite maintenir des limites d'âge, Emmanuel Macron ne veut pas perdre de temps. "Maintenant, notre combat, c'est de vacciner le plus vite possible pour augmenter notre immunité collective", a-t-il déclaré. En France, 15,2 millions de personnes ont reçu au moins une injection et parmi elles, 6,3 millions ont reçu deux doses, selon les derniers chiffres de Santé publique France. Cela représente 9.3% de la population totale et 11.9% de la population majeure. Le ministère de la Santé s'est, en outre, félicité que "545.888 injections" aient été réalisées au cours des dernières 24 heures. "Un record depuis le début de la campagne vaccinale", a tweeté jeudi le ministère.

Dès samedi, la vaccination élargie à « 4 millions de Français fragiles »

  Dès samedi, la vaccination élargie à « 4 millions de Français fragiles » Le ministre de la Santé vient d’annoncer l’ouverture de la vaccination aux Français majeurs qui présentent des comorbidités « comme de l’hypertension, du diabète, de l’insuffisance rénale ou cardiaque, ou des cancers ».Le président Emmanuel Macron avait annoncé jeudi dans la presse régionale l’ouverture de la vaccination à toutes les personnes obèses de plus de 18 ans. « Mais nous ouvrons évidemment la vaccination également aux gens qui présentent des comorbidités comme de l’hypertension, du diabète, de l’insuffisance rénale ou cardiaque, ou des cancers », a précisé Olivier Véran sur France Info.

Des voix s'élèvent contre la limite d'âge. Ces derniers jours, des médecins et des élus ont appelé à augmenter le nombre de personnes éligibles à la vaccination. En effet, d'après Guillaume Rozier, fondateur du site CovidTracker, qui utilise des données officielles pour suivre l'évolution de l'épidémie, "le nombre de créneaux (de vaccination) non pourvus est croissant sur les dernières semaines": il est passé d'entre 30.000 et 40.000 il y a une quinzaine de jours à environ 150.000 à 200.000 désormais.

"J'attends un élargissement de la vaccination", qui est "dans une course contre la montre contre les variants", affirmé Valérie Pécresse jeudi sur RTL. Il faut "élargir les publics, les tranches d'âge, pour créer un effet d'entraînement vers la vaccination", a plaidé la présidente (ex-LR) de la région Ile-de-France et candidate à sa réélection.

Sur franceinfo, la maire LR du VIIe arrondissement de Paris Rachida Dati a également souhaité une "accélération de la vaccination" et la mise en place d'un passe sanitaire. C'est aussi le cas du président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde qui, sur France 2, s'est lui aussi dit favorable à un élargissement de la vaccination à "tous les publics".

"Ca devient absurde de refuser des vaccinations alors qu'il y a des vaccins disponibles", a estimé, de son côté, sur France Inter l'infectiologue au CHU de Grenoble Jean-Paul Stahl, en déplorant une "lourdeur administrative". Selon Olivier Véran, le phénomène de créneaux vacants touche surtout "certains grands centres de vaccination métropolitains", comme le Stade de France, en région parisienne.

Covid-19 : deux nouveaux cas de thromboses atypiques, 30 au total pour 3855000 injections d’Astrazeneca .
Covid-19 : deux nouveaux cas de thromboses atypiques, 30 au total pour 3855000 injections d’AstrazenecaRevivez l’actualité autour du Covid de ce vendredi 7 mai:

usr: 1
C'est intéressant!